Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous Ă  nos flux RSS. Les flux RSS permettent d’être informĂ© automatiquement des dernières publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 SĂ©lectionnez un thème:
 
Accueil | Portail | S’enregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Locataires
 L'Ă©tat du logement
 Amiante
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent rĂ©pondre aux sujets dans ce forum
 
Auteur
Sujet prĂ©cĂ©dent Sujet Sujet suivant  

fabio69
Nouveau Membre

3 message(s)
Statut: fabio69 est déconnecté

PostĂ© - 18 aoĂ»t 2009 :  12:11:18  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil
Bonjour Ă  toutes et tous,

L'autre jour en rangeant la cave de notre immeuble où nous sommes locataires, ma copine a été très angoissé en voyant le flocage du plafond qui pourrait présenter un aspect amianté. Ce sujet est très délicat pour ma copine, et pour la rassurrer, bien que la construction de l'immeuble date de 1992, je me dis que l'on va consulter le dossier technique amiante (DTA). Il n'est affiché nul part. J'appelle donc l'agence, qui me répond "il n'y a pas d'amiante" mais refuse de me communiquer le DTA, en disant que ces informations ne sont pas divulguées aux locataires (Du coup ma copine est encore plus stressée). Ma question est : Est-ce normal ?


jean_ber
Contributeur débutant

58 message(s)
Statut: jean_ber est déconnecté

 1 PostĂ© - 18 aoĂ»t 2009 :  13:02:36  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Bonjour,

Non ce n'est pas normal. S'il s'agit d'une partie privative, on ne peut tolérer que de l'amiante soit en place.
A part faire venir un expert (à vos frais) pour constater la présence d'amiante au plafond, je ne vois pas ce que vous pouvez faire. Il faudrai également sur la loi du 6 juillet 89 avec les additifs faits en matière de salubrité (loi Bouttin).

Sachant que le décret d'interdiction de l'amiante date de 1996 (de mémoire) il y a tout de même un risque.
Signature de jean_ber 
JB

fabio69
Nouveau Membre

3 message(s)
Statut: fabio69 est déconnecté

Revenir en haut de la page 2 PostĂ© - 18 aoĂ»t 2009 :  14:14:32  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Merci pour votre réponse. En fait n'ai-je pas un moyen de les obliger à me présenter ce DTA ?
Je me demande si cette rétention d'information ne cache pas l'absence de ce document.

quelboulot
Modérateur

3422 message(s)
Statut: quelboulot est déconnecté

Revenir en haut de la page 3 PostĂ© - 18 aoĂ»t 2009 :  18:26:54  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
En matière de diagnostics, dans tous les cas de location, le bailleur est tenu de présenter
citation:
http://www.adil.org/68/index.php?op...13&Itemid=38
Agence DĂ©partementale d'Information sur le Logement du Haut-Rhin

LOUER OU VENDRE UN LOGEMENT : QUELS DIAGNOSTICS ?
Vous allez acheter ou louer un logement : vous avez la possibilité de consulter plusieurs diagnostics : (« constats » ou « états ») qui doivent être fournis par le vendeur ou le bailleur. En consultant ces documents avant de vous engager, vous serez informé sur certains aspects techniques du logement que vous projetez d'acquérir ou de louer.

I) Les documents Ă  fournir au locataire

#9632; L'Ă©tat des risques naturels et technologiques

Le logement est situé à proximité d'une usine ou d'une installation dangereuse, dans une zone sujette à inondations, avalanches ou tremblements de terre ? Depuis le 01 juin 2006, les nouveaux contrats de location doivent comporter un état des risques technologiques ou naturels datant de moins de 6 mois et une information sur les sinistres subis par l'immeuble. Ces documents sont consultables en mairie, en préfecture et sur les sites suivants : http://haut-rhin.pref.gouv.fr/ ou http://www.prim.net/.
#9632; Le diagnostic de performance énergétique (DPE) pour les bâtiments ou partie de bâtiment clos et couverts, maisons individuelles ou immeubles collectifs à usage principal d'habitation
Le diagnostic est l'étiquette énergie du logement : il indique la quantité d'énergie effectivement consommée ou estimée pour une utilisation standardisée du bâtiment, et une classification en fonction de valeur de référence afin que l'on puisse évaluer sa performance énergétique. A partir du 01 juillet 2007, les candidats locataires pourront demander communication d'un DPE établi depuis moins de 10 ans. Ce dernier devra être annexé aux nouveaux contrats de location quelle que soit la communes où se situe l'immeuble.
#9632; Le constat de risque d'exposition au plomb (CREP) pour les immeubles construits avant le 01.01.1949
Il indique si des revêtements (peintures etc.) contiennent du plomb et, le cas échéant, dresse un relevé sommaire des facteurs de dégradation du bâti. Un constat de risque d'exposition au plomb devra être annexé aux nouveaux contrats de location à partir du 12 août 2008 quelle que soit la commune où se situe l'immeuble.
II) Les documents Ă  fournir Ă  l'acheteur

