Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spcialement conu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous à nos flux RSS. Les flux RSS permettent d’être informé automatiquement des dernières publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 Sélectionnez un thème:
 
Accueil | Portail | S’enregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Bailleurs
 Divers Bailleurs
 Humidité / vice caché
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent répondre aux sujets dans ce forum
 
Auteur
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  

basti1
Nouveau Membre

28 message(s)
Statut: basti1 est déconnecté

Posté - 01 mars 2018 :  22:38:59  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil
Bonjour,

Je ne sais si j'ai posté dans la bonne catégorie, mais je vais avoir pleins de questions dans différents domaines.

En mai ou juin 2017 je visite un appartement avec locataires en place qui doivent rendre le logement dans l'été. Rien à signaler de particulier, j'ai juste demandé aux locataires s'il y avait des choses de particulières à refaire, mais ils ne m'ont rien dit sauf qu'une nouvelle salle de bain serait appréciable (ce que j'avais prévu).

Je meuble l'appartement et enfin propriétaire en septembre je trouve une locataire. Vers novembre, elle me signale que l'appartement est humide avec des traces de moisissure sur mur d'angle et placard mural dans la chambre... son appareil à mesurer l'humidité indique 90 à 95% je crois (surtout dans le placard mural donnant sur rue). Je lui demande si elle pense bien à aérer le logement, ce qu'elle m'a confirmé faire tous les jours.

Pour commencer, j'achète une boite avec les genres de bloc qui fondent. La locataire ne voit pas d'amélioration (1 à 2% de baisse du taux d'humidité). Je décide donc d'investir dans un déshumidificateur électrique assez efficace en janvier. Les traces de moisissure s'étant étendues dans la cuisine et la salle de bain. Je livre l'appareil, il semble fonctionner, elle vide le réservoir à plusieurs reprises et me signale que ça fonctionne plus vraiment, je lui dit de me tenir au courant pour savoir s'il faut que j'active la garantie. Je n'ai pas de nouvelle et je reçois un mail peu avant la mi février où elle m'indique qu'elle va me faire un courrier pour résilier le bail à cause des soucis de santé liés à l'humidité. J'apprends au passage que le déshumidificateur n'avait marché que 2j... (je n'ai à ce jour pas encore reçu le nouveau).
Bref, j'ai reçu le courrier le 15 février donc le bail va jusqu'au 15 mars. Mais l'appartement ayant été libéré avec l'état des lieux le 24 février, la mère de la locataire estime que je n'ai pas à encaisser le loyer sur mars car le logement est insalubre et qu'elle a du prendre des congés pour déménager sa fille et qu'en plus ils ont fait résilié l'assurance de l'appartement pour le 28 février (j'ai quand même la PNO de mon côté)... Je suis de bonne foi, mais les locataires ayant tous les droits, je crains toujours d'avoir tord s'ils venaient à contester. Ils voulaient aussi récupérer tout de suite le dépôt de garantie.

Vous imaginez que les potentiels locataires sont refroidis par cette humidité et les traces de moisissure. Cela va représenter un manque à gagner jusqu'à ce que le problème soit résolu.

