Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spcialement conu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous à nos flux RSS. Les flux RSS permettent d’être informé automatiquement des dernières publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 Sélectionnez un thème:
 
Accueil | Portail | S’enregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Le marché immobilier
 Tendances du marché immobilier
 Inquiètude sur les conséquences sur l'accession
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent répondre aux sujets dans ce forum
 
Auteur
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  

asi77
Contributeur débutant



60 message(s)
Statut: asi77 est déconnecté

Posté - 29 nov. 2009 :  21:59:09  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil  Visiter la page d’accueil de asi77
Titre : << Des experts s'inquiètent des conséquences sur l'accession à la propriété >>
Source : http://www.lemoniteur.fr/145-logeme...la-propriete

citation:
Des experts ont mis en garde vendredi contre les conséquences de la montée du chômage sur l'accession à la propriété, demandant que l'assurance qui permet de faire face aux mensualités d'un crédit immobilier en cas de perte d'emploi soit généralisée.

La remontée du chômage et la précarisation croissante des salariés (chômage partiel, progression de l'intérim...) ont entraîné "un recul rapide de la primo-accession", relève l'Association pour la promotion et l'étude du logement des salariés (APELS) dans un communiqué.
Selon elle, après une baisse de plus de 11% en 2008, la primo-accession a reculé de près de 20% en 2009.

Cette chute est la principale cause de la baisse de la construction observée entre 2007 et 2009, a expliqué l'économiste Michel Mouillart, professeur d'économie à l'université de Paris X-Nanterre, lors d'une conférence.
La crise économique touche aussi les personnes qui ont déjà acheté un bien et peinent à rembourser leur crédit.
Deux millions de Français seront touchés par le chômage ou ses effets collatéraux à l'horizon 2010, selon M. Mouillart.

Parmi eux, 500.000 personnes, qui ont accédé à la propriété, sont ou vont être touchées par la crise, 150.000 sont en train d'abandonner leur projet et 75.000 vont devoir revendre leur bien à perte, a t-il estimé en se basant sur une enquête menée par l'institut CSA.
"C'est une question de grande ampleur et il faut agir vite", a souligné l'économiste.


Tiens donc ... la negative equity ... en France !
Belle avenir les jeunes primos accédants ... de ces derniers années !

Édité par - asi77 le 29 nov. 2009 22:01:44

b1091183
Contributeur actif

453 message(s)
Statut: b1091183 est déconnecté

 1 Posté - 30 nov. 2009 :  12:31:25  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Que les banques arrêtent de donner des prêts comme si il s'agissait d'un simple prêt de consommation. Certes elles gagneront moins d'argent, mais cela évitera de ruiner des millions de personnes.

Je suis sidéré de voir ces dernières années des personnes acheter/revendre des appartements comme si il s'agissait de voiture.

A chaque fois ils repaient frais de notaire/hypothèques/banques. Finalement les seules qui profitent du système ce sont les banques, les notaires, les agences et les collectivité locales.

Il faudrait peut être qu'un jour on explique sérieusement que sur un marché qui n'est pas à la hausse, et que si on achète une maison sur 20 avec un prêt fixe TEG 5%, pendant les 6 premières années on a simplement remboursé les frais de notaires, frais d'agence... et qu'on a même pas 1 euros de remboursé sur le capital du bien.

Calcul fait sur une estimation que 15% du prix correspond à des frais.

Si on est sur un TEG plus important, ou une durée de remboursement plus importante, on augmente bien entendu cette période. Par exemple un TEG de 7% sur 25 ans, fait qu'on attend la 12ème année pour rembourser son bien.


