Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous Ă  nos flux RSS. Les flux RSS permettent d’être informĂ© automatiquement des dernières publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 SĂ©lectionnez un thème:
 
Accueil | Portail | S’enregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Tous autres thèmes
 Vendre un logement/une maison
 mandat de negociation exclusif
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent rĂ©pondre aux sujets dans ce forum
Page suivante 
Auteur
Sujet prĂ©cĂ©dent Sujet Sujet suivant
Page: de 2 

bobby
Nouveau Membre

France
4 message(s)
Statut: bobby est déconnecté

PostĂ© - 05 aoĂ»t 2009 :  23:47:28  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil
Une agence m'a présenté un acquéreur pour mon appartement. Je donne un accord verbal faute de mieux et l'agence me demande de contresigner un document "mandat de négociation exclusif". Ce document semble imposer a l'acquéreur (mandant) de passer exclusivement par l'agence (mandataire) pour réaliser la vente, ce qui a priori ne me concerne pas, sauf qu'a la fin, l'agence m'a demandé d'inscrire "bon pour vente au prix de xxx". On a rendez-vous la semaine prochaine pour la signature du "compromis de vente". Or, depuis, j'ai eu une proposition d'une autre agence a un prix nettement supérieur et conforme a ce que je voulais. Suis-je engagé par ce mandat de négociation ou puis-je vendre au plus offrant tant que le compromis n'a pas été signé?

ghghgh
Nouveau Membre

22 message(s)
Statut: ghghgh est déconnecté

 1 PostĂ© - 06 aoĂ»t 2009 :  10:18:37  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil  Visiter la page d’accueil de ghghgh
Quelqu'en soit l'intitulé, il semble (vérifiez le) que le document en question porte "accord sur la chose et sur le prix"
Cet accord vaut vente, aux termes de l'article 1583 du Code Civil.
Vous êtes donc totalement engagé et ne pouvez donc pas promettre à nouveau, quelquesoient les avantages que vous pourrirez en tirer.
http://www.legifrance.gouv.fr/affic...xte=20090806

bobby
Nouveau Membre

France
4 message(s)
Statut: bobby est déconnecté

Revenir en haut de la page 2 PostĂ© - 06 aoĂ»t 2009 :  23:32:59  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Le problème est que l'intitulé du document n'est pas "accord pour la vente de tel bien à tel prix", ce qui aurait été clair et sans contestation possible, mais "mandat de négociation exclusif". Les identités de l'acquéreur et de l'agence sont complètes, et ils sont seuls concerné par ce mandat. Mon nom est mentionné en temps que propriétaire et j'ai contresigné à la fin. Je pensais que seul un "compromis de vente" engageait le vendeur et je ne connaissais pas ce document.
Ce genre de document est-il courant?
Son but inavoué est-il en fait d'interdire au vendeur de vendre au plus offrant avant même la signature du "compromis de vente"?
Est-ce légal?
Comment s'en sortir puisque 5000€ sont en jeu et c'est pour moi une somme importante?


Édité par - bobby le 09 août 2009 12:49:14

amepi
Contributeur senior



629 message(s)
Statut: amepi est déconnecté

Revenir en haut de la page 3 PostĂ© - 07 aoĂ»t 2009 :  16:36:46  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil  Visiter la page d’accueil de amepi
La seule porte de sortie serait que le mandat soit nul pour vice de forme.
Signature de amepi 
amepi

ghghgh
Nouveau Membre

22 message(s)
Statut: ghghgh est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 PostĂ© - 07 aoĂ»t 2009 :  17:53:41  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil  Visiter la page d’accueil de ghghgh
La mention manuscrite précédant votre signature (bon pour vente au prix de...) est pourtant suffisamment explicite.
Il est rageant d'avoir une proposition supérieure quelques jours ou quelques heures après avoir accepté la vente...mais une fois la négociation terminée, validée et entérinée...on ne peut pas revenir dessus.