Je ne sais comment agir, j'estime qu'il s'agit d'un vice caché. J'ai pris des photos le jour du départ de la locataire et on voit bien sur le mur qu'il y a plein de gouttelettes qui condensent.
J'ai envoyé un mail à mon notaire (pas eu de réponse, il était en congé) avec photos et demandé la démarche à suivre car j'ai vu dans l'acte que le vendeur était exonéré de la garantie des vices cachés étant donné la délivrance des différents diagnostics (aucun n'a mentionné de l'humidité). En revoyant les photos prises lors de la visite initiale, on voit une légère différence de peinture dans les angles comme pour cacher des moisissures...
J'ai demandé à des artisans de venir pour faire des devis pour régler ce problème (pas encore venus) et réparer les dégâts.
J'ai eu rdv avec le syndic de l'immeuble qui me dit ne jamais avoir eu de souci dans la copropriété. Pour elle, il faut que je contacte mon assurance PNO (impossible à joindre ce jour) pour qu'un expert vienne, mais elle pense que je ne serai pas indemnisé et la copropriété n'est pas responsable. Nous sommes allés voir les voisins et un des habitants du dessus est confronté à des problèmes d'humidité également (et à priori des voisine en dessous aussi). J'ai en même temps réussi à contacter les locataires qui étaient présents lorsque j'ai fait ma visite pour acheter et ceux ci m'ont dit avoir eu des problèmes d'humidité et signalé au propriétaire qui avait mis deux, trois plaques de polystyrène sur le mur et dans le placard pour lutter contre l'humidité (j'ai un mail de leur part).
Je ne sais quand je pourrai engager les travaux d'amélioration, mais cela va m'empêcher de relouer entre temps...
Je n'ai pas informer l'agence immobilière en attendant un avis du notaire, mais c'est confu pour moi entre les différents intervenants et je ne veux pas faire une erreur et tout me prendre dans la figure alors que j'estime avoir été lésé dans cette histoire.


Je ne voudrais pas que le dossier s'éternise et perdre plus d'argent qu'autre chose en frais d'avocat.

Avez vous un avis? eu un cas similaire? Merci de votre aide


ribouldingue
Pilier de forums



17215 message(s)
Statut: ribouldingue est connecté

 1 Posté - 02 mars 2018 :  07:22:03  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Bonjour

Le dispositif de type Rubson que vous avez employé au début est statique et ne pompe au mieux qu'un demi-litre par jour

Un assécheur électrique peut pomper 5 à 10 litres par jour, mais il a 3 inconvénients qui ont du doucher (sic) la locataire:
1/ C'est très bruyant, impossible de dormir
2/ Ça consomme beaucoup d’électricité, genre 200 euros par mois. Les assurances louent de tels dispositifs pour un asséchement rapide, avec un sous-compteur électrique. C'est dire.
3/ Il faut être la pour vider les seau d'eau sinon cela ne sert à rien.



A court terme votre seule solution me semble être de faire fonctionner l'assécheur de manière à constater ou non une amélioration

* Si amélioration, vous pouvez penser que la locataire avait un comportement critiquable, ou bien que l'usage du logement occupé génère de l'humidité

* Si pas d'amélioration, l'eau vient d'ailleurs, il faut faire une déclaration a votre assureur PNO et avec le syndic, et engager une recherche de fuite, de préférence avec des moyens physiques, pas juste un plombier dont le métier n'est pas de rechercher des fuites ou infiltrations.

Il me semble malheureusement nécessaire avant d'attaquer quiconque incluant vos veneurs de savoir ce qui se passe physiquement;
Le séchage d'une paroi humide, c'est 6 mois sans aide rien qu'en chauffant et ventilant, c'est 10 à 15 jours avec un assécheur électrique et des seaux qu'on vide 2 ou 3 fois par jour.

Si ca s'assèche, les seaux se remplissent moins vite, donc je vous conseillerais aussi de noter sur un graphe le nombre de litre par jour de vidés.

Édité par - ribouldingue le 02 mars 2018 07:35:11

basti1
Nouveau Membre

28 message(s)
Statut: basti1 est déconnecté

Revenir en haut de la page 2 Posté - 02 mars 2018 :  08:53:12  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
L appareil doit pouvoir absorber 14L/J. Cette solution est pour moi temporaire. Il semble évident qu' il s agit d un manque de "respiration" du logement. Tous les hivers ça va revenir. Donc je pense que la solution sera l installation de vmr. Mais est ce que c est à la copropriété d assurer ce genre d installation pour que l immeuble soit sain,ou cela est ressort de chaque copropriétaire? mais dans tous les cas qui est responsable de ce défaut? Est ce que dans la cadre d un appartement nouvellement acquis il y a des protections pour l acheteur?

ribouldingue
Pilier de forums



17215 message(s)
Statut: ribouldingue est connecté

Revenir en haut de la page 3 Posté - 02 mars 2018 :  09:23:35  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
Il semble évident qu' il s agit d un manque de "respiration" du logement.
Si votre immeuble a moins de dix ans, faites jouer la dommage ouvrage.

