Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre newsletter

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spcialement conu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous à nos flux RSS. Les flux RSS permettent d’être informé automatiquement des dernières publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 Sélectionnez un thème:
 
Accueil | Portail | S’enregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Le marché immobilier
 Tendances du marché immobilier
 2010 : Après la crise.... la crise (lol)
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent répondre aux sujets dans ce forum
Page précédente 
Auteur
Sujet précédent Sujet Sujet suivant
Page: de 2 

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

 21 Posté - 09 mars 2010 :  15:17:28  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Selon un communiqué de ce jour, le 09/02/2010, de l'Agence France Trésor (l'agence qui qui gère la dette de l'État au mieux des intérêts du contribuable et dans les meilleures conditions de sécurité remboursement), la France vient de créer une OAT (Obligation Assimilable du Trésor) à 50 ans !

citation:
09 mars 10 : CRÉATION D’UNE NOUVELLE OAT DE RÉFÉRENCE À 50 ANS


Conformément au programme de financement de l’Etat français pour 2010 publié en décembre 2009 (), l’Agence France Trésor annonce la création d’une nouvelle obligation à 50 ans, l’OAT 25 avril 2060 (). Cette nouvelle obligation, dont les caractéristiques seront annoncées ultérieurement, sera émise par syndication dans les prochains jours, en fonction des conditions de marché().

Les chefs de file de l’opération sont Barclays Capital, BNP Paribas, Deutsche Bank, JP Morgan et Société Générale (). L’ensemble des SVT fera partie du syndicat().

Cette nouvelle obligation sera par la suite abondée pour répondre à la demande des investisseurs et pour garantir sa liquidité.

Contact presse :
Pierre Salaun
01 40 04 15 50
06 72 24 03 88


C'est nos petits enfants qui vont être contents d'hériter ainsi de la malchance maternelle et de la fatalité paternelle...
Pour sur en tout cas, qu'on va pas trop en parler dans la presse au moment des élections... Vive la République l'arrêt public



Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

benoix
Contributeur actif

115 message(s)
Statut: benoix est déconnecté

Revenir en haut de la page 22 Posté - 10 mars 2010 :  16:56:31  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Je me marre toujours autant Luc ! Mais où est passé Larocaille ?
"la crise" il paraît que c'est aussi le nom d'un cours d'eau campagnard. Elle est tellement polluée...qu'elle pue la M....
Entendu au "Quartier libre" de france inter.
Comme je me suis fais déboucher les sinus il n'y a pas longtemps....je trouve que ça sent bizarre partout !
Tous chez votre ORL...

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 23 Posté - 11 mars 2010 :  20:35:29  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Salut, benoix...
Cela fait plaisir que vous lisiez toujours ce fil, je pensais que plus personne ne s'y intéressait, et pourtant, il s'en passe des choses...
Pour ce qui est de Larocaille, moi aussi il me manque dans cette rubrique, il avait un regard lucide et clair sur certaines réalités Macro-économiques. et donnait lui aussi pas mal d'informations.

Ribouldingue alimentait lui aussi assez bien ce fil, même si parfois, je n'étais pas tout à fait d'accord avec lui (mais je sais qu'il n'est pas contre une bonne polémique de temps à autre, rien que pour suscité l'intérêt des membres de ce forum, et quelques réactions des lecteurs des sujets aussi passionnant que celui ci).

Mais il est vrai qu'au regard de l'actualité, et alors que l'on demande au Français d'aller voter (le vote : un petit geste pour l’homme, un grand gain pour le Politicard), il est assez risible de voir les médias s'acharner sur le sort du déficits Grecques (+ de 300 Milliards d'€uros), de parler des grandes manifs nationales en Grèce, dont certaines vont être de + en + virulentes (comme je le précisais lors d'un précédent message), mais aucun média (ou si peu) ne relais l'information concernant le référendum des Islandais, et surtout aucun média pour nous informer sur l'OAT 25 avril 2060 de l'Agence France Trésor (comme souligné plus haut) : personne (droite/gôche confondu) pour débattre des conséquences, de ce que cela implique, etc... et évidement aucun journaleux S-Science éco pour relayer l'information (du moins pas à ma connaissance, à ce jour), et pourtant le site éco89 nous pond un sujet : "D'où vient l'argent prêté par les banques ? Existe-t-il réellement ?"....

Réponses simples :
1. D'un fond d'emprunt (passé presque qu'en catimini) de l'État (qui n'en fera pas la pub comme le grand-petit emprunt national).
2. Oui, il existe !... Du moins il existera précisément, mais au moins après 2060, si d'ici là... Et qu'entre temps....



Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

Édité par - Luc Standon le 11 mars 2010 20:39:11

benoix
Contributeur actif

115 message(s)
Statut: benoix est déconnecté

Revenir en haut de la page 24 Posté - 15 mars 2010 :  15:50:20  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil

Aller.....je fais un petit effort en repiquant ce texte péché sur ce blog http://antonydumas.blogspot.com/201...oquente.html.



"L'Europe en déclin", une tribune éloquente dans O Globo...

Paulo Nogueira Batista Jr (photo) est un économiste brésilien actuellement directeur exécutif pour l'Amérique Latine au FMI. Il vient de publier la tribune suivante dans le grand quotidien brésilien O Globo.


