Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion
L'ancien Forum (fermé)
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles de l'immobilier
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
Accueil I Copropriétaires I Bailleurs I Locataires I Contactez nous
Nos précédents articles I En discussion dans nos Forums...
Rechercher sur UniversImmo.com
DOSSIERS COPROPRIETE & TRAVAUX

Choisir un gazon durable dans le temps

 

Choisir un gazon durable

Le gazon est la solution pour recouvrir un terrain sans avoir tous les soucis d'entretien des plantations. Pour avoir un tapis végétal verdoyant agréable pour tous les occupants de la résidence, le choix du gazon est primordial !

(Dossier réalisé par Muriel Trémeur et Universimmo.com pour Copropriété et Travaux - n°9 printemps 2009)

 

Cliquer sur l'image de la revue pour feuilleter et/ou imprimer l'article dans le magazine en ligne - page 20
(Cliquer ici ou sur l'image de la revue pour feuilleter et/ou imprimer l'article dans le magazine en ligne - page 20)

Un gazon de qualité est un gazon qui est mélangé de plusieurs espèces de graminées enchevêtrées les unes dans les autres. C'est la composition finale qui assure la pérennité du mélange, certaines espèces présentant une croissance rapide ou plus lente, d'autres ayant des aspects verdoyants plus marqués ou exigeant plus ou moins d'entretien. Le mélange doit absolument respecter l'environnement du terrain à semer pour que les espèces puissent se développer naturellement dans de bonnes conditions. Les variétés de graminées ont des besoins spécifiques qui exigent de prendre en compte plusieurs critères. L'exposition du terrain est importante selon qu'il soit ensoleillé, ombragé ou encore sujet à un vent salin de bord de mer. La composition du sol (terre argileuse, sablonneuse, humide ou sèche) est primordiale. Enfin le climat de la région n'est pas négligeable pour choisir le gazon adapté.

Penser à l'usage du futur gazon

Le choix des espèces dépend des caractéristiques particulières à chaque résidence.
Par exemple, si le piétinement est envisageable, mieux vaut opter pour des espèces moins fragiles. De plus, même si le gazon adapté au milieu naturel est plus résistant, son entretien est nécessaire. L'aspect verdoyant d'une pelouse toute l'année dépend d'un minimum en la matière. La copropriété doit donc réfléchir aux moyens qu'elle va y consacrer et se renseigner sur les exigences des espèces choisies pour garantir sa longévité. Deux aspects sont incontournables. Tout d'abord, l'arrosage dont la fréquence et l'importance dépendent des conditions climatiques. La copropriété doit réfléchir aux moyens matériels et financiers conséquents.
Plusieurs solutions sont possibles : un concierge qui accepterait cette nouvelle responsabilité ou la mise en place d'un système d'arrosage automatique par une entreprise spécialisée. Ensuite, le gazon devra être régulièrement tondu, en moyenne lorsqu'il atteint près de 8 cm. Là encore, la tonte sera réalisée par le concierge équipé en conséquence et qui fait office de jardiner ou bien une entreprise extérieure spécialisée. L'entretien du gazon ne s'arrête pas à la tonte et à l'arrosage si la copropriété souhaite une pelouse de qualité. Il faut prévoir le désherbage et la destruction des mousses, le ressemage des parties abîmées, et surtout la scarification et l'aération du sol qui sont nécessaires pour permettre à l'eau de pénétrer, et aussi l'épandage d'engrais azotés un an après la pousse au printemps et à l'automne. Le recours à une entreprise extérieure s'avère le choix le plus parcimonieux. Le coût varie en fonction de la surface du terrain à entretenir.

