Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre newsletter

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous Ă  nos flux RSS. Les flux RSS permettent d’être informĂ© automatiquement des dernières publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 SĂ©lectionnez un thème:
 
Accueil | Portail | S’enregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Tous autres thèmes
 Acheter un logement/une maison
 DPE = N'importe quoi ?
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Ce sujet est en lecture seule, AUCUN ENVOI autorisĂ© Page suivante 
Auteur
Sujet prĂ©cĂ©dent Sujet Sujet suivant
Page: de 2 

fgarcialucas
Nouveau Membre

3 message(s)
Statut: fgarcialucas est déconnecté

PostĂ© - 02 fĂ©vr. 2011 :  17:27:49  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil
Bonjour, je souhaitais relater mon expérience récente :
J'ai fait l'acquisition d'un studio neuf livré en octobre 2010 pour lequel je viens de faire établir un DPE. Bien que je ne m'attendais pas à obtenir un A ou un B, je dois bien admettre etre très surpris de la note octroyée : "E" !! Je me suis donc retourné vers le diagnostiqueur qui me confirme que mon logement est bel et bien conforme à la RT2005 (double vitrage avec gaz isolant, isolation aux normes, ventilation performante etc...) et qu'aucune mal façon n'est apparente... Seule explication : ce sont justes les "paramètres" rentrés dans son calculateur qui lui donne une telle note ! et comble de tout : il m'explique que la note le surprend aussi !
L'histoire ne s'arrete pas là : mes parents ont fait faire le même mois, par le même diagnostiqueur un DPE pour leur maison "Phoenix" de 1975 : résultat "D".
Si quelqu'un y comprends quelque chose...
Signature de fgarcialucas 
FGL

philippe30
Contributeur vétéran



1515 message(s)
Statut: philippe30 est déconnecté

 1 PostĂ© - 02 fĂ©vr. 2011 :  18:30:18  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Tant que ça génère de l'activité et que cela produit de la TVA , il ne faut pas chercher à comprendre.....

Ces diagnostiques , c'est de la "connerie" en barre car les diagnostiqueurs s'appuient aussi sur les consommations Ă©lectriques et ce diagnostic est valable 10 ans dont entre temps vous pouvez avoir changer vos radiateurs donc pour avoir une bonne note il faut repasser par la case paiement.

Exemple Ă  ne pas suivre :

En ce qui me concerne , c'est simple je ne les fais pas

Toutes les annonces ne spécifient pas encore la note du DPE et de plus les locataires s'en "fichent" si il y a un problème ca coute moins de changer le radiateur que de faire ce fichu DPE sinon dans mes annonces je met une note moyenne basse.

Philippe

Signature de philippe30 
Investisseur immobilier

"Si tu veux savoir ce que Dieu pense de l'argent, regarde ceux auxquels il l'a donné"
Dorothy Parker
Si l'on veut gagner sa vie, il faut travailler. Si l'on veut devenir riche, il faut trouver autre chose.


zaz789
Nouveau Membre

10 message(s)
Statut: zaz789 est déconnecté

Revenir en haut de la page 2 PostĂ© - 04 fĂ©vr. 2011 :  17:32:53  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
J'ai vu récemment une vieille maison, pas d'isolation du tout, une vieille chaudière a fioul, juste du double vitrage => classé "B" !

Je crois qu'il va falloir attendre quelques mois (au moins) avant que les notes ne rentrent dans l'ordre.

Sunbird
Pilier de forums

3578 message(s)
Statut: Sunbird est déconnecté

Revenir en haut de la page 3 PostĂ© - 06 fĂ©vr. 2011 :  17:35:34  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Demandez Ă  la personne ces formations (elles doivent ĂŞtre individuelles), vous risquez d'ĂŞtre surpris....

J'ai des DPE oĂą la surface est fausse (du style 32m2 sur le DPE au lieu de 28m2 physiquement).

Arnaud
Nouveau Membre

France
3 message(s)
Statut: Arnaud est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 PostĂ© - 08 fĂ©vr. 2011 :  10:55:57  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Sachez que pour pratiquer un dPE il faut etre certifié par un organisme accrédité COFRAC, autrement dit n'importe qui ne peut pas faire un DPE.