#9632; Un état mentionnant la présence ou l'absence d'amiante - dossier technique amiante pour les immeubles collectifs
Ce document doit être établi en présence d'un immeuble dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997.
#9632; Un état relatif à la présence de termites
Dans certaines zones délimitées par un arrêté préfectoral, un état parasitaire établi depuis moins de 6 mois doit être annexé à l'acte (le Haut-Rhin et le Bas-Rhin ne sont actuellement pas concernés).
#9632; Un constat de risque d'exposition au plomb (en cas de vente d'un immeuble d'habitation construit avant le 1er janvier 1949).
#9632; Un Ă©tat des risques technologiques et naturels
#9632; Un diagnostic de performance énergétique (obligatoire pour les ventes réalisées depuis le du 1er novembre 2006).
#9632; Une attestation de superficie privative (loi CARREZ) en cas de vente d'un lot de copropriété (sauf garage, cave ou lot inférieur à 8 m²).
#9632; Un état de l'installation intérieure de gaz obligatoire pour les ventes réalisées à partir du 1er novembre 2007 lorsque l'immeuble d'habitation comporte une installation intérieure de gaz de plus de 15 ans.
#9632; Un décret à paraître instaurera un état des installations d'électricité pour les installations de plus de 15 ans.
Depuis le 1er novembre 2007, l'ensemble de ces constats ou états à, l'exception du mesurage, sont regroupés dans un dossier de diagnostic technique.
III) Qui Ă©tablit ces diagnostics ?

Tous ces documents, à l'exception de l'état des risques naturels et technologiques qui est établi par le vendeur, doivent être établis par des professionnels satisfaisant à des critères de compétence et ayant souscrit une assurance couvrant pour leurs interventions les conséquences d'un engagement de leur responsabilité civile professionnelle. A compter du 01 novembre 2007, toute personne effectuant un diagnostic, devra être certifiée par un organisme accrédité par la COFRAC (Comité Français d'Acréditation). Cette certification lui sera délivrée pour 5 ans.
Les diagnostiqueurs devront remettre à leur client un document attestant qu'ils sont en règle au regard de ces obligations.
Ils doivent être indépendants du propriétaire ou de son mandataire et de toute entreprise pouvant réaliser des travaux sur les ouvrages, installations ou équipement pour lesquels il leur est demandé l'un ou l'autre des diagnostics.
Pour trouver des professionnels du diagnostic, vous pouvez consulter les organisations professionnelles spécialisées ou les organismes accrédités par le COFRAC, qui diffusent les coordonnées des personnes certifiées (www.cofrac.fr).
Le prix de ces diagnostics n'est pas réglementé, vous pouvez faire jouer la concurrence.
IV Sanctions

En cas de vente.
En l'absence des documents mentionnés ci-dessus, le vendeur ne pourra pas s'exonérer des vices cachés concernant l'amiante, le plomb, les termites le gaz et l'électricité. L'acquéreur pourra demander l'annulation de la vente ou la réduction du prix à défaut d'information sur les risques ou sur la superficie.
En cas de location,
A défaut d'information du locataire sur les risques technologiques et naturels, le locataire peut demander la résiliation du contrat de location ou demander une diminution du prix du loyer. Le législateur prévoit que l'absence dans le contrat de location du constat de risque d'exposition au plomb constituera à partir du 12.08.08 un manquement aux obligations particulières de sécurité et de prudence susceptible d'engager la responsabilité pénale du bailleur.
En ce qui concerne le diagnostic de performance énergétique, il n'a qu'une valeur informative. L'acquéreur ou le locataire ne peut se prévaloir des informations contenues dans ce document à l'encontre du propriétaire.
Il n'est donc pas fait Ă©tat du diagnostic "amiante".

