Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre newsletter

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spcialement conu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous à nos flux RSS. Les flux RSS permettent d’être informé automatiquement des dernières publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 Sélectionnez un thème:
 
Accueil | Portail | S’enregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Coproprietaires
 Les assemblées
 Annulation totale d'une A.G. de copropriété
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent répondre aux sujets dans ce forum
 
Auteur
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  

courlisson
Nouveau Membre

27 message(s)
Statut: courlisson est déconnecté

Posté - 26 févr. 2020 :  00:12:31  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil
Bonjour,
En qualité de copropriétaire, j'ai obtenu devant le TGI l'annulation totale d'une assemblée générale de copropriétaires avec la condamnation du syndicat des copropriétaires et du syndic.
Je souhaiterais connaître la portée d'une telle annulation.
Toutes les decisions prises lors de cette A.G. sont elles à fortiori annulées ?
Que se passe t-il pour les contrats souscrits par le Syndicat des Copropriétaires lors de cette A.G. aujourd'hui annulée ?
Que se passe t-il pour les paiements inhérents à ces contrats, effectués par le syndic pour le compte du syndicat des copropriétaires ?
Je vous remercie d'avance pout vos réponses.
Bien cordialement.


ainohi
Contributeur vétéran

1966 message(s)
Statut: ainohi est déconnecté

 1 Posté - 26 févr. 2020 :  00:49:03  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Bonjour,

Toutes les décisions sont annulées.
Les contrats qui n'ont pas reçu de début d'exécution ne devraient pas être exécutés.
Pour les autres, on revient à l'état antérieur si c'est possible, sinon, ce qui est fait est fait. L'annulation de l'assemblée ne doit pas nuire aux tiers de bonne foi.
Dans la pratique, la prochaine assemblée devrait confirmer tout ou partie des décisions prises lors de l'assemblée annulée.

nefer
Modérateur

12692 message(s)
Statut: nefer est déconnecté

Revenir en haut de la page 2 Posté - 26 févr. 2020 :  08:53:09  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
en général, quand une procédure en annulation d'une AG est diligentée, le syndic convoque très rapidement une autre AG pour soumettre à nouveau au vote les résolutions inscrites dans l'AG "litigieuse"

une telle procédure est dans la majorité engagée pour vice de forme: à la lecture de l'assignation, le syndic comprend que l'AG sera très probablement annulée...c'est une question de délai jusqu'au jugement

Sunbird
Pilier de forums

3619 message(s)
Statut: Sunbird est déconnecté

Revenir en haut de la page 3 Posté - 26 févr. 2020 :  11:05:03  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Oui il faut tout revoter, lorsque c'est possible. Au minima on vote à nouveau la validation des comptes/budget...

Lorsqu'il y a une demande d'annulation d'AG, il est absurde que le syndic démarre les résolutions votées lors de cette AG surtout lorsqu'elles concernent des tiers. L'entreprise est dans ce cas victime de la négligence du syndic. Ce n'est pas par hasard que les notaires pour modifier le RC demandent une attestation de non contestation d'AG.

Il ne faut pas hésiter à demander avec le CS que le syndic rembourse l'ensemble des honoraires qu'il a perçu car son mandat a également été annulé. Si il fait le mort, faire une résolution pour la prochaine AG demandant le remboursement et à défaut que le SDC l'assigne.

Peut-on connaître les motifs de l'annulation de l'AG?


nefer
Modérateur

12692 message(s)
Statut: nefer est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 Posté - 26 févr. 2020 :  11:15:46  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
les dépenses d'entretien courant sont réputées avoir été faites dans l'interet du syndicat:elles restent valables

Sunbird
Pilier de forums

3619 message(s)
Statut: Sunbird est déconnecté

Revenir en haut de la page 5 Posté - 26 févr. 2020 :  11:47:10  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par nefer

les dépenses d'entretien courant sont réputées avoir été faites dans l'interet du syndicat:elles restent valables


Nous sommes d'accord, d'autant que ces dépenses sont votées dans le budget.

Où cela devient problématique ce sont les résolutions travaux qui sont annulées, résolutions pour lesquelles le syndic auraient dû attendre qu'il n'y ait pas contestation de l'AG ou des résolutions.

art 42

"Sauf urgence, l'exécution par le syndic des travaux décidés par l'assemblée générale en application des articles 25 et 26 de la présente loi est suspendue jusqu'à l'expiration du délai de deux mois mentionné au deuxième alinéa du présent article. "

courlisson
Nouveau Membre

27 message(s)
Statut: courlisson est déconnecté

Revenir en haut de la page 6 Posté - 27 févr. 2020 :  11:07:37  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par Sunbird

Oui il faut tout revoter, lorsque c'est possible. Au minima on vote à nouveau la validation des comptes/budget...

Lorsqu'il y a une demande d'annulation d'AG, il est absurde que le syndic démarre les résolutions votées lors de cette AG surtout lorsqu'elles concernent des tiers. L'entreprise est dans ce cas victime de la négligence du syndic. Ce n'est pas par hasard que les notaires pour modifier le RC demandent une attestation de non contestation d'AG.

Il ne faut pas hésiter à demander avec le CS que le syndic rembourse l'ensemble des honoraires qu'il a perçu car son mandat a également été annulé. Si il fait le mort, faire une résolution pour la prochaine AG demandant le remboursement et à défaut que le SDC l'assigne.