Pour ce qui est des résultats, ils peuvent varier légèrement d'un logiciel à l'autre. Mais sachez qu'il y a 2 methodes principales pour la réalisation du DPE:
- la méthode sur facture
- la methode 3CL (d'après les paramètres du Batiment)

methode sur facture: concerne les batiments d'avant 49
methode 3CL: batiments apres 1949

Si vous pensez que le DPE réalisé chez vous n'a pas été fait selon les règles de l'art, vous pouvez vous plaindre aupres de l'organisme qui a certifié le diagnostiqueur qui vous a fait le dit DPE.

Pour ce qui est des surfaces constatées lors du DPE, sachez qu'une marge de 5% max est accordée...ce qui est plutot en général à l'avantage du client qui demande le DPE
Signature de Arnaud 
AD

Sunbird
Pilier de forums

3578 message(s)
Statut: Sunbird est déconnecté

Revenir en haut de la page 5 PostĂ© - 08 fĂ©vr. 2011 :  15:22:20  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par Arnaud

Sachez que pour pratiquer un dPE il faut etre certifié par un organisme accrédité COFRAC, autrement dit n'importe qui ne peut pas faire un DPE.


Qui demande à la personne faisant le DPE un moyen de justifier de son identité, et ses certifications ?

Le problème est bien là, beaucoup d'entreprise ont un gars certifié qui signe les rapports, mais le boulot est fait par des personnes non certifiées.


philippe30
Contributeur vétéran



1515 message(s)
Statut: philippe30 est déconnecté

Revenir en haut de la page 6 PostĂ© - 08 fĂ©vr. 2011 :  15:53:41  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil

citation:
Le problème est bien là, beaucoup d'entreprise ont un gars certifié qui signe les rapports, mais le boulot est fait par des personnes non certifiées.


Tout a fait d'accord et c'est bien connu

Philippe
Signature de philippe30 
Investisseur immobilier

"Si tu veux savoir ce que Dieu pense de l'argent, regarde ceux auxquels il l'a donné"
Dorothy Parker
Si l'on veut gagner sa vie, il faut travailler. Si l'on veut devenir riche, il faut trouver autre chose.


Liamax
Nouveau Membre

France
21 message(s)
Statut: Liamax est déconnecté

Revenir en haut de la page 7 PostĂ© - 14 fĂ©vr. 2011 :  22:17:15  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Le PTZ+ est doublé si le logement est classé entre A et D par rapport à un logement classé de E à F et je m'étonne que, comme par hasard, beaucoup de maisons soient classées D avec des caractéristiques bien différentes. Un juriste de l'ADIL m'avait pourtant prédit que beaucoup de maisons anciennes seraient classées E ou F... Un spécialiste en diagnostique de thermographie et en conseil en performance énergétique m'avait dit qu'il n'accordait pas beaucoup de crédit aux DPE.

Édité par - Liamax le 14 févr. 2011 22:20:08

philippe30
Contributeur vétéran



1515 message(s)
Statut: philippe30 est déconnecté

Revenir en haut de la page 8 PostĂ© - 15 fĂ©vr. 2011 :  07:53:00  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Bonjour,

citation:
Le PTZ+ est doublé si le logement est classé entre A et D par rapport à un logement classé de E à F et je m'étonne que, comme par hasard, beaucoup de maisons soient classées D avec des caractéristiques bien différentes.


C'est un pur hasard ....auquel je n'avais même pas pensé.

Existe t'il une référence qui permette de savoir approximativement à quoi correspondent ce fichu classement :
A = top du top double vitrage , radiateur radiateur etc ...

Mais pour les autres lettres comment pouvoir avoir une idée de la "note" que l'on peux obtenir ?

Philippe
Signature de philippe30 
Investisseur immobilier

"Si tu veux savoir ce que Dieu pense de l'argent, regarde ceux auxquels il l'a donné"
Dorothy Parker
Si l'on veut gagner sa vie, il faut travailler. Si l'on veut devenir riche, il faut trouver autre chose.