Toutefois, si l'on se réfère au Code de la Santé Publique et à la Loi de 1989, il est possible de demander communication de ce diagnostic
citation:
Code de la santé publique

Version consolidée au 3 août 2009
…


Article R1334-15
Modifié par Décret n°2006-1114 du 5 septembre 2006 - art. 4 JORF 7 septembre 2006 en vigueur le 1er novembre 2007

Les propriétaires des immeubles mentionnés à l'article R. 1334-14 doivent rechercher la présence de flocages contenant de l'amiante dans les immeubles dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1980. Ils doivent également rechercher la présence de calorifugeages contenant de l'amiante dans les immeubles dont le permis de construire a été délivré avant le 29 juillet 1996 et la présence de faux plafonds contenant de l'amiante dans les immeubles dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997.
En cas de présence de flocages, de calorifugeages ou de faux plafonds et si un doute persiste sur la présence d'amiante, les propriétaires font faire un ou plusieurs prélèvements. Ces prélèvements font l'objet d'une analyse par un organisme répondant aux prescriptions définies au deuxième alinéa de l'article R. 1334-18.
La recherche de la présence de flocages, de calorifugeages ou de faux plafonds et les prélèvements représentatifs mentionnés aux alinéas précédents sont réalisés par une personne répondant aux conditions de l'article R. 1334-29 et qui seule atteste de l'absence ou de la présence de flocages, de calorifugeages ou de faux plafonds et, le cas échéant, de la présence ou de l'absence d'amiante dans ces matériaux ou produits.
…

Article R1334-22
Modifié par Décret n°2006-1099 du 31 août 2006 - art. 1 JORF 1er septembre 2006

Les propriétaires constituent, conservent et actualisent un dossier technique regroupant notamment les informations relatives à la recherche et à l'identification des flocages, calorifugeages et faux plafonds ainsi qu'à l'évaluation de leur état de conservation. Ce dossier doit préciser la date, la nature, la localisation et les résultats des contrôles périodiques, des mesures d'empoussièrement et, le cas échéant, des travaux effectués à l'issue du diagnostic prévu à l'article R. 1334-16. Il est tenu à la disposition des occupants de l'immeuble bâti concerné. Il est communiqué, sur leur demande et dans le cadre de leurs attributions respectives, aux agents ou services mentionnés au premier alinéa de l'article L. 1312-1, à l'article L. 1421-1 et au deuxième alinéa de l'article L. 1422-1, ainsi qu'aux inspecteurs et contrôleurs du travail, aux agents du service de prévention des organismes de sécurité sociale, aux agents du ministère chargé de la construction mentionnés à l'article L. 151-1 du code de la construction et de l'habitation, aux inspecteurs de la jeunesse et des sports ainsi qu'aux personnes chargées de l'inspection des installations classées et des installations nucléaires de base mentionnées à l'article L. 514-5 du code de l'environnement. Il est aussi communiqué, à la demande de cette instance, à la commission consultative départementale de sécurité et d'accessibilité. Les propriétaires communiquent ce dossier à toute personne physique ou morale appelée à effectuer des travaux dans l'immeuble bâti et conservent une attestation écrite de cette communication.
citation:

http://www.legifrance.gouv.fr/affic...xte=20080120



LOI
Loi n°89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986

Article 6


Le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé et doté des éléments le rendant conforme à l'usage d'habitation.Les caractéristiques correspondantes sont définies par décret en Conseil d'Etat pour les locaux à usage d'habitation principale ou à usage mixte mentionnés au premier alinéa de l'article 2 et les locaux visés au deuxième alinéa du même article, à l'exception des logements-foyers et des logements destinés aux travailleurs agricoles qui sont soumis à des règlements spécifiques.
Le bailleur est obligé :
a) De délivrer au locataire le logement en bon état d'usage et de réparation ainsi que les équipements mentionnés au contrat de location en bon état de fonctionnement ; toutefois, les parties peuvent convenir par une clause expresse des travaux que le locataire exécutera ou fera exécuter et des modalités de leur imputation sur le loyer ; cette clause prévoit la durée de cette imputation et, en cas de départ anticipé du locataire, les modalités de son dédommagement sur justification des dépenses effectuées ; une telle clause ne peut concerner que des logements répondant aux caractéristiques définies en application des premier et deuxième alinéas ;
b) D'assurer au locataire la jouissance paisible du logement et, sans préjudice des dispositions de l'article 1721 du code civil, de le garantir des vices ou défauts de nature à y faire obstacle hormis ceux qui, consignés dans l'état des lieux, auraient fait l'objet de la clause expresse mentionnée au a ci-dessus ;
c) D'entretenir les locaux en état de servir à l'usage prévu par le contrat et d'y faire toutes les réparations, autres que locatives, nécessaires au maintien en état et à l'entretien normal des locaux loués ;
d) De ne pas s'opposer aux aménagements réalisés par le locataire, dès lors que ceux-ci ne constituent pas une transformation de la chose louée.
Afin de ne pas envenimer les choses inutilement et avant d'adresser un courrier en ce sens au propriétaire et/ou son mandataire essayez toutefois de vérifier s'il devait s'agir effectivement d'amiante en prenant des photos et en tentant de contacter un "professionnel" qui pourra vous indiquer si ce peut effectivement être le cas !
Signature de quelboulot 
Christophe