Un mélange de semences

Les mélanges ont un intérêt certain. Le but est de rassembler plusieurs espèces qui poussent bien ensemble et qui présentent leur développement maximum à des saisons différentes. C'est la garantie d'un gazon de qualité. Généralement, les mélanges comportent trois à quatre espèces. Parmi les principales graminées se trouve le ray-grass. C'est une espèce adaptée aux piétinements par exemple autour d'une aire de jeux, et qui résiste bien à une exposition ombragée avec un faible entretien. Son apparence est agréable à condition d'opter pour des variétés de ray-grass récentes, il reverdit vite après un été sec. Son prix reste l'un des moins onéreux. Le fétuque rouge traçante est une espèce assez pérenne dont l'aspect vert est durable, mais qui s'avère plus fragile aux piétinements. En revanche, sa résistance à la sécheresse garantit un aspect vert au gazon si sa proportion est majoritaire dans le mélange avec les autres espèces de graminées. Il existe plusieurs variétés de fétuque rouge: la demi-traçante esthétique et moins fragile sauf en période de sécheresse longue, la gazonnante dont la pousse est plus lente et qui jaunit facilement, la fétuque élevée dont l'adaptation est reconnue, l'ovine durette qui reste dense et ornemental mais fragile aux piétinements et en hiver etc.
Compte tenu des caractéristiques de la résidence, la variété de gazon la plus adaptée sera composée par un mélange de plusieurs espèces appropriées selon des pourcentages différents. Il ne faut pas semer une seule variété de gazon. Ainsi, pour un gazon sujet à de nombreux piétinements, le mélange ray-grass et fétuque élevée sera majoritaire. Pour un gazon ornemental, les espèces de fétuque seront privilégiées et le ray-grass exclu. Pour un bord de mer, les espèces les plus résistantes telles que l'Agrostide Stolonifère, etc.

Se faire conseiller par des pros

Les enseignes commerciales proposent des mélanges bon marché adaptés par exemple aux usages spécifiques tels que " Gazon jeux ", " Gazon sport ", " Gazon rustique ", " Gazon ornement ", ou à l'exposition ou à la nature du climat comme le " Gazon sécheresse " ou le " Gazon ombre… Le mélange des espèces est indiqué sur les boîtes ou les sacs de gazon. Il existe également des gazons Label rouge qui apportent une garantie de qualité supérieure aux autres mélanges classiques. Les espèces sont choisies pour leur performance à la destination indiquée par exemple leur adaptation aux terrains secs, la résistance au piétinement ou un ornement esthétique… Ce qui peut ainsi paraître une solution économiquement intéressante ne l'est pas en réalité car mieux vaut semer les espèces de graminées au bon endroit. Ces produits " prêts à semer " ne prennent pas en compte la nature du sol de la copropriété ou les moyens qui seront consacrés à son entretien. Dès lors, il est prudent de se renseigner auprès d'un professionnel. Qu'il s'agisse d'une enseigne spécialisée en jardinerie ou d'un paysagiste, leur expérience est a priori un gage de compétence. Quel que soit son interlocuteur, la copropriété doit savoir qu'un professionnel " sérieux " privilégie les fondamentaux : de quoi est composé le sol ? Quel est le climat (sec, venteux, hiver rigoureux, bord de mer…)? quelle est l'exposition du futur gazon? quels sont les moyens prévus pour l'entretien ? Seules des réponses précises à ces questions lui permettront de choisir des espèces adaptées à la résidence pour éliminer celles trop fragiles aux conditions locales.

(Dossier réalisé par Muriel Trémeur et Universimmo.com pour Copropriété et Travaux - n°9 printemps 2009) Pour s'abonner à Copropriété et Travaux : Cliquer ici

 

Modalités des prises de décisions en copropriété

avec www.universimmo.com

Les La réfection d'une pelouse est une opération d'entretien qui peut entrer dans la catégorie des " travaux de maintenance "; la dépense correspondante peut donc au sens de l'article 44 du décret du 17 mars 1967 être incluse dans le budget provisionnel, et par conséquent être votée dans le cadre du budget dès lors que les explications nécessaires sont fournies aux copropriétaires. La création d'une pelouse qui n'existait pas doit par contre faire l'objet d'une décision de travaux spécifique, qui ne relève cependant que de la majorité de l'article 24 de la loi du 10 juillet 1965 (majorité des voix exprimées des copropriétaires présents et représentés) et non de celle dont relèvent les "améliorations": en effet, celles-ci sont définies comme la " transformation d'un ou de plusieurs éléments d'équipement existants, l'adjonction d'éléments nouveaux, l'aménagement de locaux affectés à l'usage commun ou la création de tels locaux "; de toute évidence, la création d'une pelouse ne répond pas à ce descriptif…

 

Bailleurs: une dépense non récupérable, déductibilité des revenus fonciers

avec www.universimmo.com

Les La réfection complète d'une pelouse et a fortiori sa création peut être considérée comme visée par l'exclusion figurant dans la liste des charges récupérables sur les locataires d'habitation fixée par le décret du 26 août 1987 ; en effet, sont considérées comme récupérables les fournitures telles qu'" engrais, produits bactéricides et insecticides, produits tels que graines, fleurs, plants, plantes de remplacement, à l'exclusion de celles utilisées pour la réfection de massifs, plates-bandes ou haies ".
Par ailleurs, la main d'oeuvre pour l'exploitation et entretien courant n'est admise à être récupérée que pour les opérations d'entretien de l'existant. Consolation pour les bailleurs : quand la dépense n'est pas récupérable, elle est par contre déductible des revenus fonciers au titre des " dépenses de réparation et d'entretien ".

