Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spcialement conu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous à nos flux RSS. Les flux RSS permettent d’être informé automatiquement des dernières publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 Sélectionnez un thème:
 
Accueil | Portail | S’enregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Coproprietaires
 Appel à expériences similaires copropriété
 Le CNTGI encore une fois modifié
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent répondre aux sujets dans ce forum
 
Auteur
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  

Jean13
Contributeur senior



France
901 message(s)
Statut: Jean13 est déconnecté

Posté - 26 févr. 2018 :  17:40:08  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil
Le CNTGI c'est comme le monstre du Loch Ness ou comment mieux "Bais**" les copropriétaires......

Bref on est loin d'une véritable réforme protégeant les copropriétaires.....

Vous en pensez quoi ?


Sunbird
Contributeur vétéran

2609 message(s)
Statut: Sunbird est déconnecté

 1 Posté - 26 févr. 2018 :  20:21:08  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Nous sommes dans la suite logique de ce dossier, et certaines asso continuent à crier au scandale.

Le seul moyen pour que les choses bougent, est de faciliter pour un copropriétaire d'engager la responsabilité du syndic, et surtout que les sanctions (je pense au DI) soient conséquents. Tant qu'il n'y aura pas de sanction financière importante concernant les syndics le cinéma continuera.


FBO
Contributeur actif



France
466 message(s)
Statut: FBO est déconnecté

Revenir en haut de la page 2 Posté - 27 févr. 2018 :  11:17:35  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Avant de crier envers les professionnels, représentés majoritairement par des syndicats, il faudrait avoir connaissance de leur (réelle) position.
Voyez donc ci-dessous en gras la position de la FNAIM. On ne peut pas dire qu'elle cherche à ce que la commission de contrôle ne voit pas le jour.

Si l'ARC n'en est pas membre, il faudrait se poser la question "pourquoi ?"
Peut-être que les Ministères n'apprécient pas que l'ARC leur livre des faux sondages et fausses enquêtes, pour faire croire à des choses inventées, sous couvert de lobbying et pour arriver à ses fins.
Peut-être que l'ARC aurait tout simplement abusé de ses méthodes, et que les Ministères ne sont pas forcément friands de tels procédés anormaux... !

---

Rapports entre l’exécutif et professions immobilières : une étrange idée de la confiance.

Tribune de Jean-Marc Torrollion, Président de la FNAIM

La période de non dialogue semblait enfin révolue, pourtant, une disposition de l’article 69 de la loi de Finances, plafonnant les honoraires des intermédiaires en immobilier, ébranle la méthode de concertation respectueuse qui semblait avoir été finalement acceptée par le gouvernement.

Les premiers mois du gouvernement d’Édouard Philippe avaient mis à rude épreuve les corps intermédiaires de l’immobilier : l’exécutif n’entendait pas mener un dialogue ouvert et très vite, des mesures intempestives ont été annoncées, sans appréciation de leurs conséquences. Erreur que l’écoute des professionnels eût épargnée à Emmanuel Macron. D’autres ont suivi, tantôt reprises à temps, comme l’envie de tuer le CITE, tantôt confirmées, comme l’IFI. On pensait cette période révolue et des indices semblaient prouver qu’une méthode plus respectueuse des parties prenantes prendrait la suite. Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des Territoires, a fait part de sa volonté de s’appuyer sur les professionnels du logement. Au même moment, il faisait droit à une demande du président du Sénat, Gérard Larcher, qui avait appelé de ses voeux une conférence de consensus, faisant d’ailleurs écho à la proposition de la FNAIM d’un Grenelle du logement.

Pourtant, un amendement du Sénateur Albéric de Montgolfier, auquel le gouvernement a fait le meilleur accueil, vient d’introduire discrètement dans la loi de Finances, à l’article 69, une disposition scélérate, qui démontre à l’inverse que rien n’a changé : désormais, les honoraires de transaction relatifs à la vente de logements acquis par des investisseurs en régime Pinel seront plafonnés, le plafond devant être défini par décret et fixé en pourcentage du prix du bien. La disposition prévoit une sanction lourde, dix fois le montant de la différence entre des honoraires estimés normaux et les honoraires pratiqués par le professionnel intermédiaire.