Si c'est le cas, c'est étonnant, ca fonctionnait bien depuis xx années, et juste le fait que cela soit vous qui arriviez fait que cela ne respire plus?

A moins qu'il n'y ait eu des changements récents (fenêtres double vitrage posée sans ventilation... quand alors?)


Je me méfierai quand même du type de conclusion que vous avancez juste 'au doigt mouillé' parce que s'il faut une VMR qui extirpe 14 litres d'eau par jour, c'est impossible.

nefer
Modérateur

11359 message(s)
Statut: nefer est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 Posté - 02 mars 2018 :  09:39:26  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
comment est le chauffage?

s'agit il de convecteurs électriques?

basti1
Nouveau Membre

28 message(s)
Statut: basti1 est déconnecté

Revenir en haut de la page 5 Posté - 02 mars 2018 :  10:48:31  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
L immeuble date du 19e. Pour les 14L/J il s agit du deshumidificateur que j ai acheté. Après je pense que la solution est d installer une vmr.
Je ne savais pas qu'il y avait des problèmes d humidité avant, j ai eu confirmation d anciens locataires hier (et que l ancien propriétaire avait mis du polystyrène pour cacher le problème). En visitant l immeuble avec le syndic hier on a su que d autres voisins avaient aussi des problèmes d humidité depuis des années (je pense que le double vitrage à jouer).

Oui il s agit de convecteur électrique.
Mon assurance vient de me dire qu' ils n intervenaient pas pour de l humidité...

nefer
Modérateur

11359 message(s)
Statut: nefer est déconnecté

Revenir en haut de la page 6 Posté - 02 mars 2018 :  11:03:05  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par basti1

L immeuble date du 19e. Pour les 14L/J il s agit du deshumidificateur que j ai acheté. Après je pense que la solution est d installer une vmr.
Je ne savais pas qu'il y avait des problèmes d humidité avant, j ai eu confirmation d anciens locataires hier (et que l ancien propriétaire avait mis du polystyrène pour cacher le problème). En visitant l immeuble avec le syndic hier on a su que d autres voisins avaient aussi des problèmes d humidité depuis des années (je pense que le double vitrage à jouer).

Oui il s agit de convecteur électrique.
Mon assurance vient de me dire qu' ils n intervenaient pas pour de l humidité...


je suppose qu'il s'agit d'un pont thermique

ribouldingue
Pilier de forums



17215 message(s)
Statut: ribouldingue est connecté

Revenir en haut de la page 7 Posté - 02 mars 2018 :  12:19:03  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
j ai eu confirmation d anciens locataires hier (et que l ancien propriétaire avait mis du polystyrène pour cacher le problème). En visitant l immeuble avec le syndic hier on a su que d autres voisins avaient aussi des problèmes d humidité depuis des années (je pense que le double vitrage à jouer).
Donc il pourrait y avoir dol de la part du vendeur, puisqu'il sait, il ne dit pas, et il cache.

Célestine Duschmoll
Nouveau Membre

France
15 message(s)
Statut: Célestine Duschmoll est déconnecté

Revenir en haut de la page 8 Posté - 02 mars 2018 :  19:46:43  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Bonjour Basti,

j'ai une expérience presque similaire à la vôtre. S'il s'agit de condensation, votre assurance ne devrait pas la prendre en charge. S’il s’agit d’humidité due à un dégât des eaux, ce sera différent.
Dans mon cas, il y avait suspicion d’infiltration, qui aurait donc concerné les murs de la copro.
A l’achat, j’ai aperçu de très vague marque sur le papier peint que personnes n’a pu expliquer.
L’hiver dernier, rien à signaler. Mais cette année, l’horreur.

Comme vous, j’ai fait installer récemment (juin 2017) une SDB super, avec ventilation.
Elle ne fonctionne qu’un ¼ d’heure quand la lumière vient de s’éteindre.
Elle ne peut donc prendre en charge la condensation du logement.