"Il y a peu, une information a choqué les européens : Barack Obama ne se rendra pas au meeting annuel Etats Unis-Europe, programmé pour le mois de mai, en Espagne. Il semble que le président des Etats-Unis n'est pas disposé à traverser l'Atlantique pour participer à l'une des ces réunions sans beaucoup de substance, comme celle qui s'est déroulée à Prague l'année passée.
La décision d'Obama est cependant symptomatique de quelque chose de plus grande ampleur : le déclin persistant de l'influence européenne. Le brésilien ne perçoit pas toujours ce phénomène et place parfois des espoirs probablement démesurés dans le rôle que l'Europe pourrait tenir en tant que contrepoids des Etats-Unis dans un monde de plus en plus mulipolaire. Les européens, en effet, ont un bon "marketing" et font de beaux discours progressistes.
J'ai moi-même été bercé par cette illusion quand je vivais au Brésil. Voilà maintenant presque trois ans que je vis à l'étranger, en contacts quasi quotidiens avec les représentants européens du FMI. J'ai aussi participé à de nombreuses rencontres du G20, dans lesquels la représentation européenne est importante. Depuis lors, mon point de vue sur l'Europe (ou tout au moins sur son rôle à l'international) a totalement changé.
A quelques exceptions près, qui sont liées en général à la qualité individuelle de quelques représentants européens, l'Europe agit de manière médiocre et conservatrice. La majorité des mauvaises idées, dans le FMI ou au sein du G20, vient des européens. Les britanniques se distinguent particulièrement en la matière. Je peux dire sans peur de me tromper : l'Europe est aujourd'hui la principale force rétrograde dans les institutions financières européennes.
Les signes de déclin relatif de l'Europe viennent de toutes parts. Par exemple : bien que les Etats-Unis (en particulier le système financier américain) aient été l'épicentre de la crise internationale de 2007-2009, la récession a été plus profonde en Europe en 2009. Selon les premiers chiffres, le PIB américain a chuté de 2,5%. Celui de la zone Euro s'est contracté de 3,9%. L'Allemagne, l'Italie et le Royaume-Uni ont enregistré des chutes de presque 5%. Seule la France a eu un résultat un peu meilleur, avec une baisse estimée à 2,3%. A la périphérie européenne, le tableau est encore pire. De nombreux pays sont ou sont sur le point d'être en situation de faillite financière. Plusieurs d'entre eux ont dû recourir au FMI dans le passé récent. Ca a été le cas de l'Ukraine, de la Serbie ou de l'Islande, par exemple. Mais cela a également concerné des membres de l'Union Européenne : la Hongrie, la Lettonie ou la Roumanie.
Dans les dernières semaines (humiliation suprême), les spéculations sont allées bon train sur le fait que, pour la première fois, un pays membre de la zone Euro devrait avoir recours au FMI : la Grèce. Les autorités européennes, de peur de perdre leur prestige, font tout pour éviter cet affront.
Le pire est que la crise grecque a déjà contaminé les autres pays du sud de l'Europe, qui font également partie de la zone Euro, notamment le Portugal et l'Espagne. Les marchés financiers font déjà référence avec dégoût aux 'PIGS' (Portugal, Italy, Greece and Spain)...
La réalité est que l'Europe est un continent qui a vieilli, qui vit dans la gloire du passé et qui cherche à s'accrocher à des privilèges et des positions qui ne reflètent déjà plus son poids actuel dans le monde. C'est ce qui se passe au sein du FMI, où la sur-représentation de l'Europe est simplement scandaleuse.
Tout ceci me fait penser à Charles de Gaulle, qui, en 1969, peu de temps avant de mourir, a commenté avec tristesse :
'J'ai tenté de fortifier la France face à la fin d'un monde. Ai-je échoué ? D'autres le sauront, plus tard. Sans aucun doute, la fin de l'Europe est devant nous' ".

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 25 Posté - 21 mars 2010 :  13:33:50  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Interview
"Les Islandais ont raison pour Icesave"

Propos recueillis par Chloé Mahier - 19/03/2010 14:57:00
Source : [http://www.lexpansion.com/economie/...-economique/]


Les spéculateurs qui ont placé leur argent dans cette banque islandaise en ligne ont pris des risques en toute conscience, estime Pierre-Antoine Dusoulier, président de Saxo Banque.


Pensez-vous que les Islandais ont eu raison de refuser de payer pour la banque Icesave ?

Oui. Cette banque islandaise en ligne, qui avait ouvert des comptoirs au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, était connue pour attirer les spéculateurs avec des taux d'intérêt très élevés. Et paradoxalement, ce sont les difficultés que connaît l'économie islandaise depuis plusieurs années qui ont poussé ces rendements vers le haut. Tout cela est très logique. Les spéculateurs ont pris des risques, ils ont perdu. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. A savoir les fruits juteux d'un placement risqué et la garantie de ces placements. Mais il faut relativiser. Les pertes pour l'Islande s'élèvent à environ 3,5 milliards d'euros, moins que les 5 milliards que Jérôme Kerviel a fait perdre à la Société Générale.

Votre raisonnement s'applique t-il aux obligations grecques ?
Absolument. Aujourd'hui, la dette de la Grèce est émise à un taux d'intérêt très élevé, largement supérieur aux taux d'intérêt français par exemple. On peut donc emprunter en France à un taux très bas et prêter sur le marché grec pour obtenir un meilleur rendement. Cette pratique ressemble étroitement à celle utilisée par les investisseurs avec la banque Icesave. Mais là encore, le spéculateur prend le risque de ne pas être remboursé au bout du compte. Si la Grèce fait faillite, les Grecs refuseront comme les Islandais de passer à la caisse.

Existe t-il des signes avant-coureur de faillite d'une banque ?
Oui. Le principal clignotant est le niveau des taux d'intérêt. Plus il est élevé, plus le risque de défaut est grand. Mais attention cette grille de lecture n'est pas toujours aussi limpide. Exemple Lehman Brothers. Les taux d'intérêt étaient bas et pourtant la banque a fait faillite !


Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 26 Posté - 31 mars 2010 :  17:11:46  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Depuis les années 1940, la Participation des Employeurs à l’Effort de Construction permettait aux salariés incapables de trouver un toit par eux-mêmes, mais désireux d’échapper aux intempéries, de bénéficier de l’aide octroyée par un groupement de patrons philanthropes.



Aujourd’hui, cette vénérable institution se réinvente pour faire face aux défis du XXIe siècle : Le 1% Logement change de nom et de mission.