Aujourd'hui, la faiblesse des salaires, et la mobilité demandée aux salariés fait qu'on est entrain de faire qu'une partie de cette population qui emprunte sur des longues périodes, n'a toujours pas remboursée 1 euro de capital sur leur maison. Sur un marché qui baisse, et si jamais ils perdent leur emploi, le retour à la réalité va être rude.

jpc007
Nouveau Membre

32 message(s)
Statut: jpc007 est déconnecté

Revenir en haut de la page 2 Posté - 30 nov. 2009 :  21:46:19  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
pourquoi "ces dernières années" ?. Ce phénomène existe depuis bien longtemps. Lorsque j'ai acheté ma maison il y a 30 ans le taux d'inflation était à 10 % et les taux bancaires avoisinaient les...... 15 % !! et malgré tout les gens achetaient bien qu'on leur ait expliqué qu'ils ne rembourseraient, comme vous l'indiquez fort justement, le capital qu'au bout de 6 ans voir plus.


b1091183
Contributeur actif

453 message(s)
Statut: b1091183 est déconnecté

Revenir en haut de la page 3 Posté - 01 déc. 2009 :  00:21:15  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par jpc007

pourquoi "ces dernières années" ?. Ce phénomène existe depuis bien longtemps. Lorsque j'ai acheté ma maison il y a 30 ans le taux d'inflation était à 10 % et les taux bancaires avoisinaient les...... 15 % !! et malgré tout les gens achetaient bien qu'on leur ait expliqué qu'ils ne rembourseraient, comme vous l'indiquez fort justement, le capital qu'au bout de 6 ans voir plus.




Il y a de grosses différences.


- La première est le rapport taux du crédit/taux inflation.

Lorsque on emprunte à 15% avec une inflation à 10%, en taux fixe c'est bien plus rentable que d'emprunter à 5% avec une inflation inférieure à 1%

citation:

Par exemple un prêt à 5% aujourd'hui sur 10 ans en prenant comme capital 100 revient à rembourser 127.28.

Il y a 30 ans un prêt à 15% sur 10 ans, revenait à rembourser 193.60

L'inflation si on la met à 10% sur 10 ans, 100 donne 259.37
Aujourd'hui 1% sur 10 ans, donne 110.46

Il y a 30 ans, après avoir payer votre maison vous avez gagner grâce au crédit 65.77.

Aujourd'hui, vous perdez 16.82



- La seconde qui n'est pas la moindre l'indexation des salaires sur le taux d'inflation n'existe plus

- la mobilité professionnelle est de plus en plus importante, ce qui entraine des cycles de ventes/achats rapprochés


quelboulot
Modérateur

3365 message(s)
Statut: quelboulot est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 Posté - 01 déc. 2009 :  08:07:05  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
Lorsque on emprunte à 15% avec une inflation à 10%, en taux fixe c'est bien plus rentable que d'emprunter à 5% avec une inflation inférieure à 1%
Juste une précision.
Comment expliquer qu'un différentiel de 5% est plus intéressant qu'un différentiel de 4% ?
Signature de quelboulot 
Christophe

Location - Loi n°89-462 du 6 juillet 1989 - Décret n° 87-713 du 26 août 1987 - Décret n°87-712 du 26 août 1987 - Copropriété - Loi n°65-557 du 10 juillet 1965 - Décret n°67-223 du 17 mars 1967

b1091183
Contributeur actif

453 message(s)
Statut: b1091183 est déconnecté

Revenir en haut de la page 5 Posté - 01 déc. 2009 :  09:26:48  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par quelboulot

citation:
Lorsque on emprunte à 15% avec une inflation à 10%, en taux fixe c'est bien plus rentable que d'emprunter à 5% avec une inflation inférieure à 1%
Juste une précision.
Comment expliquer qu'un différentiel de 5% est plus intéressant qu'un différentiel de 4% ?


Bonjour,

en fait faire une différence de taux n'a pas vraiment de sens, car les formules ne sont pas les mêmes dans les calculs, même si ce n'est pas exact il est préférable de faire un ratio qui permet d'avoir une meilleure idée.

Il y a 30 ans :
15/10 = 1.5
Aujourd'hui :
4/1 = 4

Je dis bien qu'il s'agit d'une approximation grossière, mais elle tend dans le bon sens.

Aujourd'hui il faudrait un taux proche de 3 % (4%/1.5) en inflation (à condition que les salaires soient indexés) pour se retrouver proche des conditions d'avant (j'ai fait les calculs et ils vont dans le bon sens).

Ou un taux de 1.5% pour une inflation de 1%.

Faire les calculs c'est imparable. Aurions nous emprunté il y a 30 ans à 40% ?