Liamax
Nouveau Membre

France
21 message(s)
Statut: Liamax est déconnecté

Revenir en haut de la page 9 PostĂ© - 15 fĂ©vr. 2011 :  21:09:44  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
citation:
LOGEMENT A : label BBC moins de 50kwh/m2an

LOGEMENT B : Label dit "positif" 51 Ă  90kwh/m2/an

LOGEMENT C : Label THPE 91 Ă  150

LOGEMENT D : label HPE 151 Ă  230

LOGEMENT E : label RT. 2005 231 Ă  330

LOGEMENT F : bâti ordinaire 331 à 450

LOGEMENT G :bâti énergivore à partir de451 kwh/m2/an

J'ai lu ça ici : http://www.econologie.com/forums/d-...vt10221.html. Ça correspond à ce que m'avait rapporté un spécialiste en performance énergétique mais je ne me souvenais pas des chiffres.

philippe30
Contributeur vétéran



1515 message(s)
Statut: philippe30 est déconnecté

Revenir en haut de la page 10 PostĂ© - 16 fĂ©vr. 2011 :  07:27:56  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Bonjour,

Merci pour l'info mais concrètement il est difficile de savoir dans quelle tranche on se trouve sans appareil de mesure.

Par rapport Ă  la notion de double vitrage , type de chauffage etc ...

Philippe
Signature de philippe30 
Investisseur immobilier

"Si tu veux savoir ce que Dieu pense de l'argent, regarde ceux auxquels il l'a donné"
Dorothy Parker
Si l'on veut gagner sa vie, il faut travailler. Si l'on veut devenir riche, il faut trouver autre chose.


Numero6
Modérateur



France
2181 message(s)
Statut: Numero6 est déconnecté

Revenir en haut de la page 11 PostĂ© - 16 fĂ©vr. 2011 :  07:35:57  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil  Visiter la page d’accueil de Numero6
Vous pouvez déjà vous faire une idée en regardant vos consommations personnelles...
Signature de Numero6 
Cordialement,
Numéro 6
Le guide juridique
Calcul du Loyer ( bail locaux d'habitation Loi de 89)


Liamax
Nouveau Membre

France
21 message(s)
Statut: Liamax est déconnecté

Revenir en haut de la page 12 PostĂ© - 16 fĂ©vr. 2011 :  07:36:49  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Le label BBC (bâtiment basse consommation énergétique) serait très rare car très exigeant. J'ai visité une maison classée D mais à 1Kw de la norme C et franchement ça me parait difficile de faire plus économe en énergie mais c'était une maison ancienne. Aussi je me demande si ce ne sont pas quasiment les seuls logements neufs qui peuvent obtenir les labels A,B et C.

philippe30
Contributeur vétéran



1515 message(s)
Statut: philippe30 est déconnecté

Revenir en haut de la page 13 PostĂ© - 16 fĂ©vr. 2011 :  09:13:21  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil

citation:
Vous pouvez déjà vous faire une idée en regardant vos consommations personnelles...


Les consommations personnelles dépendent si vous avez un chauffage electricque ou un autre moyen de chauffage ( bois par exemple ).

Franchement je ne comprend pas comment cela est déterminé , épaisseur des murs , isolation des toits , double vitrage , pont thermique etc...

Se baser sur la consommation electrique est une indication mais cela dépend de chacun , du temps de présence , de sa sensation au froid.

A mon avis , c'est peu fiable et cela reste juste une information alors de lĂ  Ă  le rendre obligatoire , c'est encore du racket....

Philippe

Signature de philippe30 
Investisseur immobilier

"Si tu veux savoir ce que Dieu pense de l'argent, regarde ceux auxquels il l'a donné"
Dorothy Parker
Si l'on veut gagner sa vie, il faut travailler. Si l'on veut devenir riche, il faut trouver autre chose.


quelboulot
Modérateur

3528 message(s)
Statut: quelboulot est déconnecté

Revenir en haut de la page 14 PostĂ© - 22 fĂ©vr. 2011 :  09:19:37  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Comment l'Ă©crire ? Pile poil dans le fil du sujet


citation:
http://www.lemoniteur.fr/195-batime...-que-choisir

ACTUALITE

Partager cet article

DPE et bilans thermiques : "absence de fiabilité" selon l'UFC-Que choisirEric Leysens | 21/02/2011 | 18:06 | Bâtiment

"Selon le diagnostiqueur, une même maison peut être classée C, D ou E". L'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir a testé les DPE réalisés par de grandes enseignes du diagnostic et les bilans thermiques de fournisseurs d'énergie. Portant sur 4 maisons individuelles situées dans 4 régions différentes, les résultats de l'enquête, publiés dans le magazine de l'association, sont jugés « inquiétants » par cette dernière.


