Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion
L'ancien Forum (fermé)
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles de l'immobilier
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
Retour à la page d'accueil principale I Accédez directement aux forums
Rechercher sur UniversImmo.com
DOSSIERS GENERAUX


La lutte contre les blattes (plus connues sous le nom de cafard)

Imprimer ce Dossier Revenir au sommaire des DOSSIERS GENERAUX
Imprimer ce Dossier
Revenir au sommaire des DOSSIERS GENERAUX

La lutte contre les blattes (plus connues sous le nom de cafard)
(Dern. mise à jour le 10/6/2008)

Chaleur, nourriture, humidité et pénombre, c’est la recette préférée de la plupart des blattes, terme générique utilisé par les professionnels, le cafard faisant partie de la famille des blattes. C’est un insecte lucifuge, qui déteste et fuit la lumière. Ayant une activité crépusculaire et nocturne, les blattes prennent possession des cuisines, des salles d’eau, des gaines techniques, et plus globalement de tous les recoins, plus ou moins sombres, humides et mal ou pas entretenus.
La chasse aux insectes est néanmoins plus large, elle concerne également les traitements contre les puces, les fourmis, les mouches et les moustiques.

(Dossier réalisé par Gérard Guerit pour Copropriété et Travaux)

Blattes, maladies et allergies

Les blattes ont un besoin vital d’eau et sont omnivores. Elles se nourrissent de toutes matières animales et végétales. À partir d’un seul point d’infestation, elles peuvent en quelques semaines proliférer dans l’ensemble d’un bâtiment. Elles s’introduisent à l’intérieur d’installations, machines, tableaux de commandes, appareils ménagers… Elles peuvent y provoquer des dégradations, des courts-circuits, voire être à l’origine d’incendies.
Elles souillent les denrées alimentaires avec leurs excréments et véhiculent des germes pathogènes responsables de nombreuses maladies et affections diverses : gastro-entérites, tuberculose, salmonellose et sont à l’origine de nombreuses allergies.
Pour toutes ces raisons, les blattes sont associées à une mauvaise hygiène et à un habitat insalubre. S’il est possible de rencontrer des cas d’infestation de blattes dans des lieux bien entretenus, de mauvaises conditions de maintenance et d’insalubrité aident incontestablement à favoriser leur développement.

Cinq types de blattes

En France, quatre types de blattes sont régulièrement présentes dans les logements : la blatte germanique, la blatte orientale, la blatte rayée et la blatte américaine. Une cinquième, la blatte australienne, est peu présente dans l’habitat.
La blatte germanique, originaire d’Afrique de l’Est, est venue avec les années et le développement des voyages très cosmopolites. Elle mesure de 10 à 14 mm, sa teinte est jaune brunâtre et brillante. Le pronotum (premier arceau supérieur du thorax) porte deux bandes longitudinales de teinte brun foncé et très caractéristique. Elle peut vivre six mois. Durant cette période, la femelle fabrique 5 à 8 oothèques (cocon contenant les œufs) contenant 22 à 40oeufs qu’elle porte jusqu’à l’éclosion des jeunes. Elle évite ainsi les parasites et les prédateurs, ce qui explique qu’elle prolifère beaucoup plus vite que les autres. Elle affectionne en priorité l’intérieur des locaux : cuisines, gaines de vide-ordures, réserves alimentaires, hôtels, restaurants, hôpitaux, bateaux, bâtiments d’élevage…
La blatte orientale est la seule que l’on peut réellement appeler cafard. Elle mesure de 20 à 28 mm. Contrairement à la blatte germanique, elle n’aime pas la chaleur, mais uniquement les milieux frais et humides. On la retrouve de ce fait dans les cuisines, les celliers, les salles de bains, les galeries de passage de tuyaux et les lieux de condensation d’eau. Plus l’humidité se réduit, plus elle se réfugie dans les endroits encore plus frais. Elle ne sort jamais le jour et se cache derrière ou sous les meubles.
La blatte rayée est également connue sous le nom de blatte des meubles, car on la rencontre souvent dans les meubles en bois ou derrière les tableaux. Probablement originaire de l’Afrique de l’Est, elle mesure de 10 à 20 mm. Elle est parfois confondue avec la blatte germanique. Elle s’en distingue par la présence sur le pronotum d’une tache unique centrale. Comme la blatte germanique, elle aime la chaleur mais préfère moins d’humidité. Elle affectionne les denrées alimentaires et fréquente de préférence les parties hautes : plafonds, hauts de portes, dessus de meubles, placards…
La blatte américaine, plus communément appelée Cancrelat, présente une coloration rouge avec une bande claire sur la marge postérieure du pronotum. Elle mesure de 28 à 38 mm, elle ne vole pas mais plane en se laissant tomber de hauteur. Originaire de l’Afrique, elle a migré vers l’Europe par les transports maritimes. Sa longévité peut atteindre un an, elle aime les milieux chauds et très humides, on la retrouve dans les égouts, les cuisines, les galeries de canalisations, l’animalerie et les serres.
Enfin, la blatte australienne, bien que présente sous nos contrées, s’attaque peu à l’habitat. C’est une blatte de grande taille (23 à 35 mm de long) originaire de Malaisie, que l’on retrouve dans les serres, le terreau, les entrepôts de fruits et légumes, mais aussi les surfaces moisies ou persistent les condensations.