Location - Loi n°89-462 du 6 juillet 1989 - Décret n° 87-713 du 26 août 1987 - Décret n°87-712 du 26 août 1987 - Copropriété - Loi n°65-557 du 10 juillet 1965 - Décret n°67-223 du 17 mars 1967

quelboulot
Modérateur

3422 message(s)
Statut: quelboulot est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 PostĂ© - 18 aoĂ»t 2009 :  18:36:34  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
citation:
Non ce n'est pas normal. S'il s'agit d'une partie privative, on ne peut tolérer que de l'amiante soit en place.
Attention Jean Ber,

Il y a "amiante" et "amiante". S'il s'agit de flocage votre phrase est juste, s'il s'agit de conduits fibro ciment à base de liant amiante il n'y a aucune interdiction d'utilisation ni d'enlèvement, simplement les travaux portants sur ces équipements nécessitent des précautions de protection pour les ouvriers ! Et ne parlons pas de dalles de sols...

Or, il semblerait très surpenant qu'un immeuble réalisé en 1992 ait été "floqué" avec de l'amiante !
Signature de quelboulot 
Christophe

Location - Loi n°89-462 du 6 juillet 1989 - Décret n° 87-713 du 26 août 1987 - Décret n°87-712 du 26 août 1987 - Copropriété - Loi n°65-557 du 10 juillet 1965 - Décret n°67-223 du 17 mars 1967

Lnsacorh
Contributeur actif

200 message(s)
Statut: Lnsacorh est déconnecté

Revenir en haut de la page 5 PostĂ© - 18 aoĂ»t 2009 :  19:55:37  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil


jean Ber, attention à vos réponses
parties privatives ou pas d'ailleurs.

mais quelboulot vous a bien répondu ..

ETASPAK
Contributeur senior

659 message(s)
Statut: ETASPAK est déconnecté

Revenir en haut de la page 6 PostĂ© - 18 aoĂ»t 2009 :  21:11:30  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Bonsoir,

Voyez ce que précise cette réponse ministérielle :

Question :

« M. André Wojciechowski attire l'attention de Mme la ministre du logement et de la ville sur la situation des propriétaires qui louent un logement. À chaque changement de locataire, le propriétaire doit fournir plusieurs attestations : non-présence de plomb et d'amiante, bilan énergétique du logement, etc. Certains changements de locataires s'effectuent tous les ans, voire tous les six mois. Il lui demande ce qu'elle entend mettre en œuvre pour valider ces attestations pour plusieurs années. »

RĂ©ponse :

« L'ordonnance n° 2005-655 du 8 juin 2005 relative au logement et à la construction modifie la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et institue l'obligation pour le bailleur de fournir un dossier de diagnostic technique comprenant : le diagnostic de performance énergétique, dont la durée de validité est fixée à dix ans ; le constat de risque d'exposition au plomb, qui doit avoir été établi depuis moins de six ans à la date de signature du contrat de location, uniquement pour les immeubles d'habitation construit avant le 1er janvier 1949. De plus, lorsqu'un constat établit l'absence de revêtements contenant du plomb, il n'y a pas lieu d'en faire établir un nouveau ; l'état des risques naturels et technologiques, dans certaines zones couvertes par un plan de prévention des risques technologiques ou un plan de prévention des risques naturels prévisibles, prescrits ou approuvés, ou des zones de sismicité. L'état doit être établi moins de six mois avant la date de signature du contrat de location. Il peut être obtenu en mairie ou en direction départementale de l'équipement, sans intervention d'un diagnostiquer. Il n'est pas prévu d'attestation ou de diagnostic amiante dans le secteur locatif. C'est dans le cas de la vente de tout ou partie d'un immeuble à usage d'habitation qu'un état mentionnant la présence ou l'absence de matériaux ou produits contenant de l'amiante doit être fourni par le vendeur. Il n'apparaît donc pas de gêne importante pour les locations faisant l'objet d'une rotation rapide. »