Fin 2007, UFC-Que choisir avait réalisé une première enquête sur les diagnostics de performance énergétique (DPE), pointant un manque de professionnalisme chez les diagnostiqueurs. Depuis le 1er janvier 2010, il est obligatoire, lors de la mise en vente ou en location d'un logement, de réaliser un DPE et d'indiquer le résultat, classant la performance énergétique sur une échelle allant de A à G. Par ailleurs, le nouveau « prêt à taux zéro + » pour l'achat de la résidence principale module les montants accordés en fonction de la classe énergétique établie par le DPE. Avec ce nouveau cadre règlementaire, les résultats « effarants » de la seconde enquête, qu'UFC-Que choisir a menée auprès de grandes enseignes du diagnostic et qu'elle rend publique dans son édition de mars, sont encore plus préoccupants. Pour l'association de défense des consommateurs, le DPE « relève de la loterie plus que de la compétence professionnelle ».
Par exemple, une entreprise classe énergétiquement une maison située dans les Yvelines en E, autrement dit elle lui attribue une consommation (pour le chauffage, l'ECS et la ventilation) située en 230 et 330 kWhep/m²/an. Alors qu'un autre diagnostiqueur franchisé d'une enseigne revendiquant le titre de « 1er réseau national de diagnostiqueurs immobiliers », classe la même maison en G, ce qui correspond à une consommation supérieure à 450 kWhep/m²/an.
Face à des résultats de DPE pour le moins divergents, en fonction du diagnostiqueur, l'UFC-Que Choisir demande aux pouvoirs publics d'adopter sans délai des mesures techniques pour fiabiliser l'exercice et de rendre les DPE opposables entre l'acheteur et le vendeur pour que la responsabilité du diagnostiqueur puisse être engagée en cas de diagnostic erroné.

Des bilans thermiques aussi peu fiables
L'association de consommateurs a également souhaité vérifier si les bilans thermiques proposés par les fournisseurs d'énergie, exercice normalement plus approfondi car destiné à orienter le propriétaire vers les travaux de rénovation les plus pertinents d'un point de vue énergétique, donnaient de meilleurs résultats. Résultat : le bilan thermique réalisé par un énergéticien sur une maison située en Ille-et-Vilaine annonçait que 44 % des déperditions de chaleur étaient dues au plancher du sous-sol alors que le bilan thermique d'un autre grand groupe énergétique n'estimait qu'à seulement 9 % les déperditions de chaleur par le plancher. Pour Caroline Keller, chargée de mission « Energie - Logement » à UFC-Que choisir, les « bilans thermiques coutent plus cher que les DPE mais n'orientent pas mieux le particulier vers les bons travaux de rénovation énergétique ».

Concernant les auto-diagnostics proposés en ligne par deux autres sociétés, l'association de consommateurs n'est pas moins sévère. Elles les jugent « parfaitement inutiles ». La première société propose une liste standard de travaux en insistant beaucoup plus sur les modes de chauffage que sur l'isolation. C'est pourtant exactement l'inverse qu'il faut faire pour réduire les factures d'énergie. De son côté, la seconde privilégie le remplacement des matériels et préconise l'installation photovoltaïque et les pompes à chaleur ».

