Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous Ă  nos flux RSS. Les flux RSS permettent d’être informĂ© automatiquement des dernières publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 SĂ©lectionnez un thème:
 
Accueil | Portail | S’enregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Urbanisme et voisinage
 Droits de l'urbanisme et du voisinage
 chemin d'exploitation
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent rĂ©pondre aux sujets dans ce forum
 
Auteur
Sujet prĂ©cĂ©dent Sujet Sujet suivant  

louisjean
Nouveau Membre

10 message(s)
Statut: louisjean est déconnecté

PostĂ© - 07 juil. 2019 :  06:54:36  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil
Bonjour,

J'accède à ma maison par un chemin de servitude (servitude conventionnelle) qui traverse une autre propriété.

Mais iI se trouve que le propriétaire d'une parcelle voisine dont la limite touche une des miennes est d'accord pour me vendre une partie minimaliste de sa parcelle pour un rattachement à la mienne.

L'objectif de cette transaction est pour moi de voir, avec ce petit agrandissement, ma parcelle empiéter sur un chemin d'exploitation actuellement tout proche de ma limite de parcelle et donc en théorie y avoir accès pour mes déplacements.

Ce chemin d'exploitation concerne Ă©galement 4 autres riverains.

J'ai 2 interrogations par rapport à cette opération.
1)Si le fait de rattacher une parcelle à la mienne pour accéder à ce chemin me fait devenir riverain de fait de celui-ci , est-ce que les riverains "historiques"ne pourraient pas contester mon droit de passage en avançant le caractère artificiel de mon nouveau statut de riverain?
2)Quand bien même la réponse à cette question serait négative, seraient-ils tout de même en droit de me demander une indemnisation pour ce droit de passage?

Pour moi il est important de le savoir car mon voisin dont la propriété est fond servant de ma servitude serait intéressé par une transaction visant à une annulation de cette dernière. Donc, je serais alors susceptible de me retrouver avec un passage qui, s'il était contesté avec succès, pourrait m'être interdit et au bout du compte être complètement enclavé...

Avec tous mes remerciements pour l'Ă©clairage que vous pourriez m'apporte,r
Cordialement.


Sunbird
Pilier de forums

3235 message(s)
Statut: Sunbird est déconnecté

 1 PostĂ© - 08 juil. 2019 :  11:32:48  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
https://www.efl.fr/actualites/immob...38395c147684

Emmanuel Wormser
Modérateur



14276 message(s)
Statut: Emmanuel Wormser est connecté

Revenir en haut de la page 2 PostĂ© - 08 juil. 2019 :  11:59:21  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Sunbird, ce n'est pas la question : louisjean compte devenir riverain du chemin...
Signature de Emmanuel Wormser 
cordialement
Emmanuel Wormser

Un souci juridique ? Pensez Ă  relire votre contrat d'assurance multirisques habitation.
Une assistance juridique, voire une protection juridique est peut-ĂŞtre incluse dans votre contrat !

louisjean
Nouveau Membre

10 message(s)
Statut: louisjean est déconnecté

Revenir en haut de la page 3 PostĂ© - 08 juil. 2019 :  18:42:54  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
C'est ça et je me demande dans quelle mesure cela me permettrait d'emprunter ce chemin en toute légalité. Ce bémol étant lié au fait que j'ignore si le fait de devenir riverain par ce rattachement de parcelle me donne les mêmes droits que les riverains "originels" qui partageaient le chemin.

Cdt

louisjean
Nouveau Membre

10 message(s)
Statut: louisjean est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 PostĂ© - 17 juil. 2019 :  17:33:17  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Bonjour,

Apparemment les questions que je me (vous) pose sont trop pointues pour obtenir sinon une réponse du moins quelques pistes du type jurisprudence par exemple.
Pensez-vous que je devrais consulter un(e) juriste spécialisé(e) dans le droit de l'urbanisme?

Encore merci.

Cordialement.

Emmanuel Wormser
Modérateur



14276 message(s)
Statut: Emmanuel Wormser est connecté

Revenir en haut de la page 5 PostĂ© - 17 juil. 2019 :  19:11:02  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
non : en droit rural; il y en a
Signature de Emmanuel Wormser 
cordialement
Emmanuel Wormser

Un souci juridique ? Pensez Ă  relire votre contrat d'assurance multirisques habitation.
Une assistance juridique, voire une protection juridique est peut-ĂŞtre incluse dans votre contrat !

KrixL
Contributeur actif

134 message(s)
Statut: KrixL est déconnecté

Revenir en haut de la page 6 PostĂ© - 17 juil. 2019 :  19:31:57  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Bonsoir,
Etes-vous sûr qu'il s'agit bien d'un chemin d'exploitation ?

louisjean
Nouveau Membre

10 message(s)
Statut: louisjean est déconnecté

Revenir en haut de la page 7 PostĂ© - 17 juil. 2019 :  20:22:27  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Merci pour les juristes spécialisés en droit rural.