Jean-Michel Lugherini
Pilier de forums

France
3388 message(s)
Statut: Jean-Michel Lugherini est déconnecté

Revenir en haut de la page 5 PostĂ© - 07 aoĂ»t 2009 :  21:30:46  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Bonsoir.....
Un peu étonné par la conclusion "juridique". Je n'ai pas trop à dire sur la finalité recherchée qui, pardon, est un peu "heurtante", car à l'inverse sans proposition autre, celle-çi aurait été la bienvenue....
Mais telle que les choses sont décrites, certes il y a bon pour vente, mais y a t-il d'une part accord de l'acquéreur non équivoque ?
Et quand bien même, l'on pourrait l'envisager, il faudra oublier toutes demandes de conditions suspensives, me semble-t-il que pourrait souhaiter l'acquéreur et donc possibilité pour le vendeur de les refuser qui ...génèreraient certainement la conclusion.
En tout état de cause, si les choses sont mal faites au départ......tout est plaidable !
L'agence est-elle bien "clean" sur la façon de procéder ?.........
Signature de Jean-Michel Lugherini 
Cordialement

allezquesi
Contributeur actif



106 message(s)
Statut: allezquesi est déconnecté

Revenir en haut de la page 6 PostĂ© - 08 aoĂ»t 2009 :  09:12:43  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Qu'en est il sur le plan juridique du mandat de négociation, dans le sens ou celui ci ne stipule que sur le fond l'accord sur la chose et sur le prix, et rien sur la forme ( conditions suspensives et résolutoires)?!

Le vendeur est il obligé d'accepter toutes les conditions suspensives ou résolutoires, les délais (signature sur 1an...) que pourraient introduire l'acquereur?
De même le vendeur peut il imposer dans la rédaction du compromis que l'acquereur ne soumette aucune condition, même celle du financement ?

Jean-Michel Lugherini
Pilier de forums

France
3388 message(s)
Statut: Jean-Michel Lugherini est déconnecté

Revenir en haut de la page 7 PostĂ© - 08 aoĂ»t 2009 :  09:27:44  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Oui! Tès attaquable !
Et l'Agence qui est un professionnel verra sa responsabilité engagée quoiqu'il arrive car.........cette vente n'ira jamais au bout......dans ces conditions (suspensives non écrites)........(Plomb-termites-amiante..carrez .etc)
Il me semble que cela s'apparente Ă  un certain forcing de la vente 'Ă  l'arrache"........"sur le capot de la voiture".
Un Ă©tudiant Master 1 en droit.......en ferait ses "choux gras" !
Signature de Jean-Michel Lugherini 
Cordialement

gregor
Contributeur actif



497 message(s)
Statut: gregor est déconnecté

Revenir en haut de la page 8 PostĂ© - 08 aoĂ»t 2009 :  09:34:27  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par amepi

La seule porte de sortie serait que le mandat soit nul pour vice de forme.



par exemple ceci ?
http://www.jurisprudentes.net/Le-fo...l-agent.html



axe
Contributeur actif

193 message(s)
Statut: axe est déconnecté

Revenir en haut de la page 9 PostĂ© - 08 aoĂ»t 2009 :  09:49:57  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
les dernières interrogations sont légitimes ...

mais si un compromis de vente normal Ă  l'usage
(pas de conditions suspensives extravagantes, taux de crédit en cours ...)
était proposé ???

Article 1135

Les conventions obligent non seulement à ce qui y est exprimé, mais encore à toutes les suites que l'équité, l'usage ou la loi donnent à l'obligation d'après sa nature.


un tribunal saisie ne forcerait probablement pas la vente ou la signature du compromis mais attribuerait des dommages et intérêts ...



Jean-Michel Lugherini
Pilier de forums

France
3388 message(s)
Statut: Jean-Michel Lugherini est déconnecté

Revenir en haut de la page 10 PostĂ© - 08 aoĂ»t 2009 :  10:05:48  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
si avec crédit ou sans crédit pas avec un crédit non extravagant (c'est quoi extravagant), non? (c'est un des exemples)
Je crains qu'il ne faille pas chercher ni à encourager, ni à avaliser cette pratique source à contentieux immédiats et qui leure autant le vendeur que l'acquéreur........et même l'agent immobilier
Et je verrais bien les dommages et intérêts......à payer par l'agence
Signature de Jean-Michel Lugherini 
Cordialement

amepi
Contributeur senior



629 message(s)
Statut: amepi est déconnecté

Revenir en haut de la page 11 PostĂ© - 08 aoĂ»t 2009 :  12:17:10  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil  Visiter la page d’accueil de amepi
Je ne vois pas en quoi l'agence est en faute.