Peut-on connaître les motifs de l'annulation de l'AG?




Bonjour,
Il s’agit d’une A.G qui s’est tenue en juin 2017 et a été annulée le 25 février 2020. Le fonctionnement de notre institution judiciaire n’est pas très performant.
Cette A.G. était la première A.G. d’une nouvelle copropriété dont l’exercice comptable va de juillet à juin et a été convoquée par un syndic provisoire (syndic du promoteur).
J’ai constaté de nombreuses irrégularités. Aucune mise en concurrence sur les contrats (syndic, assurance immeuble etc.) pas de compte séparé, A.G. en dehors de la commune de la copropriété.
L’institution judiciaire a retenue l’irrégularité du lieu de l’A.G. (en dehors de la commune de la copropriété) pour justifier l’annulation totale de l’A.G.
Lors de cette A.G. a été voté, entre autres :
- budget 2017-2018
- budget 2018-2019
- contrat de syndic sur 3 ans
- contrat d’entretien des parties communes
- contrat d’entretien des ascenseurs
- contrat d’assurance immeuble
- contrat d’assurance juridique
- contrat d’assistance 24/24……………..
Il faut de plus prendre en considération que ce syndic provisoire a souscrit d’autres contrats sans les soumettre à l’approbation d’une A.G. (contrat VMC, ventilation parking, désenfumage, extincteurs, BAES, électricité,….).
Ce syndic « indélicat » a effectué une deuxième A.G. en avril 2019 lors de laquelle nous avons mis fin à son mandat et mandaté un nouveau syndic.
Lors de l’A.G. d’avril 2019 nous n’avons pas approuvé les comptes de l’exercice 2017-2018 mais voté un budget pour l’exercice 2019-2020.
Ce nouveau syndic doit donc à minima avant le 30 juin 2020 faire une A.G. pour :
- approuver les comptes de l’exercice 2017-2018
- approuver les comptes de l’exercice 2018-2019
- voter le budget de l’exercice 2020-2021.
Les appels de fonds des budgets 2017-2018 et 2018-2019, aujourd’hui annulés, ont été payés par les copropriétaires. Les contrats ont été sans doute reconduits tacitement et les factures/primes inhérentes à ces contrats ont été, à priori, payées par le syndic « indélicat » et le nouveau syndic.
J’écris « à priori » car je ne serai pas étonné de constater un jour des irrégularités dans la comptabilité tenue par ce syndic « indélicat ».
J’espère que ces informations complémentaires vous permettront d’affiner la réponse à ma question « Quelle est l’impact de l’annulation complète d’une A.G. ».
Bien cordialement.

ainohi
Contributeur vétéran

1966 message(s)
Statut: ainohi est déconnecté

Revenir en haut de la page 7 Posté - 27 févr. 2020 :  13:40:39  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Il n'y a aucune obligation à soumettre à l'assemblée générale les actes de gestion courante tels que la souscription à un contrat d'assurance. Les seules obligations sont celles inscrites à l'article 21 : concurrence obligatoire et consultation du conseil syndical au-dessus de certains montants fixés par l'assemblée, l'avis de CS n'étant pas contraignant.
A la naissance de la copropriété, l'assemblée ne s'étant pas tenue, il n'y a ni budget ni conseil syndical et il est admis que le syndic provisoire désigné par le constructeur est habilité à signer les contrats et à engager les dépenses qui relèvent des dépenses courantes.

En-dehors de la convocation de l'assemblée, je ne vois aucune irrégularité dans tout ce que vous dénoncez, sauf peut-être pour ce qui concerne le compte bancaire, ce que le tribunal n'a pas examiné.

Tant que les comptes n'ont pas été approuvés, les appels de fonds lancés au titres de budgets annulés manquent de justification et l'on ne peut forcer les copropriétaires qui n'y ont pas répondu à payer mais ceux qui ont payé ne peuvent exiger d'être remboursés.

Édité par - ainohi le 27 févr. 2020 13:43:34

Sunbird
Pilier de forums

3619 message(s)
Statut: Sunbird est déconnecté

Revenir en haut de la page 8 Posté - 27 févr. 2020 :  18:57:03  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
C'est difficile de répondre sur un site.

Il faudra donc revoter ce qui est annulé :
- budget 2017/2018/2019
- pour les différents contrats c'est plus délicat car c'était la première AG et qu'il s'agit des dépens courantes, le plus simple est de prévoir de nouveaux contrats si ils ne conviennent pas et dans discuter avec les entreprises.

Pour l'AG que va faire ce syndic en 2020, il faudra prévoir en plus la validation des comptes 2017/2018/2019. Pour les comptes il faudra rejeter l'ensemble des frais et honoraires de l'ancien syndic, sachant que son mandat est tombé avec l'annulation de l'AG le nommant et qu'il avait un mandat de 3 ans.

Il faudra faire le décompte, et prévoir une résolution qui permet au nouveau syndic d'engager une procédure contre l'ancien syndic pour qu'il rembourse le SDC.

Il faudrait travailler le dossier avec le nouveau syndic et le CS, il faut reprendre le relevé des dépenses, le grand livre et les factures pour tout repointer.

 
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  
 
Aller à:  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2020 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com