Dans l’immeuble du 19ème siècle également, seuls RC (sur cave) et dernier étage (sous les combles) sont atteints par cette condensation d’où champignon, à cause du choc thermique, inexistants au 1er et 2ème.

Le proprio du 3ème a fait isoler. Cette solution est coûteuse et ne fait que masquer le problème.

Au RC, il y a manque de ventilation. La même quantité d’air expulsée doit être entrée dans le logement.
L’ancien proprio a fait poser des fenêtres en PVC. Il faut donc mettre des barrettes d’aération et effectuer un carottage dans un mur de la copro. (D’où accord des proprios)

J’ai obtenu un devis de 2860€. Pour l’entreprise, c’est la pause d’une VPC de marque EOLETEC, (pas VMC) qui serait la solution.
Il compte également détalonner les portes.

J’ai obtenu un autre devis de 717.04€ par une autre entreprise.
Les fenêtres auront droit au même traitement. Il y aura également carottage, tout comme pour le 1er devis. Mais pas détalonnage. Les portes ferment mal, vu leur âge vénérable.
En revanche, il y aura un extracteur ATLANTIC VPI 100 HY, un appareil très silencieux.

En attendant l’accord du syndicat, j’ai conseillé au locataire un remède efficace et simplet.
Dans une chaussette isolée, encombrant les tiroirs, vous mettez du « popo » de chat. Vous enfilez le tout dans une autre chaussette isolée.
Cela fonctionne bien, même pour le pare-brise d’une voiture.
De plus, cela évite de se trimballer des mariages mixtes au pied.

basti1
Nouveau Membre

28 message(s)
Statut: basti1 est déconnecté

Revenir en haut de la page 9 Posté - 02 mars 2018 :  21:36:37  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Bonsoir, Merci pour vos remarques et partage d'expérience.

De mon côté je devais faire rénover la salle de bain et ça a pris du retard et je vais geler le projet finalement vu la tournure que ça prend (du moins temps que le problème de fond n'est pas réglé).
L'artisan qui est venu ce soir n'a jamais vu ce genre de problème et ne voit pas ce qu'il faudrait faire pour éliminer le problème... A la limite, il peut envisager carottage et aérateur dans les 3 pièces, mais il faut réussir à faire rentrer autant d'air qu'il en sort. En plus, l'appartement étant au second, il faut envisager un zone de sécurité (en cas de chute de pierre) et échafaudage.
J'ai aussi eu le retour de mon notaire, il m'a transmis les coordonnées d'un expert dans le domaine qui s'il ne trouve pas pourra m'orienter vers le corps de métier approprié. En fonction du montant des travaux, on va voir si on fait annuler la vente ou négocié la prise en charge des travaux. A minima 2 à 3 ans de procédures et les honoraires avec... en espérant que la somme ne soit pas trop élevée pour résoudre le problème au plus vite.
En espérant que le déshumidificateur (à voir aussi l'histoire de litière pour chat ;)) puisse permettre de compenser et réussir à relouer...

basti1
Nouveau Membre

28 message(s)
Statut: basti1 est déconnecté

Revenir en haut de la page 10 Posté - 14 mars 2018 :  00:42:07  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
3 artisans tous corps de métiers sont passés et ne savent pas vraiment comment traiter le problème. Une entreprise spécialisée dans l'humidité recommande une vmi (air insufflé et réchauffé) avec carottage et reprise de l'aération entre les pièces (grilles, reprise des bas de porte...). le tarif varie de 3 à 3.5K€ à priori (j'attends le devis). Il préconise en parallèle de faire l'isolation intérieur de tous les murs donnant sur la façade. J'attends les devis mais je pense qu'il y a 16m linéaire et bien 3 m sous plafond (avec déplacement cumulus et une quinzaine de cm meuble haut et bas de cuisine, je pense atteindre les mêmes ordre de prix . J'attends donc les devis, mais au final je ne sais pas si le vendeur acceptera de prendre en charge ces travaux qui représentent entre 15 et 20% du prix de l'appartement. Je ne sais pas s'il ne vaut pas mieux que je fasse annuler la vente...