Il faut le reconnaître, le 1% logement est un concept qui s’est essoufflé. D’une part, 1% c’est peu. A titre de comparaison, un CA en croissance de 1%, c’est du pipi de chat. C’est la mort d'une entreprise. Le chiffre de 1% n’a plus le prestige qui était autrefois le sien.

D’autre part, 1% c’est beaucoup. Avec la bulle immobilière des années 2000, les logements sont devenus fort onéreux sans pour autant garantir que leurs occupants auront un standing digne du prix. Un entrepreneur avisé rechigne à pratiquer de tels investissements risqués.

Ce chiffre un peu conservateur de 1%, il était donc devenu nécessaire de le remplacer par des termes dotés d’un vouloir-dire positif, réformiste et déterminé. Pour cette raison, le 1% Logement, qui s’est réuni mardi en congrès à Roubaix, a décidé de se rebaptiser Action Logement.

Un nom fort, on le voit, qui implique un dynamisme autrement plus enthousiasmant que 1%. L’action, c’est un service civique. Dans le même temps, le terme de Logement apporte une stabilité certaine en rappelant les fondamentaux de la mission. De plus, un logement se situe d’ordinaire dans une maison ou un immeuble, et ceux-ci ont des fondations. C’est rassurant.


On est quand même bien chez soi.


Action Logement a par ailleurs redéfini sa mission, peu adaptée à un monde qui évolue et dans lequel il serait irréaliste de compter bénéficier pour toujours des aumônes de l'État Providence.

L'exemple de Georges est en ce sens le plus digne, il ne rechigne pas sur la valeur travail, et ne réclame même pas 1% d'aumône, mais bon passons.

Avoir un toit aujourd’hui ne suffit plus (c’est en tout cas un rêve de gagne-petit). Pour prouver sa valeur, pour se prouver, il faut posséder ce toit.



C’est pourquoi Action Logement a décidé de donner à chacun la chance de vivre ce rêve et de s’affranchir, en offrant la possibilité aux locataires d’accéder au Graal de tout homme qui se respecte : devenir propriétaire, ou du moins copropriétaire du propre HLM où l'on résidait en tant que simple locataire.

C’est le tout jeune et sémillant Ministre Secrétaire d'État au Logement, Benoist Apparu, qui a ainsi officialisé la bonne nouvelle sur son Twitter : « De retour du congres du 1% logement a Roubaix. Les syndicats et le Medef valident la vente de 1% des logements sociaux. ».

Fidèle à la vision des pères fondateurs du 1% Logement, le Medef a donc assumé ses responsabilités en décidant du sort du parc immobilier social avec objectivité et courage, sans se laisser influencer par les émotions contradictoires que ressentiraient inévitablement ceux qui vivent dedans.

Avec la mise sur le marché d’un bloc non négligeable d’appartements, cette profonde réforme permet enfin à tout un chacun* d’accéder à la propriété, voire l’y oblige quand il louait précédemment le logement social ainsi vendu.

Merci, Action Logement, pour ce petit coup de pied au cul coup de pouce du destin !



(*) Nous notons cependant et avec regret la mauvaise volonté des Conti refusant une offre d'emploi raisonnable tel que la raison eut été défini précédemment par Lolo Wauquiez pour les demandeurs d'emploi.



Profitons pour signaler que certains groupes avaient proposé des reclassements à 110€/mois pour un emploi équivalent en Pologne. Un groupe industriel international avait même proposé des reclassements à 77€/mois en Inde à des salariés suite à un dumping social une délocalisation. Il est clair que d'une part l'offre faite aux Conti est financièrement plus attractif que les précédentes, et surtout, la Tunisie offre un attrait touristique beaucoup plus ensoleillé que Clairoix (au fin fond de l'Oise).

Certes, ce n'est pas en Tunisie que les Conti pourront parader dans les rues de Sfax en organisant la marche des fiertés ouvrières...
Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 27 Posté - 23 avr. 2010 :  20:11:30  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil

- Aller quoi, faites donc un effort, je ne demande pas l'aumône,
et en plus ce n'est même pas ma faute, mais celle de mes prédécesseurs.

- Angella : Mais qu'est-ce qu'il veut encore nous demander celui là ?
- Nico : Ah ben moi j'ai pas un radis sur moi pour revenir en France, alors....

Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

ribouldingue
Pilier de forums



17233 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 28 Posté - 23 avr. 2010 :  21:41:03  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
On parlait il y a deux ans, un peu moins peut-etre, un an et demi (la crise venait d'éclater, mais nous avon appris en fait que ca faisait deja un an qu'elle éclatait) de possibles problèmes de refinancement des états, d'une profusion d'emprunts qui ne pourraient se résorber que par l'inflation.

Accessoirement, je me rappelle que la plupart des feuilles de choux bien informées indiquaient que la relance par les émergents était un leurre.

Aujourd'hui, la Chine est toujours au bord de l'implosion immobilière d'ailleurs.


SAUF QUE


A force d'être au bord de l'implosion, d'avoir des banques mal gérées regorgeant de prets peu fiables, et d'une économie uniquement tournée vers l'exportation, la Chine n'implose toujours pas, continue a croitre a 10 % par an, achète sur le marché tout ce qui est achetable en tant que pétrole, cuivre, aluminium et autres ressources, refinance toujours le monde, mais avec de plus en plus de réticence.


De notre côté, nous occidentaux avons définitivement plongé dans la non-croissance, que nous discutons en termes phillosophiques pendant que 10 à 20% de nos populations sont au chômage, et que nous empruntons de plus en plus en sachant que l'on va dans le mur.

Que ce soit la Grece aujourd'hui, la Hongrie hier, ou l'Espagne et la France demain peu importe qui est désigné provisoirement à la vindicte publique, puisque de toutes façons, à quelques exceptions près, nous ne sommes plus capables de gérer tout seul, et que le gros de la croissance mondiale est désormais ailleurs.

En trois ans nous avons changé de monde.



L'inflation?