Pour voir les 7 préceptes d'un bon diagnostic de performance énergétique d'un bâtiment,


citation:
FOCUS
DPE
Le code de la construction et de l'habitation précise que le diagnostic de performance énergétique comprend :

a) Les caractéristiques pertinentes du bâtiment ou de la partie de bâtiment et un descriptif de ses équipements de chauffage, de production d'eau chaude sanitaire, de refroidissement, de ventilation et, dans certains types de bâtiments, de l'éclairage intégré des locaux en indiquant, pour chaque catégorie d'équipements, les conditions de leur utilisation et de leur gestion ayant des incidences sur les consommations énergétiques ;

b) L'indication, pour chaque catégorie d'équipements, de la quantité annuelle d'énergie consommée ou estimée selon une méthode de calcul conventionnel ainsi qu'une évaluation des dépenses annuelles résultant de ces consommations ;

c) L'évaluation de la quantité d'émissions de gaz à effet de serre liée à la quantité annuelle d'énergie consommée ou estimée ;

d) L'évaluation de la quantité d'énergie d'origine renouvelable produite par les équipements installés à demeure et utilisée dans le bâtiment ou partie de bâtiment en cause ;

« e) Le classement du bâtiment ou de la partie de bâtiment en application d'une échelle de référence établie en fonction de la quantité annuelle d'énergie consommée ou estimée, pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire et le refroidissement, rapportée à la surface du bâtiment ou de la partie du bâtiment ;

f) Le classement du bâtiment ou de la partie de bâtiment en application d'une échelle de référence établie en fonction de la quantité d'émissions de gaz à effet de serre, pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire et le refroidissement, rapportée à la surface du bâtiment ou de la partie du bâtiment ;

g) Des recommandations visant à améliorer la performance énergétique du bâtiment ou de la partie de bâtiment, accompagnées d'une évaluation de leur coût et de leur efficacité ;

h) Lorsque le bâtiment ou la partie de bâtiment est équipé d'une chaudière d'une puissance supérieure ou égale à 20 kilowatts, le rapport d'inspection de la chaudière.

Lorsque le diagnostic de performance énergétique porte sur un bâtiment ou une partie d'un bâtiment qui bénéficie d'un dispositif collectif de chauffage, de refroidissement ou de production d'eau chaude, le propriétaire du dispositif collectif, son mandataire ou le syndic de copropriété fournit à la personne qui demande le diagnostic et aux frais de cette dernière :

a) La quantité annuelle d'énergie consommée pour ce bâtiment ou cette partie de bâtiment par le dispositif collectif ; b) Le calcul ou les modalités ayant conduit à la détermination de cette quantité à partir de la quantité totale d'énergie consommée par le dispositif collectif ;

c) Une description des installations collectives de chauffage, de refroidissement ou de production d'eau chaude et de leur mode de gestion.



Signature de quelboulot 
Christophe

Location - Loi n°89-462 du 6 juillet 1989 - Décret n° 87-713 du 26 août 1987 - Décret n°87-712 du 26 août 1987 - Copropriété - Loi n°65-557 du 10 juillet 1965 - Décret n°67-223 du 17 mars 1967

immo34
Contributeur actif

103 message(s)
Statut: immo34 est déconnecté

Revenir en haut de la page 15 PostĂ© - 22 fĂ©vr. 2011 :  10:26:54  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Pour ceux que cela intéresse il y a également un dossier sur ce sujet dans le N° de Que Choisir de ce mois (mars 2011) : "Diagnostics immobiliers, le grand bazar des étiquettes énergétiques"

Liamax
Nouveau Membre

France
21 message(s)
Statut: Liamax est déconnecté

Revenir en haut de la page 16 PostĂ© - 23 avr. 2011 :  08:49:31  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Comment procède un "diagnostiqueur" pour tester la présence d'amiante et de plomb ? Je viens d'en voir passer un dans l'appartement que je loue et il n'avait aucun appareil électronique à part celui lui permettant de mesurer les surfaces. D'autre part il n'a même pas regardé l'état de l'installation électrique. Il m'a dit qu'il était venu il y a 5 ou 6 ans dans cet appartement mais quand même !

ribouldingue
Pilier de forums



17233 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 17 PostĂ© - 23 avr. 2011 :  09:09:02  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Les diagnostiqueurs actuellement n'ont qu'une obligation de production de rapport.

En pratique, au vu de l'inutilisabilité de leur rapport, on se contente bien entendu du moins offrant.
Ca ne sert Ă  rien de payer plus.

Le fait qu'on puisse faire un DPE avec une simple consommation (élec ou gaz) sans avoir aucun relevé de température, aucune information de durée d'absence ni aucune idée même vague de la notion de confort (chauffage de nuit ou pas, dans certaines pièces ou toutes) montre qu'on n'attend pas de résultat meilleur que +/-30% dans le meilleur des cas puisque pour un même batiment, 1 degré de plus ou de moins c'est presque 15% de plus ou de moins.