Les gels prédominants
Dans les locaux atteints, les surfaces peuvent être traitées par pulvérisation ou par pose de gels, les volumes par nébulisation. En habitat, les applicateurs ont tendance à privilégier les gels qui sont très efficaces et évitent de devoir protéger la nourriture. Pour espérer obtenir le résultat le plus efficace et le plus rapide, il est important que l’entreprise intervenante puisse accéder à tous les appartements, que les occupants dégagent les abords des zones à traiter, mais aussi qu’ils signalent aux applicateurs les lieux où la présence d’insectes a pu être constatée.
L’applicateur dépose le gel ou pulvérise l’insecticide là ou il constate les refuges et les passages de blattes. Dans les parties communes, le traitement concerne en priorité les secteurs sensibles, tels que les locaux poubelles et de réception des colonnes de vide-ordures, les locaux techniques, les chaufferies, les gaines techniques, les gaines de conduite d’eau, de chauffage. Il arrive que certaines zones, comme les volumes situés au-dessus des faux plafonds, soient difficilement accessibles sans démontage, une solution consiste alors à traiter ces volumes par nébulisation.

Quand et combien ?
Il n’existe pas de règle définie. C’est l’applicateur qui indique la marche à suivre, la mise en place des gels ou des pulvérisations d’aérosols, combien et où. Il propose un rythme en fonction des risques évalués. Les deux vrais problèmes de la désinsectisation, c’est le suivi et l’implication des occupants des appartements. Pour être efficace, l’intervention doit être répétée. Il importe aussi que des conditions d’hygiène minimales soient respectées, faute de quoi l’effet du traitement n’est pas durable.
Le prix des interventions varie en fonction de multiples paramètres. L’accès aux appartements est une contrainte forte, qui peut faire perdre beaucoup de temps aux applicateurs. De plus, et même avec une campagne d’affichage très visible et des courriers personnalisés, certaines personnes n’ouvrent jamais leur porte durant la journée. La plupart des applicateurs facture un forfait en mentionnant les appartements inaccessibles, d’autres facturent à l’appartement traité, sur une base que l’on peut établir en moyenne à 50 euros.

A qui faire appel ?
La désinsectisation est le domaine des entreprises dites de « 3D » : Dératisation, Désinsectisation, Désinfection. À côté de grands groupes comme ISS ou Aidamort, le marché est surtout constitué de petites entités.
Toute entreprise qui pratique la désinsectisation doit être agréée par la Chambre syndicale des Industries de Désinfection, Désinsectisation et Dératisation. Cet agrément est obligatoire dans le cadre de la loi du 17 juin 1992, qui stipule que sont subordonnées à la détention d'un agrément la mise en vente, la vente ou la distribution des produits nécessaires à la lutte contre les insectes. Les devis doivent indiquer les méthodologies, les produits employés et le phasage des interventions. Il est important de définir la façon dont sera faite l’information auprès des résidants, car de la qualité de cette information dépend la facilité d’accès et par suite la réussite de l’opération. Lorsque ces interventions doivent se faire dans les locaux privatifs, l’entreprise devra spécifier le nombre de tentatives, l’heure de passage et les modalités précises d’éventuels passages supplémentaires.
(Dossier réalisé par Gérard Guerit pour Copropriété et Travaux)

Pour s'abonner à Copropriété et Travaux : Cliquer ici

Voir également notre guide des métiers Hygiène vides-ordures, désinsectisation, dératisation


-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Des réponses à vos questions !!!