Que l'on veuille ou non nous allons l'avoir, puisqu'elle arrive a grande vitesse d'Inde, du Brésil, apparamment aussi de Chine, et qu'elle va d'abord entrer chez nous via les matières premières PUIS les importations.
Quand la Chine va réévaluer son Yuan, ce qui est proche, le coup d'air frais ne va pas durer très longtemps.


La monnaie?

Combien de tremps va tenir l'euro?
Pas bien longtemps, puisqu'il n'y a personne pour le tenir.

C'est bien plus facile de pointer les spéculateurs internationaux 'contre' la Grece que de dire qui est aux commands de l'euro... Personne en fait. L'euro, c'est le Mark, mais pour nous français et pour eux Grecs c'est la monnaie qu'on ne discute pas encore.
C'est pourtant la rigueur allemande sans la possibilité de dévaluer quand on fait des bêtises.
J'aime bien l'euro mais pas notre politique économique, et tout cela ne va pas ensemble.
La plupart des français aiment bien l'euro pour une autre raison: Il nous a pemris de ne pas sombrer en 2008.
Mais on va oublier 2008 assez vite.

Nous faisons constamment des bêtises, la Grece aussi, etsans dévaluation, ca va bientot devenir intenable. Tant que les taux d'intérets n'augmentent pas pour la France (on est toujours AAA) c'est facile de dire qu'on est pour le mark, mais quelques bonnes semaines de bonne grève a l'ancienne auront sans doute un jour ou l'autre raison de cette monnaie.



Pour paraphraser, je dirais que le mark (l'euo) on l'aime ou le quitte;
Pour l'instant, on ne l'aime plus vraiment, mais on ne le quitte pas encore.
Quand ca va secouer, on pourrait changer d'avis.

C'est vrai que c'est plutôt marrant de regarder les grecs..

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 29 Posté - 27 avr. 2010 :  15:54:43  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Nous avons le début d'une explication de la faillite du système de contrôle du système boursier américain...

citation:
Au lieu de contrôler la bourse, ils consultaient des sites pornos


Au plus profond fort de la crise financière, une trentaine de cadres sexaholiques de la SEC, le gendarme des bourses des Américains boursier américain, passaient des heures à surfer sur des sites pornographiques, selon un rapport de l'inspection général de l'organisme.

Accusée de laxisme dans sa façon de contrôler les opérations boursières, la SEC est de nouveau pointée du doigt majeur. "Le Bureau de l'inspecteur général a établi que 33 employés ont enfreint les règles de la Commission [et par la même occasion de leur association des fornicateurs Anonymes], ainsi que les normes d'éthique en vigueur au sein du gouvernement (grand adepte lui même des baisothons endiablés de 24 heures) , en consultant des images pornographiques, sexuellement explicites ou fortement suggestives sur des ordinateurs professionnels et pendant leurs heures de travail", indique un rapport de l'inspection chargée de la contrôler... Et Dieu sait qu'ils l'ont contrôler sous tous les angles, avec en prime un touché rectal en bonne et dû forme.

"Plus de la moitié de ces employés gagnaient entre 99.000 et 223.000 dollars annuels", poursuit le document, qui précise que la vague des consultations s'est amplifiée avec le début de la crise financière, en 2008. Un avocat de la SEC est ainsi arrivé à passer jusqu'à huit heures par jour sur des sites pornographiques, et un comptable avait stocké plus de 600 photos pornographiques sur son disque dur.

Georges X témoigne : "Ma dépendance sexuelle m'a ruiné financièrement. 2 mariages, 2 divorces perdus, et 0 enterrement, ça coute. Sans compter les nombreuses nuits à payer des hôtels pour chaque relation extra-conjugale. Lorsque David Duchovny (la star de X-files durant les années 1990) a suivi une thérapie pour sa dépendance sexuelle après Californications, je commençais à peine à m'en sortir quand tout ceci a maladroitement envahi ma vie professionnelle, et quelques petits dérapages ont eut lieu avec mes collègues."

L'enquête a été menée à la demande d'un sénateur républicain. Les infractions au code de conduite de l'entreprise concernent moins de 1% des 3.500 employés de la commission, mais le rapport souligne que 17 d'entre eux sont des cadres supérieurs.

La SEC a été particulièrement critiquée pendant l'affaire Bernard Madoff, le financier condamné en 2009 à 150 ans de prison pour avoir monté une fraude sur plus de 20 milliards de dollars d'investissements. La SEC avait été saisie à deux reprises mais n'avait pas été jusqu'au bout de l'enquête.

(Source AFP - en partie)


Depuis sa prison, Madoff se dit prêt a co-financer un baisothon international de 48 heures avec des partenaires du monde entier. Il envisage aussi de changer le titre de son livre : la misère sexuelle dans le milieu financier. Et de coproduire un film X avec des stars de la finance mondiale.
Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

Édité par - Luc Standon le 27 avr. 2010 15:55:32

roland MAILLET
Contributeur actif



358 message(s)
Statut: roland MAILLET est déconnecté

Revenir en haut de la page 30 Posté - 27 avr. 2010 :  16:15:40  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
A LUC pour être essouflé il l'est le 1 % de 1953 est depuis 1992 de 0,45 %
Signature de roland MAILLET 
Roland MAILLET

poupix4
Contributeur senior



693 message(s)
Statut: poupix4 est déconnecté

Revenir en haut de la page 31 Posté - 27 avr. 2010 :  18:35:12  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par Luc Standon

Nous avons le début d'une explication de la faillite du système de contrôle du système boursier américain...

citation:
Au lieu de contrôler la bourse, ils consultaient des sites pornos


Au plus profond fort de la crise financière, une trentaine de cadres sexaholiques de la SEC, le gendarme des bourses des Américains boursier américain, passaient des heures à surfer sur des sites pornographiques, selon un rapport de l'inspection général de l'organisme.