Disposition scélérate à tous égards. D’abord, la façon de faire, sans aucun échange avec les professionnels visés, agents immobiliers, conseils en gestion de patrimoine, réseaux de distribution divers, notamment financiers et bancaires, est une entorse au contrat de confiance que le gouvernement a prétendu passer avec les corps intermédiaires. Elle témoigne en particulier du plus souverain mépris pour le CNTGI et ses membres, alors que la loi oblige les pouvoirs publics à les consulter sur tout projet de dispositions touchant à l’exercice des activités de transaction ou de gestion.

Pis encore: Il fait fi de la liberté qu’ont les professionnels, qui souffrent déjà d’une suradministration du marché, de déterminer leurs honoraires, corollaire de la liberté des particuliers de recourir à eux, selon le montant de leurs prestations. À cela s’ajoute la probable inefficacité de cette mesure sur le prix final qui ne baissera pas forcément. La marge sera récupérée par le promoteur car les coûts commerciaux font partie de son montage.

FÉDÉRATION NATIONALE DE L’IMMOBILIER

Comment comprendre les motifs de ce plafonnement ? Un récent arrêté, du 1er avril 2017, a établi que lorsque des honoraires de vente étaient mis à la charge de l’acquéreur, ces derniers devaient être indiqués de façon analytique et n’étaient pas augmentatifs du prix, ne pouvant en aucun cas inclure la part des honoraires à la charge du vendeur. En clair, la règlementation a reconnu que les honoraires ne pouvaient pas influer sur le prix.

La transparence de l’affichage en constitue une garantie. La suspicion selon laquelle lorsqu’un logement est assorti d’un avantage fiscal son acquéreur ne regarde pas le coût de sa commercialisation et que les professionnels en profitent pour pratiquer des tarifs non justifiés est simplement aberrante. Elle part du présupposé que les spécialistes de la transaction sont peu scrupuleux et que l’investisseur manque de discernement.

Plutôt que d’accréditer ces a priori insupportables, le gouvernement devrait pousser les feux pour mettre en place la commission de discipline dépendant du CNTGI. Elle sera là pour punir les agissements indélicats s’il s’en présente et sera plus pertinente qu’un opprobre jeté sans nuances, sur toute une communauté professionnelle. Il est urgent d’abroger cet article de la loi de Finances, qui porte le discrédit sur les spécialistes de la transaction et du conseil en investissement en leur envoyant un signal politique inquiétant. Le regard de mésestime posé par nos gouvernants sur nos métiers ne sera pas plus longtemps toléré. À quand une authentique confiance ?

JPM
Modérateur

5749 message(s)
Statut: JPM est déconnecté

Revenir en haut de la page 3 Posté - 27 févr. 2018 :  22:19:07  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil  Visiter la page d’accueil de JPM

Toute taxation est un aveu de faiblesse.

Il suffit de reprendre l'histoire des syndics depuis 1960 pour le comprendre aisément.

Ceci dit les agents immobiliers n'ont pas fait grand chose pour valoriser leurs interventions. On leur avait soufflé de prendre en charge le mesurage des lots de copropriété et d'y ajouter celui de tous les autres biens. Cela impliquait bien entendu une formation appropriée (vraiment pas très compliquée) et la reconnaissance de leur responsabilité en cas d'erreur grossière.

Cela posait aussi le problème du mandat exclusif dont il fallait envisager une relative généralisation.

Encore aujourd'hui bien des agents immobiliers ne détiennent pas de dossier sur le bien qui leur a été confié.


Il ne faut pas s'étonner de voir apparaître des robots dans le paysage des professionnels immobiliers.



Signature de JPM 
La copropriété sereine

Sunbird
Contributeur vétéran

2609 message(s)
Statut: Sunbird est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 Posté - 28 févr. 2018 :  11:49:20  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Malheureusement dans le monde actuel il n'y a que la carotte ou le bâton qui fonctionne.