Pour estimer la valeur d'un appartement ou d'une maison à la vente ou à la location consultez : l'Argus du logement
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-






UniversImmo.com

Les 5 avantages à acheter un bien immobilier dans le neuf
Vous avez le projet d'acheter un appartement ou une maison ? Vous hésitez entre un achat dans l'ancien ou dans le neuf ?Retrouvez un large choix de programmes immobiliers neufs sur Superimmoneuf.com et découvrez ici les 5 avantages d'un achat dans le neuf.
Lire...


Encadrement des loyers à Paris : le loyer qu'on vous propose est-il conforme?
Comment calculer le plafond applicable, que faire si le loyer proposé dépasse le plafond, le complément de loyer éventuellement demandé est-il justifié? Nous vous aidons à répondre à ces questions dans un dossier détaillé, et plus s'il le faut...
Lire...



Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Actualité et veille juridique : découvrez la
lettre du professionnel immobilier
!



Droit de réponse !!!
Vos remarques et suggestions
1 article, 1 livre ou 1 info à nous signaler ?
1 expérience à faire connaître ?

Faire connaître ce site à un(e) ami(e)?


Notre Ethique
Nos Garanties


achat immobilier acquéreur immobilier acte authentique administrateur de bien AFU et AFUL agence immobilière agent immobilier aides au logement annexion de parties communes annonces immobilières appartement article 17c article 20 article 24 article 25 article 26 article 42 ascenseur ASL assainissement assemblée générale association syndicale assurance audit énergétique bail bail commercial bailleur bâtiment bénéfice industriel et commercial (BIC) Besson boîte aux lettres Borloo budget prévisionnel cadastre cahier des charges carnet d'entretien immeuble Carrez caution certificat d'économie d'énergie (CEE) Censi-Bouvard charges locatives charges récupérables colocation combles commission d'agence commission compromis de vente compte bancaire séparé comptes concierge condition suspensive congé conseil syndical contrat de syndic copropriétaire copropriété crédit immobilier détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) défiscalisation dégât des eaux Demessine dépôt de garantie détecteur de fumée diagnostic dossier de diagnostic technique dommages-ouvrage diagnostic de performance énergétique (DPE) droit de préemption Duflot économie d'énergie éco-prêt à taux zéro éco-PTZ employé d'immeuble encadrement des loyers entretien d'immeuble étanchéité état des lieux expertise expert judiciaire fenêtre feuille de présence fiscalité immobilière foncier fonds de prévoyance fonds de roulement fonds travaux Forum fuites garantie financière garantie loyers impayés gardien gestion locative gestionnaire d'immeuble Girardin Grenelle garantie des risques locatifs (GRL) honoraires Hypothèque immeuble neuf immobilier immobilier ancien immobilier neuf impayés locatifs incitation fiscale indemnité d'assurance indemnité d'occupation indices de révision des loyers IRL les charges - le budget Lienemann location location meublée logement loi 89 lotissement loueur en meublé non professionnel (LMNP) loueur en meublé professionnel (LMP) loyer majorité mandat mandat de gestion marché immobilier meublé mitoyen niches fiscales offre d'achat parties communes peinture au plomb permis de construire permis de construire plan comptable plus-value préavis réduit président prêt à taux zéro (PTZ) prêt immobilier privilège procès verbal promesse de vente PTZ+ questionnaire notaire quorum ravalement RCP règlement de copropriété rénovation rénovation thermique rentabilité résolution revenus fonciers Robien RT 2005 RT 2012 saturnisme valeur locative Scellier SCI secrétaire de séance servitude SHOB SHON sinistre société civile subvention surface de plancher surface habitable syndic syndicat des copropriétaires taxe d'habitation taxe foncière termite toiture - terrasse transaction travaux unanimité vendeur immobilier vente immobilière VMC


 
Accueil I Copropriétaires I Bailleurs I Locataires I Actualité I Revue de Presse I Dossiers I Lexique I Guide Technique I Fiches Pratiques I Forums
Argus du logement®
I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2017 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés - n°Commission paritaire 1122 W 90656.
Informations légales I Conditions générales de vente I Votre publicité sur Universimmo.com I Contactez nous