Accusée de laxisme dans sa façon de contrôler les opérations boursières, la SEC est de nouveau pointée du doigt majeur. "Le Bureau de l'inspecteur général a établi que 33 employés ont enfreint les règles de la Commission [et par la même occasion de leur association des fornicateurs Anonymes], ainsi que les normes d'éthique en vigueur au sein du gouvernement (grand adepte lui même des baisothons endiablés de 24 heures) , en consultant des images pornographiques, sexuellement explicites ou fortement suggestives sur des ordinateurs professionnels et pendant leurs heures de travail", indique un rapport de l'inspection chargée de la contrôler... Et Dieu sait qu'ils l'ont contrôler sous tous les angles, avec en prime un touché rectal en bonne et dû forme.

"Plus de la moitié de ces employés gagnaient entre 99.000 et 223.000 dollars annuels", poursuit le document, qui précise que la vague des consultations s'est amplifiée avec le début de la crise financière, en 2008. Un avocat de la SEC est ainsi arrivé à passer jusqu'à huit heures par jour sur des sites pornographiques, et un comptable avait stocké plus de 600 photos pornographiques sur son disque dur.

Georges X témoigne : "Ma dépendance sexuelle m'a ruiné financièrement. 2 mariages, 2 divorces perdus, et 0 enterrement, ça coute. Sans compter les nombreuses nuits à payer des hôtels pour chaque relation extra-conjugale. Lorsque David Duchovny (la star de X-files durant les années 1990) a suivi une thérapie pour sa dépendance sexuelle après Californications, je commençais à peine à m'en sortir quand tout ceci a maladroitement envahi ma vie professionnelle, et quelques petits dérapages ont eut lieu avec mes collègues."

L'enquête a été menée à la demande d'un sénateur républicain. Les infractions au code de conduite de l'entreprise concernent moins de 1% des 3.500 employés de la commission, mais le rapport souligne que 17 d'entre eux sont des cadres supérieurs.

La SEC a été particulièrement critiquée pendant l'affaire Bernard Madoff, le financier condamné en 2009 à 150 ans de prison pour avoir monté une fraude sur plus de 20 milliards de dollars d'investissements. La SEC avait été saisie à deux reprises mais n'avait pas été jusqu'au bout de l'enquête.

(Source AFP - en partie)


Depuis sa prison, Madoff se dit prêt a co-financer un baisothon international de 48 heures avec des partenaires du monde entier. Il envisage aussi de changer le titre de son livre : la misère sexuelle dans le milieu financier. Et de coproduire un film X avec des stars de la finance mondiale.

bonjour Luc
je ne suis pas étonee les site internet porno pullulent et génèrent des chiffres d'affaire hallucinants...donc les clients en redemandent.. et sont "adicts"
et qui " travaille" le nez colle sur son ecran ?...
Signature de poupix4 
Semper Fidelis

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 32 Posté - 29 avr. 2010 :  07:29:59  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par ribouldingue

C'est vrai que c'est plutôt marrant de regarder les grecs..

Disons que ce sera moins drôle si il y avait un défaut de paiement :

citation:
Un défaut de paiement serait très coûteux
[ 29/04/10 ]


Les leaders politiques européens multiplient les déclarations excluant tout défaut de paiement de la Grèce. Impensable politiquement, il pourrait coûter 200 milliards d'euros.



Imaginer que la Grèce puisse faire défaut sur sa dette et la restructurer est tout simplement impensable pour les Européens. Et pour cause : son coût pourrait s'élever à 200 milliards d'euros. Hier, l'un des porte-parole de la Commission européenne, Amadeu Altafaj, a clairement indiqué que « la restructuration d'une dette d'un Etat membre de la zone euro n'est pas une option et ne fait pas partie des discussions à Athènes ». Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, la veille à Chicago, avait lui aussi déclaré qu'il est « hors de question » que la Grèce ou n'importe quel autre pays de la zone euro fasse défaut sur ses emprunts. La semaine dernière, le ministre des Finances grec, Georges Papaconstantinou, avait « catégoriquement » exclu une telle éventualité. « C'est un concept dont non seulement nous n'usons pas, mais qui n'a pas été discuté, ni par la Commission européenne ni par le FMI, et qui n'est pas dans nos intentions », a-t-il ajouté.

Conséquences catastrophiques

Mardi, Standard and Poor's (S & P) a dégradé à BB + la note à long terme de la dette grecque (« Les Echos » du 28 avril). Parallèlement, l'agence a octroyé une « notation de recouvrement » de 4, ce qui suppose qu'en cas de défaut de paiement du pays le taux de recouvrement des créanciers se situerait entre 30 et 50 % de la valeur des obligations qu'ils détiennent. Au regard du montant de la dette publique grecque, les économistes de Bloomberg ont calculé que le montant des pertes pourrait s'élever jusqu'à 200 milliards d'euros. Les banques françaises avec 54 milliards d'euros d'exposition sur la Grèce, suivies des banques suisses (46 milliards) et allemandes (31 milliards) seraient concernées au premier chef. Les groupes bancaires se sont toutefois largement couverts via des produits d'assurances.

Mais, elles ne seraient pas les seules. La BCE, qui détient elle aussi des obligations grecques dans son bilan, subirait sans aucun doute des pertes. A cela s'ajoute le risque induit d'un défaut de paiement de la Grèce. A ce jour, les titres d'Etat grecs sont encore admissibles au guichet de refinancement de la BCE, même si la note de S & P est désormais en dessous du seuil fixé par les autorités monétaires européennes (BBB). Les notes des agences Moody's (A3) et Fitch (BBB-) sont encore au-dessus de ce seuil. Il ne fait aucun doute qu'un défaut de paiement de la Grèce les amèneraient à revoir à la baisse leur évaluation et, de ce fait, les emprunts d'Etat grecs pourraient ne plus être éligibles comme garantie au guichet de la BCE. Les conséquences sur le système bancaire grec et, dans son sillage, sur le système européen, seraient catastrophiques. Outre ce coût économique, un défaut de paiement de la Grèce aurait aussi un coût politique lourd à porter. Les leaders européens mais aussi la Commission européenne, l'Eurogroupe et la BCE ne sortiraient pas indemne de la catastrophe. Pour l'heure, le temps presse pour qu'un plan d'aide soit mis sur pied puisque le gouvernement grec a exclu toute émission sur le marché depuis mardi et qu'il doit rembourser 8,5 milliards d'euros le 19 mai.