Lorsqu'une agence perd sa commission suite à l'absence de mandat ce qui est le minima, dans les mois qui suivent elle fera attention à avoir des mandats.

Jean13
Contributeur senior



France
901 message(s)
Statut: Jean13 est déconnecté

Revenir en haut de la page 5 Posté - 01 mars 2018 :  09:37:54  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par FBO
Si l'ARC n'en est pas membre, il faudrait se poser la question "pourquoi ?"
Peut-être que les Ministères n'apprécient pas que l'ARC leur livre des faux sondages et fausses enquêtes, pour faire croire à des choses inventées, sous couvert de lobbying et pour arriver à ses fins.
Peut-être que l'ARC aurait tout simplement abusé de ses méthodes, et que les Ministères ne sont pas forcément friands de tels procédés anormaux... !

@ FBO Fabien ou Flavien je me souviens plus..
On connait quelle est votre haine à l'égard de l'Arc donc propos très subjectifs...


citation:

Plutôt que d’accréditer ces a priori insupportables, le gouvernement devrait pousser les feux pour mettre en place la commission de discipline dépendant du CNTGI. Elle sera là pour punir les agissements indélicats s’il s’en présente et sera plus pertinente qu’un opprobre jeté sans nuances, sur toute une communauté professionnelle. Il est urgent d’abroger cet article de la loi de Finances, qui porte le discrédit sur les spécialistes de la transaction et du conseil en investissement en leur envoyant un signal politique inquiétant. Le regard de mésestime posé par nos gouvernants sur nos métiers ne sera pas plus longtemps toléré. À quand une authentique confiance ?

Croyez-moi les Syndics se discréditent eux-mêmes et c'est eux qui détruisent l’image de la profession, ils n'ont pas besoin que nous les y aidions.

FBO
Contributeur actif



France
466 message(s)
Statut: FBO est déconnecté

Revenir en haut de la page 6 Posté - 01 mars 2018 :  14:20:06  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
[
@ FBO Fabien ou Flavien je me souviens plus..
On connait quelle est votre haine à l'égard de l'Arc donc propos très subjectifs...

Ce sont des propos de quelqu'un ayant connu les 2 côtés de la barrière, donc au contraire ce sont les plus fiables et objectifs.
J'ai défendu l'ARC durant 4 ans et demi en y travaillant. Mais vu ce que j'y ai découvert et vu les conditions de ma mise à l'écart, l'ARC est indéfendable.
Vous-même, vous ne pourrez jamais juger de la situation car vous n'aurez pas constaté de vos propres yeux tous les écarts internes. C'est indéfendable, à moins d'être soi-même critiquable pour les mêmes raisons.

Jean13
Contributeur senior



France
901 message(s)
Statut: Jean13 est déconnecté

Revenir en haut de la page 7 Posté - 01 mars 2018 :  15:46:11  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
@ FBO

Qi'il y ait eu des écarts interne c'est fort possible et vous avez certainement raison car vous l'avez vécu .

Maintenant vous ne pouvez pas reconnaître que l'ARC est source de précieuses information et révélateur d'arnaques un peu comme le canard enchainé en vulgarisant les abus.

FBO
Contributeur actif



France
466 message(s)
Statut: FBO est déconnecté

Revenir en haut de la page 8 Posté - 01 mars 2018 :  20:47:35  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par Jean13

@ FBO

Qi'il y ait eu des écarts interne c'est fort possible et vous avez certainement raison car vous l'avez vécu .

Maintenant vous ne pouvez pas reconnaître que l'ARC est source de précieuses information et révélateur d'arnaques un peu comme le canard enchainé en vulgarisant les abus.

Cela n'excuse rien. Quand on dénonce les "abus", on ne doit pas être soi-même critiquable.
Ils ont fait bien pire que le contenu de bien des centaines d'abus publiés.
 
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  
 
Aller à:  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2018 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com