Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre newsletter

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spťcialement conÁu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous √† nos flux RSS. Les flux RSS permettent d‚Äô√™tre inform√© automatiquement des derni√®res publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 S√©lectionnez un th√®me:
 
Accueil | Portail | S‚Äôenregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Locataires
 Le d√©part...
 Reprise du logement pour vente
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent r√©pondre aux sujets dans ce forum
 
Auteur
Sujet pr√©c√©dent Sujet Sujet suivant  

erwann
Nouveau Membre

5 message(s)
Statut: erwann est déconnecté

Post√© - 06 juin 2010 :  20:17:00  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil
Bonjour,

Nous sommes locataires d'un appartement dont le bail arrive à échéance début 2011.

Notre propriétaire nous a fait parvenir un congé pour vente.

Nous nous interrogeons sur plusieurs points concernant l'offre de vente :

1/ L'offre comprend un prix et un descriptif des locaux. La surface habitable mentionnée ne correspond absolument pas à la surface habitable réelle de l'appartement (écart d'environ 50% en plus !!!).
Nous avons lu qu'il n'était pas obligatoire pour le bailleur d'indiquer la surface des locaux dans l'offre au locataire.
Toutefois, nous nous demandons ce qu'il en est lorsque la surface est indiquée de façon erronée : l'offre reçue demeure-t-elle valable ?

2/ La vente a lieu par l'intermédiaire d'une agence immobilière.
Le prix indiqué dans l'offre ne mentionne cependant pas le montant de sa commission.
Devons-nous, si nous sommes intéressés, payer la totalité du prix demandé, sachant que l'agence va toucher une commission alors qu'elle n'aura rien fait ?

D'avance merci à ceux qui pourront nous éclairer.

Cordialement



ribouldingue
Pilier de forums



17233 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

 1 Post√© - 06 juin 2010 :  20:58:56  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
1/ La proposition de prix est-elle bien hors frais d'agence?

2/ On parle de m2 habitables dans un bail, dans une vente de m2 carrez. Etes vous certain qu'il y a une erreur de 50%?
Qu'y a t'il marqué dans votre bail?
Quels sont les qualificatifs utilisés? habitables, carrez? etes vous au dernier étage?

erwann
Nouveau Membre

5 message(s)
Statut: erwann est déconnecté

Revenir en haut de la page 2 Post√© - 07 juin 2010 :  16:55:53  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
Bonjour,

1/ Rien n'est précisé concernant des frais d'agence éventuels. Un prix de vente est simplement annoncé.
En revanche, avant de recevoir la lettre de congé, nous avons eu au téléphone l'agent immobilier qui affirmait avoir un mandat signé par le propriétaire.
Nous lui avons demandé à combien s'évaluait sa commission et il est resté évasif, nous annonçant que c'était un prix "tout compris".

2/ Le terme utilisé est "surface habitable". Il y a bien 50% d'écart entre la surface annoncée et la réalité (puisqu'on ne compte pas les balcons, garage et cave dans la surface habitable).
Nous ne sommes pas au dernier étage.
Est-ce que malgré cette erreur, l'offre de vente reste valable ?

Merci pour vos réponses.

Cordialement


LeNabot
Contributeur vétéran

1102 message(s)
Statut: LeNabot est déconnecté

Revenir en haut de la page 3 Post√© - 14 juin 2010 :  08:45:42  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par erwann

Bonjour,
Nous lui avons demandé à combien s'évaluait sa commission et il est resté évasif, nous annonçant que c'était un prix "tout compris".


Dans le cadre d'un congé pour vente notifié à un locataire, un agent immobilier n'a droit à aucune commission.

voir sur l'ancien forum : http://www.universimmo.com/forum/to...&whichpage=1

o√Ļ une jurisprudence (qui est constante depuis) est cit√©e.
Signature de LeNabot 
En congés jusqu'en 2035. Année de la prochaine bulle.

√Čdit√© par - LeNabot le 14 juin 2010 08:46:44

erwann
Nouveau Membre

5 message(s)
Statut: erwann est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 Post√© - 14 juin 2010 :  11:30:52  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
Bonjour et merci pour votre réponse.

Nous avons pris note du fait que l'agent immobilier n'a droit à aucune commission dans le cadre de notre droit de préemption.

Néanmoins, vu son insistance (c'est lui qui a "mis la pression" au propriétaire pour que l'appartement soit mis en vente, alors que nous avions au départ eu une discussion à l'amiable avec le propriétaire, qui acceptait de nous laisser rester une année de plus), nous pensons que l'agent immobilier a inclus sa commission dans le prix de vente, et qu'il a fait signer au propriétaire un mandat qui stipule que c'est lui qui paiera la commission.
Ceci revient au même que de nous faire payer la commission, puisque le prix de l'appartement est majoré pour nous. Cependant, nous n'en aurons pas connaissance : est-ce légal ?

Cordialement

√Čdit√© par - erwann le 14 juin 2010 11:32:59

ribouldingue
Pilier de forums



17233 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 5 Post√© - 14 juin 2010 :  12:52:19  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
citation:
Annexes intérieures au logement
buanderies, débarras, séchoirs, celliers (surface habitable)

Article R 111-1 du Code de la Construction et de l’Habitation
Ce sont des pi√®ces de service au m√™me titre que les ¬ę cuisines, salles d‚Äôeau et cabinets d‚Äôaisance¬Ľ: elles font donc partie de la surface habitable du logement.
Attention donc.