Aucun élément ne va dans ce sens. A part la mode actuelle comme quoi le professionnel est un ******, puisqu'il est professionnel.

Encore une fois la meilleure piste à creuser est celle d'une nullité éventuelle du mandat.
Signature de amepi 
amepi

Scorpion
Contributeur actif



477 message(s)
Statut: Scorpion est déconnecté

Revenir en haut de la page 12 PostĂ© - 08 aoĂ»t 2009 :  13:04:47  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par bobby

Mais ***Modération UI : supprimé à la demande de l'auteur***
je pensais que seul un "compromis de vente" engageait le vendeur et je ne connaissais pas ce document.
Ce genre de document est-il courant?
Son but inavoué est-il en fait d'interdire au vendeur de vendre au plus offrant avant même la signature du "compromis de vente"?
Est-ce légal?
Comment s'en sortir puisque 5000€ sont en jeu et c'est pour moi une somme importante?

Vous devriez faire attention à ce que vous racontez, ca finira par vous jouer des tours. Dites plutot que ca vous ennuie de vous etre engagé et que vous souhaiteriez rompre votre engagement afin de vendre plus cher. ***Modération UI : mention supprimée à la demande de l'auteur du sujet***.

Jean-Michel Lugherini
Pilier de forums

France
3388 message(s)
Statut: Jean-Michel Lugherini est déconnecté

Revenir en haut de la page 13 PostĂ© - 08 aoĂ»t 2009 :  13:41:59  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Je persiste!
Un compromis se fait dans des règles bien définies......et non pas un bon pour vente griffoné sur un papier.
Oui, ceci peut s'apparenter à de l'escroquerie......ou soyons gentil...de la légèreté...en abusant du non professionalisme des gens en la matière...
Essayez de faire signer la mĂŞme chose Ă  un promoteur ou Ă  un avocat, voir un notaire....
Signature de Jean-Michel Lugherini 
Cordialement

axe
Contributeur actif

193 message(s)
Statut: axe est déconnecté

Revenir en haut de la page 14 PostĂ© - 08 aoĂ»t 2009 :  14:48:15  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Ă  bobby

si le "bon pour vente au prix de xxx"
a été signé à votre domicile,
le contrat est frappé de nullité:


Protection des consommateurs - Démarchage et vente à domicile - Domaine d'application - Vente d'un immeuble en viager - Portée.

1re Chambre civile, 3 juillet 2008 (Bull. n° 189, pourvoi n° 06-21.877)




A la suite d’une annonce parue dans un journal, un particulier avait demandé à une société Cédric Vie de se rendre à son domicile afin de procéder à l’estimation gratuite de son appartement. Lors de la première visite, la société avait fait une proposition d’achat du bien pour elle-même. Le projet d’acquisition avait donné lieu, quelques jours plus tard, lors d’une seconde visite, à la signature d’une promesse de vente, sur laquelle le particulier était revenu le lendemain même de la signature. Sur appel du particulier, la cour d’appel de Paris, infirmant le jugement déféré qui avait déclaré la vente parfaite, avait déclaré nulle la promesse de vente, au motif qu’elle était soumise aux formalités de l'article L. 121-23 du code de la consommation et qu’elle aurait dû en conséquence comporter le formulaire permettant l'exercice par le vendeur de sa faculté de renonciation.