ribouldingue
Pilier de forums



17215 message(s)
Statut: ribouldingue est connecté

Revenir en haut de la page 11 Posté - 14 mars 2018 :  07:18:08  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
En relisant le fil, il apparait que plusieurs occupants ont des problèmes,et d'autres non. Il faudrait avant de lancer quoi que ce soit être absolument sur du mécanisme. Ceux qui ont mis du polystyrène normalement devraient avoir plus de problèmes que les autres en empêchant l'humidité de s'échapper au travers du mur, sauf si ils ont en parrallèlle une ventilation permanente (VMC)sy possible de type hygro (plus c'est humide, plus elle pompe) et surtout que le renouvellement de l'air sec est bien assuré.

Il faut peut être du coup vérifier le circuit d'entrée de l'air sec, qui en théorie se fait par des ouvertures en parties hautes souvent dans les fenêtres double vitrage.

Il faut vérifier que d'autres entrées d'air parasites n'existent pas. On a parfois des surprises.

Une VMI qu ne fonctionne qu'une durée déterminée et coure ne me semble pas adaptée.

basti1
Nouveau Membre

28 message(s)
Statut: basti1 est déconnecté

Revenir en haut de la page 12 Posté - 14 mars 2018 :  21:43:36  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Le polystyrène a été mis par le vendeur dans mon appartement. Il y a 4 fenêtres avec grille dans l'appartement dont 2 dans la chambre. L'artisan m' a dit que pour la chambre il ne devrait y en avoir qu'une et non deux.

La vmi (ou vmr ou vmh je ne sais plus) sera permanente et normalement variable en fonction du taux d'humidité.

ribouldingue
Pilier de forums



17215 message(s)
Statut: ribouldingue est connecté

Revenir en haut de la page 13 Posté - 15 mars 2018 :  08:12:43  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Il me semble que ce serait une VMC

Pour une VMC il faut en effet une seule prise d'air par pièce sinon l'air ne sait plus trop ou il va;
Sans ventilation forcée, la multiplication des prises d'air n'est pas forcément catastrophique, mais indique qu'il y a ou il y a eu un problème.

L'opportunité du polystyrene qui est un isolant 'échappe un peu. Il a l'avantage de ne pas se dégrader trop rapidement à l'humidité, et le gros inconvénient d'empêcher définitivement une partie de l'humidité de s'échapper au travers du mur.

basti1
Nouveau Membre

28 message(s)
Statut: basti1 est déconnecté

Revenir en haut de la page 14 Posté - 15 mars 2018 :  22:55:51  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
J'ai trouvé un autre professionnel que j'ai consulté et qui prône aussi une vmi qui serait mieux adaptée à la typologie des lieux. Une prise d'air en façade puis réchauffée à 15° et microfiltrée et soufflée dans le salon. Condamnation d'une grille d'aération et détalonnage des portes. Lui me dit qu'il n'y aurait pas besoin d'isoler en plus avec ce système...

ribouldingue
Pilier de forums



17215 message(s)
Statut: ribouldingue est connecté

Revenir en haut de la page 15 Posté - 16 mars 2018 :  06:55:41  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
prise d'air en façade puis réchauffée à 15° et microfiltrée et soufflée dans le salon.
Donc en fait il fait entrer de l'air.

Comment le réchauffe- t'il à 15C?

basti1
Nouveau Membre

28 message(s)
Statut: basti1 est déconnecté

Revenir en haut de la page 16 Posté - 16 mars 2018 :  21:59:10  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Oui c'est ça. Il doit y avoir une résistance dans le caisson pour réchauffer je pense.