http://questions.assemblee-national...3-9488QE.htm

Signature de ETASPAK 
Syndic Bénévole

ETASPAK
Contributeur senior

659 message(s)
Statut: ETASPAK est déconnecté

Revenir en haut de la page 7 PostĂ© - 19 aoĂ»t 2009 :  00:04:48  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil

Même s’il n'est pas prévu d'attestation ou de diagnostic amiante dans le secteur locatif.

L’article 6 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989 modifiée par l’article 187 de la Loi Solidarité et Renouvellement Urbains du 13 décembre 2000 précise que :

« Le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé et doté des éléments le rendant conforme à l'usage d'habitation. »

Et l’article 2 du décret d’application n° 2002-120 du 30 janvier 2002 précise que :

« Le logement doit satisfaire aux conditions suivantes, au regard de la sécurité physique et de la santé des locataires. »

Même si une cave n’est pas un logement, en tant qu’annexe, la réglementation s’y applique également.


Voyez ces liens :


La loi n°89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986 précise :

Article 6 de la loi :

Le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé et doté des éléments le rendant conforme à l'usage d'habitation.

Les caractéristiques correspondantes sont définies par décret en Conseil d'Etat pour les locaux à usage d'habitation principale ou à usage mixte mentionnés au premier alinéa de l'article 2 et les locaux visés au deuxième alinéa du même article, à l'exception des logements-foyers et des logements destinés aux travailleurs agricoles qui sont soumis à des règlements spécifique.

Le bailleur est obligé :

a) De délivrer au locataire le logement en bon état d'usage et de réparation ainsi que les équipements mentionnés au contrat de location en bon état de fonctionnement ; toutefois, les parties peuvent convenir par une clause expresse des travaux que le locataire exécutera ou fera exécuter et des modalités de leur imputation sur le loyer ; cette clause prévoit la durée de cette imputation et, en cas de départ anticipé du locataire, les modalités de son dédommagement sur justification des dépenses effectuées ; une telle clause ne peut concerner que des logements répondant aux caractéristiques définies en application des premier et deuxième alinéas ;

b) D'assurer au locataire la jouissance paisible du logement et, sans préjudice des dispositions de l'article 1721 du code civil, de le garantir des vices ou défauts de nature à y faire obstacle hormis ceux qui, consignés dans l'état des lieux, auraient fait l'objet de la clause expresse mentionnée au a ci-dessus ;

c) D'entretenir les locaux en état de servir à l'usage prévu par le contrat et d'y faire toutes les réparations, autres que locatives, nécessaires au maintien en état et à l'entretien normal des locaux loués ;

d) De ne pas s'opposer aux aménagements réalisés par le locataire, dès lors que ceux-ci ne constituent pas une transformation de la chose louée.


http://www.legifrance.gouv.fr/affic...xte=20090818


Le Décret n° 2002-120 du 30 janvier 2002 relatif aux caractéristiques du logement décent pris pour l'application de l'article 187 de la loi no 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbains précise :

Article 2 : « Le logement doit satisfaire aux conditions suivantes, au regard de la sécurité physique et de la santé des locataires : »

Alinéa 3 : « La nature et l'état de conservation et d'entretien des matériaux de construction, des canalisations et des revêtements du logement ne présentent pas de risques manifestes pour la santé et la sécurité physique des locataires. »


http://droit.org/jo/20020131/EQUU0200163D.html


Qu’est-ce qu’un logement décent ? (page 6)

http://www.logement.gouv.fr/IMG/pdf..._juin_07.pdf


Cour d'appel de Paris - Audience publique du vendredi 26 novembre 1999 - N° de RG: 1999-04661 :

BAIL (règles générales) - Bailleur - Obligations – Réparations.