Pour estimer applicable la réglementation sur le démarchage à domicile en matière de vente d’immeuble, la première chambre civile s’est fondée sur les termes d’une réponse ministérielle qui a précisé que les immeubles étaient inclus dans le champ d’application de la loi (Rép. min., n° 56134, JOAN Q, 12 octobre 1992, p. 4732), sur l’opinion émis en doctrine (Calais-Auloy et Steinmetz, Droit de la consommation, 7e éd., Précis Dalloz, 2006, n° 111, p. 123-124) et sur le fait que, dans un arrêt du 28 novembre 2000 (Bull. crim., 2000, n° 355) la chambre criminelle avait déjà fait application de la réglementation du démarchage à la promesse de vente d’un bien immobilier en ces termes : “Attendu que les juges d’appel énoncent que l’échange des consentements entre les parties, sur la chose et sur le prix, s’est opéré, après la visite de la maison, au domicile de l’acquéreur ; qu’ils en déduisent que l’opération de vente immobilière a été conclue à la suite d’un démarchage à domicile, de sorte que le contrat proposé tant par le négociateur que par l’agent immobilier, soumis aux formalités prévues par l’article L. 121-23 du Code de la consommation, aurait dû comporter un formulaire permettant l’exercice, par l'acheteur, de la faculté de rétractation ; qu’ils ajoutent que le prévenu a immédiatement obtenu un paiement en contrepartie de la signature de l’acte, en méconnaissance des prescriptions de l’article L. 121-26 du même Code ; Attendu qu’en se déterminant ainsi, par une appréciation souveraine du moment et du lieu où l’acheteur a accepté l'offre de vente, la cour d'appel a justifié sa décision”.


http://www.courdecassation.fr/publi....html?_Imp=1

Édité par - axe le 08 août 2009 14:49:13

amepi
Contributeur senior



629 message(s)
Statut: amepi est déconnecté

Revenir en haut de la page 15 PostĂ© - 08 aoĂ»t 2009 :  16:12:16  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil  Visiter la page d’accueil de amepi
citation:
Initialement posté par contact

Je persiste!
Un compromis se fait dans des règles bien définies......et non pas un bon pour vente griffoné sur un papier.
Oui, ceci peut s'apparenter à de l'escroquerie......ou soyons gentil...de la légèreté...en abusant du non professionalisme des gens en la matière...
Essayez de faire signer la mĂŞme chose Ă  un promoteur ou Ă  un avocat, voir un notaire....


Ce "bon pour vente" est prévu par les textes, il s'agit du troisième alinea de l'art. 72 du décret d'application de la loi Hoguet :

"Lorsqu'il comporte l'autorisation de s'engager pour une opération déterminée, le mandat en fait expressément mention."

Axe je suis d'accord avec vous, mais l'histoire ne dit pas, jusqu'ici, que le mandat a été signé à domicile. Subsidiairement, même si c'était le cas, c'est habituellement difficile à prouver.

Avec les éléments que nous avons, encore une fois, rien ne permet d'incriminer l'agence.

bobby, pouvez-vous nous dire ce qui est inscrit sur le cachet de l'agence : y a-t-il le n° de la carte pro, etc...
Signature de amepi 
amepi

axe
Contributeur actif

193 message(s)
Statut: axe est déconnecté

Revenir en haut de la page 16 PostĂ© - 08 aoĂ»t 2009 :  19:35:10  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par amepi


Axe je suis d'accord avec vous, mais l'histoire ne dit pas, jusqu'ici, que le mandat a été signé à domicile.



si on relit l'arrĂŞt,
qu'importe le lieu où a été signé "le bon pour" ou même un compromis en bonne et du forme ...
le simple fait qu'il y ait eu visite Ă  domicile (difficile de faire autrement),
il doit y avoir formulaire et délai de rétractation !



bobby
Nouveau Membre

France
4 message(s)
Statut: bobby est déconnecté

Revenir en haut de la page 17 PostĂ© - 09 aoĂ»t 2009 :  19:09:24  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Réponse a amepi : l’agence est parfaitement « clean » avec n° de carte pro
Réponse à axe : la signature a eu lieu à l’agence après la visite.
A la lecture de toutes vos réponses, j’en conclu que le fait d’écrire « bon pour vente….. » sur un document engage le vendeur de façon irrévocable et l’obligera à signer le compromis de vente. Par contre l’acquéreur peut se désister. C’est la première fois que je vends un bien immobilier, et je remercie tous les contributeurs d’avoir éclairé ma lanterne.