Pcg84
Contributeur actif

345 message(s)
Statut: Pcg84 est déconnecté

Revenir en haut de la page 17 Posté - 11 avr. 2018 :  18:45:03  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
L'humidité dans les autres appartements est-elle au même niveau que chez vous ou bien sur d'autres murs ?

basti1
Nouveau Membre

28 message(s)
Statut: basti1 est déconnecté

Revenir en haut de la page 18 Posté - 27 avr. 2018 :  22:24:53  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Je n'ai pas réussi à contacter les voisins, mais d'après les habitants de l'immeuble ceux sont ceux au dessus et en dessous du mieux dans lesquels il y a des anciens fenêtres condamnées qu'il y aurait des soucis.
J'ai du faire passé une dizaine d'artisan et j'ai presque aucun d'avis différents.... la moitié dit d'isoler, l'autre surtout pas... finalement ce qui est sur c'est de partir sur une vmc qui me parait tout aussi efficace pour un petit appartement et moins bruyant et onéreux qu'une wmi. Je verrai le résultat l'hiver prochain. On verra l'isolation dans un 2ème temps, voir la condamnation du placard mural dans l'emplacement de la fenêtre condamnée.
Me reste plus qu'à contacter l'ancien propriétaire pour trouver un arrangement...

paraclitique
Nouveau Membre

France
39 message(s)
Statut: paraclitique est déconnecté

Revenir en haut de la page 19 Posté - 28 avr. 2018 :  01:22:31  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
J'ai eu ce genre de problème :
immeuble ancien (avant 1945), qui était sain, et qui est devenu sujet à la condensation au moment du changement de fenêtre (les vieilles fenêtres en bois et vitrage fin ont été changées pour du double vitrage)
Les circonstances aggravantes étaient que les occupants chauffaient peu et uniquement le soir (le chauffage ce sont des convecteurs électriques)
En 3 mois (un hiver) tout était moisi…
Ce qui faisait défaut (outre un chauffage régulier, disons un maintien hors gel puisque les radiateurs ont cette position très basse) c'est l'aération
Certes chaque fenêtre avait un aération mais j'ai retrouvé quand j'ai commencé à réfléchir au désastre des traces de scotch autour des aérations…
C'est le poseur de fenêtres (un vieil artisan) qui m'a donné une solution qui depuis marche il a ouvert les fenêtres et a découpé en partie haute le joint qui calfeutrait la fenêtre… créant une aération (non visible sauf à mettre son regard à hauteur de la découpe, et il y a une bonne hauteur de plafond !)
Pour les moisissures sur les peintures qui 3 mois avant avaient été refaites, j'ai pris mon courage et j'ai tout lessivé avec de l'eau javellisée, puis repeins…

Vous ne nous dites pas quel orientation a le mur ruisselant, au Nord ?
Vous ne nous dites pas si les fenêtres sont bien isolantes ?
Enfin, autre source de confinement, certaines peintures ne laissent pas "respirer" les murs

Est ce un vice caché ?
je ne suis pas juriste…
Pour avoir un avis je ne penserai pas à un plombier, mais plutôt à un ingénieur !

Édité par - paraclitique le 28 avr. 2018 01:24:25

basti1
Nouveau Membre

28 message(s)
Statut: basti1 est déconnecté

Revenir en haut de la page 20 Posté - 02 mai 2018 :  21:59:54  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Merci pour votre témoignage assez proche.

Le mur ruisselant est au sud. Les fenêtres sont double vitrage. Il y a bien des grilles d'aération qui ne sont pas bouchés et ma locataire aérait bien une dizaine de minutes par jour et laissait le chauffage à 19°. Depuis 2 mois ce n'est plus chauffé et le taux d'humidité est maintenant de 37%.
J'ai contacté le vendeur semaine dernière et il m'a confirmé qu'il y avait eu quelques problème d'humidité avec les 2 derniers locataires, mais qu'avec un petit coffrage dans le placard, il n'y avait plus eu de problème l'année dernière. Le locataire de l'époque me disait aérer souvent (mais au dela de 10 min/jour je considère qu'il y a un problème de fond). Le vendeur et l'agence ne comprennent pas et estiment ne pas avoir de responsabilité dans ce qui arrive, donc ne veulent pas dédommager financièrement l'installation d'une vmc. Je pense l'inverse. Je ne sais pas si je peux engager les travaux et engager des procédures ou si je dois aller plus loin en justice avant de faire les travaux. En l'état actuel, j'aurai du mal à trouver un locataire...
 
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  
 
Aller à:  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2018 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com