 

Evaluation des travaux

Choisir un gazon durable : évaluation des travaux

 

 

 

Des réponses à vos questions !!!

Pour estimer la valeur d'un appartement ou d'une maison à la vente ou à la location consultez : l'Argus du logement

 

 

Encadrement des loyers à Paris : le loyer qu'on vous propose est-il conforme?
Comment calculer le plafond applicable, que faire si le loyer proposé dépasse le plafond, le complément de loyer éventuellement demandé est-il justifié? Nous vous aidons à répondre à ces questions dans un dossier détaillé, et plus s'il le faut...
Lire...


Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Actualité et veille juridique : découvrez la
lettre du professionnel immobilier
!



Droit de réponse !!!
Vos remarques et suggestions
1 article, 1 livre ou 1 info à nous signaler ?
1 expérience à faire connaître ?

Faire connaître ce site à un(e) ami(e)?


Notre Ethique
Nos Garanties


achat immobilier acquéreur immobilier acte authentique administrateur de bien AFU et AFUL agence immobilière agent immobilier aides au logement annexion de parties communes annonces immobilières appartement article 17c article 20 article 24 article 25 article 26 article 42 ascenseur ASL assainissement assemblée générale association syndicale assurance audit énergétique bail bail commercial bailleur bâtiment bénéfice industriel et commercial (BIC) Besson boîte aux lettres Borloo budget prévisionnel cadastre cahier des charges carnet d'entretien immeuble Carrez caution certificat d'économie d'énergie (CEE) Censi-Bouvard charges locatives charges récupérables colocation combles commission d'agence commission compromis de vente compte bancaire séparé comptes concierge condition suspensive congé conseil syndical contrat de syndic copropriétaire copropriété crédit immobilier détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) défiscalisation dégât des eaux Demessine dépôt de garantie détecteur de fumée diagnostic dossier de diagnostic technique dommages-ouvrage diagnostic de performance énergétique (DPE) droit de préemption Duflot économie d'énergie éco-prêt à taux zéro éco-PTZ employé d'immeuble encadrement des loyers entretien d'immeuble étanchéité état des lieux expertise expert judiciaire fenêtre feuille de présence fiscalité immobilière foncier fonds de prévoyance fonds de roulement fonds travaux Forum fuites garantie financière garantie loyers impayés gardien gestion locative gestionnaire d'immeuble Girardin Grenelle garantie des risques locatifs (GRL) honoraires Hypothèque immeuble neuf immobilier immobilier ancien immobilier neuf impayés locatifs incitation fiscale indemnité d'assurance indemnité d'occupation indices de révision des loyers IRL les charges - le budget Lienemann location location meublée logement loi 89 lotissement loueur en meublé non professionnel (LMNP) loueur en meublé professionnel (LMP) loyer majorité mandat mandat de gestion marché immobilier meublé mitoyen niches fiscales offre d'achat parties communes peinture au plomb permis de construire permis de construire plan comptable plus-value préavis réduit président prêt à taux zéro (PTZ) prêt immobilier privilège procès verbal promesse de vente PTZ+ questionnaire notaire quorum ravalement RCP règlement de copropriété rénovation rénovation thermique rentabilité résolution revenus fonciers Robien RT 2005 RT 2012 saturnisme valeur locative Scellier SCI secrétaire de séance servitude SHOB SHON sinistre société civile subvention surface de plancher surface habitable syndic syndicat des copropriétaires taxe d'habitation taxe foncière termite toiture - terrasse transaction travaux unanimité vendeur immobilier vente immobilière VMC


 
Accueil I Copropriétaires I Bailleurs I Locataires I Actualité I Revue de Presse I Dossiers I Lexique I Guide Technique I Fiches Pratiques I Forums
Argus du logement®
I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2019 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés - n°Commission paritaire 1122 W 90656.
Informations légales I Conditions générales de vente I Votre publicité sur Universimmo.com I Contactez nous