Jean-Michel Lugherini
Pilier de forums

France
3388 message(s)
Statut: Jean-Michel Lugherini est déconnecté

Revenir en haut de la page 18 PostĂ© - 09 aoĂ»t 2009 :  20:40:04  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
RĂ©ponse Ă  amepi
Chapitre VII : Les conventions prévues par l’article 6 de la loi du 2 janvier 1970.
Article 72
Modifié par Décret n°2005-1315 du 21 octobre 2005 - art. 46 ()
Le titulaire de la carte professionnelle portant la mention :
”Transactions sur immeubles et fonds de commerce” ne peut négocier ou s’engager à l’occasion d’opérations spécifiées à l’article 1er (1° à 5°) de la loi susvisée du 2 janvier 1970 sans détenir un mandat écrit préalablement délivré à cet effet par l’une des parties.
Le mandat précise son objet et contient les indications prévues à l’article 73.
Lorsqu’il comporte l’autorisation de s’engager pour une opération déterminée, le mandat en fait expressément mention.
Tous les mandats sont mentionnés par ordre chronologique sur un registre des mandats conforme à un modèle fixé par arrêté conjoint du garde des sceaux, ministre de la justice, du ministre de l’intérieur et du ministre de l’économie et des finances.
Le numéro d’inscription sur le registre des mandats est reporté sur celui des exemplaires du mandat, qui reste en la possession du mandat.
Ce registre est à l’avance coté sans discontinuité et relié. Il peut être tenu sous forme électronique dans les conditions prescrites par les articles 1316 et suivants du code civil.
Les mandats et le registre des mandats sont conservés pendant dix ans.
........

Que nenni ! Que nenni !
Il ne faudra pas mélanger l’accord d’un vendeur pour confier un bien à la vente à une agence (objet de la loi Hoguet et son décret)…….et un accord du vendeur de vendre à tel acquéreur dans des conditions dument précisées
Restons quand mĂŞme "lucide" sur cette question..........
Signature de Jean-Michel Lugherini 
Cordialement

Scorpion
Contributeur actif



477 message(s)
Statut: Scorpion est déconnecté

Revenir en haut de la page 19 PostĂ© - 09 aoĂ»t 2009 :  21:51:18  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par bobby

Réponse a amepi : l’agence est parfaitement « clean » avec n° de carte pro
Réponse à axe : la signature a eu lieu à l’agence après la visite.
A la lecture de toutes vos réponses, j’en conclu que le fait d’écrire « bon pour vente….. » sur un document engage le vendeur de façon irrévocable et l’obligera à signer le compromis de vente. Par contre l’acquéreur peut se désister. C’est la première fois que je vends un bien immobilier, et je remercie tous les contributeurs d’avoir éclairé ma lanterne.


Bien sur que vous vous êtes engagé, et il n'y a pas de délai de réflexion pour vous. (sauf si vous avez été démarché, et que vous avez 7 jours de reflexion pour dénoncer le mandat). Vous pouvez refuser de signer le compromis, mais l'agence peut vous attaquer en dommages et intérêts. Ces DI seraient équivalents à la commission spécifiée sur le mandat.

amepi
Contributeur senior



629 message(s)
Statut: amepi est déconnecté

Revenir en haut de la page 20 PostĂ© - 09 aoĂ»t 2009 :  21:54:19  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil  Visiter la page d’accueil de amepi
citation:
Initialement posté par bobby

Réponse a amepi : l’agence est parfaitement « clean » avec n° de carte pro
Réponse à axe : la signature a eu lieu à l’agence après la visite.
A la lecture de toutes vos réponses, j’en conclu que le fait d’écrire « bon pour vente….. » sur un document engage le vendeur de façon irrévocable et l’obligera à signer le compromis de vente. Par contre l’acquéreur peut se désister. C’est la première fois que je vends un bien immobilier, et je remercie tous les contributeurs d’avoir éclairé ma lanterne.



Vous n'avez pas répondu à ma question, qu'y a-t-il sur le cachet de l'agence ? Le n° de carte pro est loin de suffire.
Si vous voulez un coup de main, répondez aux questions !
Signature de amepi 
amepi
Page: de 2 
Sujet prĂ©cĂ©dent Sujet Sujet suivant  
 Page suivante  
Aller Ă :  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2018 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com