Les travaux de retrait d'amiante constituent des grosses réparations au sens de l'article 606 du code civil et sont à la charge du bailleur.


http://www.legifrance.gouv.fr/affic...41&fastPos=1

Signature de ETASPAK 
Syndic Bénévole

Édité par - ETASPAK le 19 août 2009 00:30:59

jean_ber
Contributeur débutant

58 message(s)
Statut: jean_ber est déconnecté

Revenir en haut de la page 8 PostĂ© - 19 aoĂ»t 2009 :  13:37:53  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Ok aves les posts, juste une petite précison :

Pour l'histoire des parties privatives ou pas, c'était pour séparer la responsabilité du propriétaire ou de la copro.
Pour le fibro ciment, j'ai quand même un doute sur le fait qu'il puisse être toléré que s'il y a un revêtement dessus empéchant la dissémination des fibres... Mais vous avez raison, je vais mieux me renseigner.
Quant aux diagnostiques, perso, j'ai loué pendant 10 ans (jusqu'à 2008)et on ne m'en a jamais présenté. De quand date la loi les imposant??
Signature de jean_ber 
JB

Édité par - jean_ber le 19 août 2009 13:40:53

Emmanuel Wormser
Modérateur



14137 message(s)
Statut: Emmanuel Wormser est déconnecté

Revenir en haut de la page 9 PostĂ© - 19 aoĂ»t 2009 :  14:52:51  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
2006 en gros, avec des décrets et lois touchant le code de la santé publique et le code de la construction et de l'habitation.
Signature de Emmanuel Wormser 
cordialement
Emmanuel Wormser

Un souci juridique ? Pensez Ă  relire votre contrat d'assurance multirisques habitation.
Une assistance juridique, voire une protection juridique est peut-ĂŞtre incluse dans votre contrat !

quelboulot
Modérateur

3422 message(s)
Statut: quelboulot est déconnecté

Revenir en haut de la page 10 PostĂ© - 19 aoĂ»t 2009 :  15:04:09  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
citation:
Quant aux diagnostiques, perso, j'ai loué pendant 10 ans (jusqu'à 2008)et on ne m'en a jamais présenté. De quand date la loi les imposant??
Pour compléter ce que vous indique Emmanuel, ces diagnostics ne sont à communiquer QUE DANS LE CADRE D'UNE NOUVELLE LOCATION !!!

Le locataire depuis XX années n'est pas informé obligatoirement ... Tant qu'il ne reloue pas un nouveau bien ou ne signe pas un nouveau contrat de bail avec son bailleur.
citation:
L'Ă©tat des risques naturels et technologiques ERNT est un document obligatoire, depuis le 1er juin 2006.

Le DPE locatif est obligatoire depuis 01 juillet 2007 pour tout bâtiment ou partie de bâtiment sauf : constructions provisoires de 2 ans ou moins, lieux de culte, bâtiments à usage principal industriel ou agricole ou artisanal, bâtiments indépendants de moins de 50 m2 de SHOB, monuments historiques.

Un CREP (Constat des Risques d'Exposition au Plomb) devra être établi avant le 13 août 2008 pour toute partie commune d'immeubles collectifs construits avant le 1er janvier 1949.

Obligatoire depuis le 12 août 2008, un CREP (Constat des Risques d'Exposition au Plomb) doit être annexé à tout nouveau bail pour location de tout ou partie d'un immeuble d'habitation construit avant le 1er janvier 1949.



Signature de quelboulot 
Christophe

Location - Loi n°89-462 du 6 juillet 1989 - Décret n° 87-713 du 26 août 1987 - Décret n°87-712 du 26 août 1987 - Copropriété - Loi n°65-557 du 10 juillet 1965 - Décret n°67-223 du 17 mars 1967

jean_ber
Contributeur débutant

58 message(s)
Statut: jean_ber est déconnecté

Revenir en haut de la page 11 PostĂ© - 19 aoĂ»t 2009 :  17:37:05  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
OK
Signature de jean_ber 
JB

fabio69
Nouveau Membre

3 message(s)
Statut: fabio69 est déconnecté

Revenir en haut de la page 12 PostĂ© - 20 aoĂ»t 2009 :  23:16:32  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
En tout cas, merci à tous pour vos réponses. Même si c'est moins clair que je ne le pensais.

Merci encore
 
Sujet prĂ©cĂ©dent Sujet Sujet suivant  
 
Aller Ă :  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2018 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com