Oui il s'agit bien d'un chemin d'exploitation. Lors d'un contentieux entre deux riverains la Cour de cassation a confirmé ce point là.

Bonne soirée.
Cdt

louisjean
Nouveau Membre

10 message(s)
Statut: louisjean est déconnecté

Revenir en haut de la page 8 PostĂ© - 12 aoĂ»t 2019 :  22:24:21  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Bonsoir,

Cet AM je suis allé consulter un avocat spécialisé dans le droit rural qui m'a bien confirmé qu'en acquérant une parcelle de terrain limitrophe de ma propriété et qui englobe le chemin d'exploitation, je pourrais alors légalement l'emprunter.
Cependant il y a le risque que je doive me contenter de le parcourir, de garer mon véhicule sur la parcelle acquise sans pouvoir légalement pénétrer dans ma propriété. Condamné à errer sans fin sur ce chemin, un sort digne de la série la quatrième dimension!
Bon, il faudrait bien sûr que les riverains passent leur temps à surveiller mes allées et venues afin de vérifier que je ne pénètre pas sur ma parcelle par le chemin d'exploitation et le faire constater par huissier après avoir lancé et remporté une procédure hasardeuse à mon encontre dont le résultat serait une interdiction d'entrer chez moi. Hasardeuse car les arguments et les arrêts sont en l'occurrence contradictoires. A ce sujet je suis tombé sur une discussion de 2011dans ce même forum où la complexité de cette situation était évoquée.
Toutefois n'ayant nullement envie de passer le restant de mes jours à jouer au chat et à la souris avec mon voisinage et surtout désirant évoluer en toute sécurité juridique, j'ai pensé à ce qui pourrait être une porte de sortie (et d'entrée aussi). Au lieu de rattacher la totalité des 70m2 de cette parcelle attenante à ma limite actuelle, je voudrais me contenter d'en rattacher, disons, 20m2, ce qui me donnerait tout aussi bien le droit d'emprunter le chemin dans sa totalité. Et je pourrais contracter une servitude de passage conventionnelle avec mon vendeur m'autorisant à traverser à partir du chemin cette zone de 50m2 restante et ainsi accéder à ma parcelle faisant ainsi d'une pierre deux coups.
Avant de retourner voir mon avocat, j'aimerais beaucoup avoir les avis des participants Ă  ce forum.

Bonne soirée.
Cdt.

louisjean
Nouveau Membre

10 message(s)
Statut: louisjean est déconnecté

Revenir en haut de la page 9 PostĂ© - 24 aoĂ»t 2019 :  23:13:32  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Bonsoir,

Aucune réaction aux interprétations données par l'avocat consulté. Aucun avis éclairé et éclairant sur le dispositif alternatif auquel j'ai pensé. Aucune suggestion sur la possible ou impossible réalisation de ce projet.

Trop pointu sûrement.

En tout cas merci d'avoir lu mes messages.

Cordialement


majik
Contributeur senior

813 message(s)
Statut: majik est déconnecté

Revenir en haut de la page 10 PostĂ© - 25 aoĂ»t 2019 :  09:30:54  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
EUROJURIS FRANCE, RÉSEAU D'AVOCATS ET HUISSIERS

PROPRIÉTÉ ET USAGE DES CHEMINS D'EXPLOITATION
Publié le : 19/09/2018
Particuliers / Patrimoine / Copropriété
Selon le code rural et de la pĂŞche maritime, les chemins et sentiers d'exploitation sont ceux qui servent exclusivement Ă  la communication entre divers fonds, ou Ă  leur exploitation.

Ils sont, en l'absence de titre, présumés appartenir aux propriétaires riverains, chacun en droit soi, mais l'usage en est commun à tous les intéressés.

L'usage de ces chemins peut ĂŞtre interdit au public.

Le critère de qualification du chemin d'exploitation est l'utilité qu'il présente pour ses riverains dont il permet et assure la communication ou l'exploitation des fonds.

Dans certaines affaires il peut y avoir des difficultés d’interprétation concernant l’existence ou non d’un chemin d’exploitation.

Dans une affaire, un rapport d’expertise a mis en évidence que le chemin séparant les deux propriétés se prolonge avant et après celles ci, desservant de nombreuses parcelles, qu'il est de nature privée, et aboutit à la voie publique et bien entendu qu'il sert exclusivement à la communication et à la desserte des fonds riverains.
La Cour d’appel d’Aix en Provence a pu considérer dans un arrêt rendu en février 2018, que doit ainsi être qualifié de chemin d'exploitation un chemin longeant divers fonds ou y aboutissant et qui, même implanté sur le fonds d'un seul propriétaire, est utilisé pour la desserte d'une ou plusieurs propriétés, que la communication se fasse entre ces propriétés ou entre celles-ci et la voie publique.