Alors du coup, l'interrogatoire du diagnostiqueur sur les épaisseurs de mur, la constitution de ceux-ci et des faux plafonds est réduite a zéro, ajoutant au +/-30% de base des incertitudes ou carrément des erreurs encore plus importantes.

Je dirais qu'aujourd'hui, on en apprend beaucoup plus sur la capacité énergivore d'un local en le visitant en pleine canicule qu'en lisant le DPE, et qu'on en sait beaucoup plus sur la capacité d'une maison individuelle en regardant son toit un jour de neige et en le comparant a la 'moyenne' des maisons du voisinage qui font normalement un bon E moyen.



Il ne faut pas se leurrer:
De toutes façons, dans un logement ancien, il est IMPOSSIBLE de faire un bon diagnostic a +/-10% prêt puisque le diagnostiquer ne peut pas connaitre de facon certaine les constitutions des murs, l'existence d'une couche d'air entre deux parois solides, le remplissage par de la laine de verre ou de roche ou de chanvre (laquelle matière, de quelle épaisseur?) et que à la limite le propriétaire motivé peut bourrer le mou au diagnostiqueur en lui racontant des bobards:
On ne va qand même pas aller percer le faux palfond pour vérifier que la laine de verre fait bien 20 centimètres d'épaisser et que SURTOUT l bout a bout est correctement effectué!

Ankou
Contributeur vétéran

1014 message(s)
Statut: Ankou est déconnecté

Revenir en haut de la page 18 PostĂ© - 23 avr. 2011 :  09:23:44  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
+1

C'est un des seuls cas que je connaisse où il faut prendre systématiquement le fournisseur de prestation le moins cher.

De toute façon le résultat sera faux.

La seule solution fiable est de faire un calcul, encore faut-il avoir la connaissance exacte des composants [et du mode de pose] du bien. On peut dans ce cas espérer une erreur inférieure à 10%.

Pour une maison, il est possible d'avoir une bonne approche sans rien connaitre des matériaux par une visio IR complète (y compris le sous-sol) en ayant le soin de mettre une température stable et constante à l'intérieur pendant au moins 24 heures, un jour d'hiver (pour avoir un écart max entre intérieur et extérieur).

[edit]

Édité par - Ankou le 23 avr. 2011 09:25:09

ribouldingue
Pilier de forums



17233 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 19 PostĂ© - 23 avr. 2011 :  09:28:23  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
Ah oui, je n'avais pas pensé a l'imagerie thermique, qui demande quand même un équipement sortant de l'ordinaire, mais en effet, c'est une très bonne idée.

Mais je pense que la meilleure utilisation en est de savoir comment améliorer l'isolation, et surtout en quel endroit?

Ankou
Contributeur vétéran

1014 message(s)
Statut: Ankou est déconnecté

Revenir en haut de la page 20 PostĂ© - 23 avr. 2011 :  12:44:52  Lien direct vers cette rĂ©ponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par ribouldingue

Ah oui, je n'avais pas pensé a l'imagerie thermique, qui demande quand même un équipement sortant de l'ordinaire, mais en effet, c'est une très bonne idée.

Mais je pense que la meilleure utilisation en est de savoir comment améliorer l'isolation, et surtout en quel endroit?


On commence à trouver des sociétés responsables sur le marché qui proposent leurs services dans ce domaine.

La cartographie permet en effet 2 choses:
- visualiser les zones incorrectement isolées et les ponts thermiques afin de savoir où améliorer.
- faire un calcul thermique global non plus à partir des formules d'échange thermique théoriques, mais des valeurs exactes relevées, en faisant une intégrale sur les surfaces.

Attention à faire les corrections en fonction des types de surface mesurées.

Les prix de ce type d'appareil ne cessent de baisser, comme le prix donc des prestations.

Des sociétés qui font du diag ont investi dans ce type d'appareil, pour faire du travail non obligatoire mais sérieux.



Page: de 2 
Sujet prĂ©cĂ©dent Sujet Sujet suivant  
 Page suivante  
Aller Ă :  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2020 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com