Sur votre proposition de vente, il devrait être spécifiée une surface loi carrez, mais il n'est pas impossible qu'entre les deux surfaces il y ait 50 % de différence;




L'agence peut fort bien avoir un mandat mais qui ne sera valable que lorsque vous aurez répondu a la proposition en n'acceptant pas celle-ci.Demandez a l'agent immobilier de voir le mandat, puisqu'il le prétends. Vous saurez tout des conditions.
Dites que vous ne voulez pas lui parler tant que vous ne l'avez pas vu.

De toutes facçons, si c'est le bailleur qui vous a envoyé le congé, c'est à lui qu'il faudra répondre, pas à l'agence.

erwann
Nouveau Membre

5 message(s)
Statut: erwann est déconnecté

Revenir en haut de la page 6 Post√© - 14 juin 2010 :  18:58:39  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
Bonsoir,

Merci pour l'info : nous n'avons pas d'annexes intérieures au logement, donc nous restons perplexes quant à la surface.

En ce qui concerne le congé, il nous a été envoyé par le gestionnaire de notre location, qui se trouve être.... de la même agence que la personne chargée de la vente !
Sauf erreur de notre part, c'est donc à eux que nous devrons envoyer notre réponse, et malheureusement pas au bailleur.

Nous craignons donc, si nous donnons suite à cette offre, de payer indirectement une commission à l'agent immobilier, sans en être avisés, si le propriétaire verse à l'intermédiaire une somme qu'il aura préalablement inclue dans le prix.

Ankou
Contributeur vétéran

1014 message(s)
Statut: Ankou est déconnecté

Revenir en haut de la page 7 Post√© - 14 juin 2010 :  19:30:44  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
En fait, que voulez-vous?

Acheter?

Voir les conditions loi de juillet 89. Elle protège le locataire contre certaines manoeuvres frauduleuses du propriétaire.

Entre autres: "Dans le cas o√Ļ le propri√©taire d√©cide de vendre √† des conditions ou √† un prix plus avantageux pour l'acqu√©reur, le notaire doit, lorsque le bailleur n'y a pas pr√©alablement proc√©d√©, notifier au locataire ces conditions et prix √† peine de nullit√© de la vente."

LeNabot
Contributeur vétéran

1102 message(s)
Statut: LeNabot est déconnecté

Revenir en haut de la page 8 Post√© - 14 juin 2010 :  21:12:10  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par erwann

En ce qui concerne le congé, il nous a été envoyé par le gestionnaire de notre location, qui se trouve être.... de la même agence que la personne chargée de la vente !
Sauf erreur de notre part, c'est donc à eux que nous devrons envoyer notre réponse, et malheureusement pas au bailleur.

Vous pouvez tout à fait envoyer votre réponse au bailleur. D'ailleurs je vous déconseille de traiter avec l'agence immobilière.

Voyez directement avec le propriétaire et négociez. Vous devez mettre l'agent immobilier à la porte. Si vous concluez par un compromis, ne faites surtout pas intervenir l'agence et préferez un notaire.

Un fil sur l'ancien forum. Un contributeur qui a gagné un procès sur ce même thème.

http://www.universimmo.com/forum/to...PIC_ID=60717

Dernier conseil : consultez un avocat. (une consultation gratuite est souvent proposé par les barreaux).

Signature de LeNabot 
En congés jusqu'en 2035. Année de la prochaine bulle.

√Čdit√© par - LeNabot le 14 juin 2010 21:13:56

erwann
Nouveau Membre

5 message(s)
Statut: erwann est déconnecté

Revenir en haut de la page 9 Post√© - 15 juin 2010 :  18:09:30  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
Bonjour,

Merci pour vos réponses.

Le bailleur nous renvoie vers l'agence, car il ne veut pas s'occuper de la vente : en dehors de la priorité d'achat pendant 2 mois, il ne voit pas la différence entre une vente au locataire et une vente à un tiers (même en ce qui concerne la commission apparemment).

De plus, l'agence se fait pressante et semble vouloir commencer immédiatement les démarches pour trouver un acquéreur extérieur, alors que nos deux mois de préemption n'ont même pas démarré (congé donné par anticipation).
Peut-être cherchent-ils à signer un compromis dans les plus brefs délais, car selon le notaire, si nous nous substituons à un acquéreur existant , nous devrons payer la commission ?

Visiblement, nous allons devoir subir leurs intrusions intempestives pendant des semaines, voire des mois.
Ils ont déjà par le passé tenté de nous imposer des visites sans motif, d'imposer des rendez-vous pour les diagnostics avant d'avoir envoyé le congé, etc.

Concernant notre droit de préemption, comment faire pour ne pas être hors délai ? Peut-on répondre par recommandé pour accepter la proposition ? Dans ce cas, quelle est la date qui fait foi : est-ce la date d'envoi ou de réception du recommandé ?
 
Sujet pr√©c√©dent Sujet Sujet suivant  
 
Aller √†:  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2020 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com