RICHARD HIAULT, Les Echos



citation:
Initialement posté par ribouldingue

De notre côté, nous occidentaux avons définitivement plongé dans la non-croissance, que nous discutons en termes phillosophiques pendant que 10 à 20% de nos populations sont au chômage, et que nous empruntons de plus en plus en sachant que l'on va dans le mur.

Normale puisqu'à chaque élection le cœur des Français (votant) balance de gauche à droite et vice-versa depuis des années décennies..

citation:
Initialement posté par ribouldingue

En trois ans nous avons changé de monde.

Ah bon ? Vous trouvez que le monde a changé depuis 3 ans ?



citation:
Initialement posté par ribouldingue

mais quelques bonnes semaines de bonne grève a l'ancienne auront sans doute un jour ou l'autre raison de cette monnaie.

Une grève.... générale et illimitée... Et à l'ancienne qui plus est. Et ben...

Les syndicats corporatistes ne sont peut-être pas les gardiens leaders de la révolution avant-gardiste du chaos mais plutôt de simples officines réformistes co-gestionnaire étatique attendant le "Grand soir" électorale de 2012.

Mais il est vrai que, derrière ces mêmes syndicats, dans l'ombre, des individus plus dangereux, affûtent les couteaux qu'ils ont entre les dents. Ces gens-là sont formés à la lutte révolutionnaire du temps de la Bande à Bonnot et conditionnés au sabotage de la Bande à Baader dans les officines Tarnacoises, et surtout ils sont prêts à profiter de la moindre faiblesse du gouvernement pour semer le chaos et tenter un nouveau mai 68, voire un juin 36 ou un Octobre 17 si la chance leur sourit.

Un seul problème subsiste... leur nombre par rapport à la masse de moutons sympathisants passifs. Ceci dit, Gill Scot Heron avait lui même signé en son temps un hit avec "The Revolution will not be televised"

Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

ribouldingue
Pilier de forums



17233 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 33 Posté - 29 avr. 2010 :  08:40:13  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Il va y avoir un défaut de paiement....


L'euro ne va pas tenir le coup, géré comme il l'est, c'est-à-dire pa géré du tout

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 34 Posté - 09 mai 2010 :  22:54:52  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
« Les bourses chutent. La France doit d’urgence mettre un slip ». C’est en ces termes que François Fillon a justifié la « surgélation des dépenses publiques » pendant trois ans, afin de rassurer les marchés sur la ferme et drue volonté Nationale de rester dans des ratios de solvabilité acceptables.

D’après les analystes, la probabilité d’une contagion de la crise grecque à l’ensemble de la zone euro est élevée. Les notes de l’Espagne et du Portugal ont récemment été dégradées, celles de l’Irlande ou de l’Italie pourraient subir le même sort dans les prochaines semaines et il est à craindre que la moyenne générale de la France l’oblige à redoubler son CAP coiffure. Devant un tel risque endémique, le gouvernement de François Fillon a courageusement décidé d’annoncer aux Français un « gel des dépenses publiques » pour les trois années à venir.

François Fillon se refuse cependant à évoquer une prétendue « rigueur », terme qu’affectionnent les socialo-communistes pour jeter le discrédit sur toute politique de réduction de déficits qu’ils ont eux-mêmes créés il y a bien longtemps, dans une galaxie très lointaine.



La rigueur est un vestige de l’époque mitterrandienne, heureusement et à temps révolue alors que les chars soviétiques fuyant la Russie n’étaient qu’à 300 mètres de la porte de Montreuil au 17 mai 1995.

Les conseillers en communication de Matignon aiguisent déjà leurs armes en prévision des communiqués de presse et du monticule sommet social de lundi prochain. Il s’agit de calmer les ardeurs des anarcho-syndicalistes qui pourraient bien, dans un déchaînement pavlovien de gréviculture, tout casser à l’Elysée, faire caca derrière les rideaux et laisser ostensiblement trainer des canettes vides de 33 Export, si par malheur un ministre mal renseigné avait la mauvaise idée de prononcer le mot interdit « rigueur ».

Un vieux briscard de Matignon témoigne : « La dernière fois que j’ai entendu quelqu’un prononcer le mot "rigueur", Bernard Thibault a décidé de se laisser pousser les cheveux, avec les conséquences désastreuses que l’on connait ».


Et toi il t'as conseillé quel shampoing pour ton brushing ?


La définition de la rigueur officiellement retenue est double : la rigueur consiste à la fois en une réduction des dépenses publiques ET en une augmentation des impôts. Or chacun sait que le gouvernement Fillon n’a jamais eu l’intention d’augmenter les impôts, tout juste laissera t-il aux collectivités locales le soin de le faire en réduisant leurs dotations. « C’est pas nous, c’est les socialissss ! » affirmera t-on en haut lieu, en prévision des prochaines échéances électives. ****ing brilliant !

Aussi le terme « rigueur » est-il totalement inapproprié et faut-il lui préférer celui de « décision difficile », ou plus novateur celui de « rigouille ».

« La rigouille est une demi-rigueur : elle consiste en un gel des dépenses par la sublimation de la fonction publique dans un milieu populo-poujadiste », précise un proche de Matignon.

Espérons que ces questions de terminologie n’enveniment pas le dialogue social et que les gauchos de ***** sauront faire preuve de l’humilité nécessaire face aux forces baissières déployées par les marchés.
Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 35 Posté - 07 juil. 2010 :  13:47:50  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Faute d'une réforme du capitalisme, la dame blanche lance une réforme de l'orthographe économique, avec une "Ri-lance". Comme quoi la "bravitude" repose aussi sur une question de sémantique économique.