Chacun des riverains est en droit d'utiliser la totalité du chemin, au delà de la portion qui borde son fonds, le traverse ou y aboutit.

Si les riverains du chemin d’exploitation ont la possibilité de l’utiliser, cela signifie donc qu’il n’est pas possible d’y implanter, par exemple une clôture afin de délimiter sa propriété.

Le droit de passage, qui résulte du chemin d'exploitation pour les riverains, emporte ainsi l'interdiction pour le propriétaire d'une parcelle servant d'assiette à tout ou partie de ce chemin d'empêcher l'exercice de ce droit.

Tous les propriétaires dont les chemins et sentiers desservent les fonds sont tenus les uns envers les autres de contribuer, dans la proportion de leur intérêt, aux travaux nécessaires à leur entretien et à leur mise en état de viabilité.

Les chemins et sentiers d'exploitation ne peuvent être supprimés que du consentement de tous les propriétaires qui ont le droit de s'en servir. Par conséquent, dans l’hypothèse où l’un des riverains souhaite supprimer le chemin d’exploitation, alors que l’autre riverain a besoin d’y cheminer avec ses engins agricoles, il ne pourra pas obtenir cette suppression.


Cet article n'engage que son auteur.

louisjean
Nouveau Membre

10 message(s)
Statut: louisjean est déconnecté

Revenir en haut de la page 11 PostĂ© - 25 aoĂ»t 2019 :  11:25:31  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Merci beaucoup Malik pour toutes ces précisions.

Toutefois si je comprends bien que"Chacun des riverains est en droit d'utiliser la totalité du chemin, au delà de la portion qui borde son fonds, le traverse ou y aboutit", dans mon cas je n'ai toujours pas de certitude absolue par rapport à la faculté d'accéder à ma propriété en l'empruntant.
Car quand bien même deviendrais-je riverain en rattachant à ma propriété une parcelle de terrain traversée par ce chemin (comme expliqué dans mon premier post), cela me donnerait-il le droit:
a) de l'emprunter (je répondrais plutôt par l'affirmative)
b) de traverser la parcelle rattachée à mon fonds et ainsi accéder à ma propriété. Et c'est sur ce point que le doute subsiste.

Cordialement.

louisjean
Nouveau Membre

10 message(s)
Statut: louisjean est déconnecté

Revenir en haut de la page 12 PostĂ© - 25 aoĂ»t 2019 :  11:30:12  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Erratum "Merci beaucoup Majik". Toutes mes excuses pour cette erreur sur votre identifiant.

majik
Contributeur senior

813 message(s)
Statut: majik est déconnecté

Revenir en haut de la page 13 PostĂ© - 25 aoĂ»t 2019 :  11:37:58  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Qu'est-ce qui vous empêche d'obtenir de votre voisin riverain (et propriétaire de la moitié de la largeur du chemin d’exploitation sur toute la longueur de sa parcelle...) qu'il vous vende une mini- parcelle joignant la votre à la "ligne" virtuelle figurant au milieu du chemin d'exploitation, disons de 3 ou 4 mètres de large pour le passage de véhicules?

louisjean
Nouveau Membre

10 message(s)
Statut: louisjean est déconnecté

Revenir en haut de la page 14 PostĂ© - 25 aoĂ»t 2019 :  14:28:46  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
C'est exactement ce dont nous sommes convenus avec ce voisin riverain. Il est d'accord pour me vendre une mini parcelle qui reliera la mienne au chemin d'exploitation. Cependant j'hésite encore pour les raisons exposées dans mes posts précédents.

majik
Contributeur senior

813 message(s)
Statut: majik est déconnecté

Revenir en haut de la page 15 PostĂ© - 25 aoĂ»t 2019 :  16:42:58  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Ă  "chemin d'exploitation" sur votre moteur de recherche, vous trouveriez trouver de quoi vous dissuader de faire des noeuds avec vos neurones....

quant Ă :

citation:
car mon voisin dont la propriété est fond servant de ma servitude serait intéressé par une transaction visant à une annulation de cette dernière


rien ne presse et tout pousse à différer!

louisjean
Nouveau Membre

10 message(s)
Statut: louisjean est déconnecté

Revenir en haut de la page 16 PostĂ© - 25 aoĂ»t 2019 :  16:59:02  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Oui vous avez raison sur ces deux points.
 
Sujet prĂ©cĂ©dent Sujet Sujet suivant  
 
Aller Ă :  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2019 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com