- "La politique économique que nous menons est une politique de ri-lance."



Même un prince Saoudien aurait fait l'effort de corriger son accent du désert On savait Mme Lagarde avoir de l'humour, mais au point de faire une conférence en imitant Popeck à la Gare du Nord, cela en est presque du plagiat.



Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 36 Posté - 11 août 2010 :  12:28:59  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Mme BOUTIN, ex-Ministre de la répartition du logement sociale et de la gestion de crise des tentes dans le cadre de la logistique géographique des SDF, recherche désespérément un stagiaire pour l'aider à boucler son fameux "rapport sur les conséquences sociales de la mondialisation"... Pour la somme de 400€/mois ! Café et photocopies en prime, mais que voulez-vous la crise n'est pas fini, alors rigueur oblige.

Mission : "faire des recherches liées aux thématiques abordées; être aux auditions afin d'en faire des synthèses; co-rédiger les documents de pré-rapport et participer à l'actualisation du site internet et la mise en œuvre de toute action de communication".



D'après la Charente Libre, quatre autres personnes travaillent avec Christine Boutin sur ce rapport pour des salaires allant de 6000 à 4740,67 euros par mois; totalisant 22K€/mois pour les 4 Fantastiques collaborateurs.

Pas tout a fait donc le même niveau de gratifications, mais ces 4 Fantasques, eux, sont probablement de HEC et pas de Science-Po.

Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 37 Posté - 15 oct. 2010 :  16:27:20  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Plus beaucoup de monde dans ce sujet.... Dommage (...et intérêts).

Toutefois, qui a participé à l'opération "J'aime ma boite 2010" hier ?

Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 38 Posté - 16 nov. 2010 :  20:36:26  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Remaniement gouvernementale : Charlie Babbitt a fait une blague



Annoncé au mois de juin et attendu depuis avec un fol espoir, le remaniement gouvernemental a enfin eu lieu. Nicolas Sarkozy l’a mené de main de maître, et il a su surprendre en appliquant les méthodes dans lesquelles ce fin politique excelle.

Le remaniement avait pour objectif de préparer le lancement de la campagne présidentielle de 2012. Pour remporter un second mandat, Nicolas Sarkozy se doit en effet de reconquérir la confiance des Français, qui ont peut-être mal compris les réformes qu’il était nécessaire d’appliquer pour préserver le standing de la France dans les manuels d’économie.

Après le temps du bruit et de la fureur vient enfin celui de la sérénité programmée, une caractéristique dont la plupart des analyses à chaud ne tiennent pas compte. Et encore moins les analyses socio-médiatiques de Libé ou de L'huma qui n'y comprennent vraiment rien à notre économie réelle.

Car faut-il s’étonner de marcher en canard après avoir entendu le président de la République chantonner "Ah! Tu verras, tu verras..." pendant cinq mois ? C’est bien mal connaître son talent de persuasion, un véritable atout auprès des Français qui n’aiment rien tant que les petits filous au grand cœur et au sourire enjôleur à l'image de Bernard Tapie, plus connu sous le pseudo de Nanard L'enjoliveur.


Malgré la réforme de retraites, le corps des entrepreneurs
reste toujours étranglé par les charges.


Avec ce mini-remaniement, Nicolas Sarkozy a conformément à son habitude surpris en ne faisant rien. Pour résumer dans un langage que comprendra l’électeur potentiel de l’UMP : "Oh oh ! Charlie Babbitt a fait une blague !"


Juste avant de lui éclater la gueule sur la table,
Nicolas Sarkozy raconte une blague à la France.


Charlie Babbitt, c’est ce personnage dans Rain Man qui a lancé la carrière "sérieuse" de Tom Cruise au cinéma. Jeune, beau et performant, Charlie Babbitt roule en Ferrari et se tape une top model en parlant très fort au téléphone. Puis il se découvre un frère autiste au contact duquel il révèle son humanité et devient un peu moins tête-à-claques.



Après sa séquence Top Gun (un aller-retour Paris-Séoul dans un A330 bolidé de fond en comble pour être présent au G-vain) c’est donc en toute logique que le président de la République s’inspire à nouveau de l’acteur américain, pour lequel il n’a jamais caché son admiration, afin d’atténuer l’image tout feu tout flamme de ses premières années de mandat.


C'est vrai: Rain Man est un excellent film.
J'ai toujours rêvé d'avoir une Ferrari.


Comme Charlie Babbitt qui provoque les rires de son frère et gagne son affection, Nicolas Sarkozy a donc fait une blague. Une blague au microcosme politico-médiatique, d’abord, sur-représenté dans les media mais qui ne représente en définitive qu’un infime fraction de l’électorat et vit bien loin de la réalité des citoyens normaux qui eux n’auront pas été perturbés par cette opération de maintenance.

En planifiant pendant cinq mois mais en attaquant telle la mangouste ocellée en un blitz de 24 heures, M. Sarkozy a mobilisé toutes les rédactions entre la première du nouveau Champs-Elysées et le film du dimanche soir, une période stratégique qui comprend aussi Télé Foot et Disney Parade, durant laquelle les Français sont connus pour regarder Champs-Elysées, Télé Foot, Disney Parade et le film du dimanche soir plutôt que de la politique fiction sur les chaînes d’info en continu, telles que LCP ou Public Senat.

Une grosse blague aussi aux traîtres potentiels de son gouvernement (Non, pas M. Besson. Lui c’est différent), ceux qui pourraient être tentés de le faire vaciller en 2012.

Rusé tel Sun Tzu, il a su les observer discrètement durant des mois, provoquant habilement des faux pas ravageurs au moyens de paroles innocentes, comme un "Ksss... ksss..." susurré en leur touchant délicatement les côtes avec un bâton pointu. Aveuglés par le fiel de la sédition, ils sont nombreux à s’être trahis, les représentants de la soit-disant diversité, alors qu’ils sont exactement comme les autres : perfides !

Une blague raffinée enfin à Jean-François Copé, qui croyait avoir remporté l’UMP en faisant un perfect. Avant de se rendre compte qu’entre le président, deux ministres d'État et un Monsieur joufflu c’étaient les quatre derniers Secrétaires Généraux du parti qui pouvaient mobiliser leurs réseaux pour modérer ses ardeurs suspectes.


Un coup de maître qui fait sourire un proche de M. Sarkozy : "Et il l’a où maintenant, le fils du proctologue ?"


Jeff, probable futur Secrétaire Général de l’UMP,
vient de sentir passer la blague de Nicolas Sarkozy.


De bonnes blagues qui mettront les rieurs du côté de M. Sarkozy et signalent le début de son offensive sur le cœur des Français : la mesure phare du programme pour 2012 serait le rétablissement de la retraite a 60 ans Mme Lagarde nous a prévenue ce nouveau gouvernement est révolutionnaire !

Pour ceux qui auraient raté le film, le frère autiste de Charlie Babbitt, incarné par Dustin Hoffmann, rit beaucoup de cette blague. Puis il retourne dans son institution où il comptera des allumettes jusqu’à la fin de ses jours. Mais entretemps on aura été très ému, et ça s’appelle l’effet feel good.

Exemple d'effet feel Good : le remix 2008 de Iko Iko feat. Captain Jack

Cela aura au moins le mérite de raviver le sexisme dans le nouveau gouvernement,
faute d'avoir été exemplaire au niveau de la parité


Quant à Charlie Borloo, il retourne dans son institution où il comptera des allumettes et jouera avec le feu jusqu’à la fin de ses jours en croyant avoir reformé l'UDF

NB - Merci à Didier K.





Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

Édité par - Luc Standon le 17 nov. 2010 00:21:06

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 39 Posté - 07 déc. 2010 :  10:28:48  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Cantona future Ministre de l'économie réelle & casseur l'économie numérique



Fort de sa reconversion d'ancien Karatéka-philosophe chez nos cousins germains, les Anglois, par une formation en économie de l'effort de solide-hilarité Nationale (notons les petits gloussements mesquins en arrière fond de la vidéo de l'appel).

Nous avons pu obtenir un témoignage poignant de sincérité qui suivit sa remise de diplôme d'un Doctorat S-Economie et de la mention et de l'appréciation de son professeur d'économie de l'époque : "When the seagulls follow the trawler, it's because they think sardines will be thrown into the sea" que l'on pourrait traduire par "quand des mouettes suivent un chalutier, c'est qu'elles pensent que des sardines vont être jetées à la mer".

Nous ne pouvons à présent et avec le recul nécessaire que mieux comprendre le sens profond de cette phrase si salutaire.



Le Prof en économie de Cantona rajoutant à la suite de cette enivrante conférence de remise de diplôme du plus grand économiste incompris du siècle néo-Libérale : "CANTONA est le futur économiste recyclé en footbalistique. Il est à la pointe de l'innovation de la pensée économique moderne et de la société féodale qu'elle fait naitre de manière croissante par réciprocité. Incompris de l'élite régalienne gouvernante, il ne le restera pas bien longtemps. Pourtant et regrettablement, sa réflexion s'arrête souvent en cours de processus, sans trop savoir pourquoi d'une idée lumineuse jaillit soudain une obscurité infiniment plus grande. Ce qui est somme toute assez troublant pour un économiste aussi philosophe que lui."

Car oui, il faut bien avouer à notre éminent économiste de la pensée qui ne souhaite que la banqueroute du système dans la mise en place de son opération :

1 - Les très riches ont déjà délocalisé leur argent des banques Francaises pour les mettre en tout sécurité dans de petits paradis fiscaux.

2 - Quand bien même 10 millions de contestataires du système irait retirer leur économie de la banque, ce serait en cet période pour mieux pouvoir les dépenser en cadeaux de Noel : donc la relance par la consommation est assuré à la grande joie de Mme LAGARDE.

3 - De toute façon les allocs ayant dramatiquement été revus à la baisse depuis ces dernières années, que ce n'est pas le peu de chômeurs potentiels qui fera s'écrouler les banques parce qu'il retirent subitement le montant de leur prestation mensuel d'un coup.

4 - Quand bien même le taux de chômage avoisinerait 10 %, de toute façon, tous les chômeurs ne sont pas indemnisables dans les mêmes proportion que M. DOMENECH, lui aussi un autre brillant économiste s'étant récemment reconverti à l'économie réel par un stage bénévole via le Pôle Emploi. Formation qui coute toutefois, près de 6K€/mois à Pôle Emploi.

Mac Do lance de nouvelles franchises

Et vous consommerez sur place ou à emporter ?


5 - A présent M. l'économiste Cantona, il faut aller jusqu'au bout de la pensée révolutionnaire, le retrait monétaire massif des banques à la robin des bois est une chose, mais ici le flic de la forêt de Sherwood est toujours en activité (regrettablement, soit, mais il l'est quand même). Donc la suite logique de cet appel consistera bien à :

6 - Appeler massivement à la grève générale de remplir la prochaine déclaration d'impôts, et de bloquer tout versement (quel qu'il soit) au Trésor Public.

Ainsi le système ne pourra plus espérer marcher sur ses deux trois pieds fondateurs. Et nous rendront grâce immense à notre éminence de l'économie réelle :

Après avoir été un Dieu du Stade

CANTONA entre de son vivant au panthéon des Économistes les plus illuminés


Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 40 Posté - 07 déc. 2010 :  11:05:36  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Flash Spéciale : Nous apprenons à l'instant par le biais d'iTélé et BFM-TV que Jean-Claude Van Damme, ancien Ministre de la Justice Sécuritaire, se joint à l'appel de Cantona, et envoie lui-même un message à la population :

Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.
Page: de 2 
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  
 Page précédente  
Aller à:  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2021 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com