Il faudrait faire le calcul avec les vrais chiffres de l'inflation car je n'ai pas mémoire que l'inflation ait été de 10% pendant 10 ans.



citation:
voici la formule de calcul de la mensualité d'un prêt.

K = capital emprunté
T = Taux
n = mensualité

(K*t/12)/(1-(1-t/12)puissance(-n)

Pour l'inflation

K*(1+t)puissance(n/12)


Le meilleur moyen de s'en rendre compte est de prendre un tableur et de calculer son crédit et de faire de même avec l'inflation.

Édité par - b1091183 le 01 déc. 2009 09:28:14

philippe30
Contributeur vétéran



1515 message(s)
Statut: philippe30 est déconnecté

Revenir en haut de la page 6 Posté - 01 déc. 2009 :  11:09:26  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Bonjour b1091183,

Ton ratio est un raisonnement comme un autre ....

Je préfère partir sur un taux de 5 % pendant 20 ans sachant que si l'inflation remonte je serais gagnant avec ton calcul plutôt que de partir sur 20 ans avec un taux de 15 % et une inflation de 10 % qui pourrait baisser.

Tout cela reste des hypothèses et des calculs , la question est de savoir si la situation actuelle est intéressante pour acheter en fonction des taux et des prix du marché si ce n'est pas le cas est-ce que cela sera mieux dans 1 ou 2 ans ( on nous a annoncé sur ce forum des baisses de prix très importantes ...a suivre )

On annonce une remontée des taux début 2010.

Il faut aussi prendre en compte le marché immobilier au niveau local et surtout l'implantation du bien.
Comment le quartier va évoluer , il n'y a pas que des arguments financiers dans ces considérations

Alors qu'est-ce que je dois faire aujourd'hui , acheter ou attendre ?


Philippe
Signature de philippe30 
Investisseur immobilier

"Si tu veux savoir ce que Dieu pense de l'argent, regarde ceux auxquels il l'a donné"
Dorothy Parker
Si l'on veut gagner sa vie, il faut travailler. Si l'on veut devenir riche, il faut trouver autre chose.


Luc Standon
Contributeur vétéran



2549 message(s)
Statut: Luc Standon est déconnecté

Revenir en haut de la page 7 Posté - 21 déc. 2009 :  00:47:05  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Notes explicatives sur l'accession à la propriété collective copropriété pour les non-matheux : C'est aussi arrivé près de vous vous

Signature de Luc Standon 
Conformément à la Loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée (cf. CNIL), je bénéficie et dispose d'un droit d'accès, de rectifications, de modifications et de suppression des données et des informations me concernant.
Ce droit s'appliquant aussi à l'ensemble de mes contributions, interventions et commentaires sur les forums d'UniversImmo.com dont la société AEDèv SAS ne peut se prévaloir automatiquement de l'exclusivité des droits d'édition.

poupix4
Contributeur senior



690 message(s)
Statut: poupix4 est déconnecté

Revenir en haut de la page 8 Posté - 21 déc. 2009 :  07:11:49  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par philippe30

Bonjour b1091183,

Ton ratio est un raisonnement comme un autre ....

Je préfère partir sur un taux de 5 % pendant 20 ans sachant que si l'inflation remonte je serais gagnant avec ton calcul plutôt que de partir sur 20 ans avec un taux de 15 % et une inflation de 10 % qui pourrait baisser.

Tout cela reste des hypothèses et des calculs , la question est de savoir si la situation actuelle est intéressante pour acheter en fonction des taux et des prix du marché si ce n'est pas le cas est-ce que cela sera mieux dans 1 ou 2 ans ( on nous a annoncé sur ce forum des baisses de prix très importantes ...a suivre )

On annonce une remontée des taux début 2010.

Il faut aussi prendre en compte le marché immobilier au niveau local et surtout l'implantation du bien.
Comment le quartier va évoluer , il n'y a pas que des arguments financiers dans ces considérations

Alors qu'est-ce que je dois faire aujourd'hui , acheter ou attendre ?


Philippe

bonjour philippe30
bonne questiona laquelle je ne saurais répondre ...mais moi perso , je n'acheterais pas :
j'ajoute que à tous ces calculs il faut tenir compte de l'augmentation du foncier , suite à la nouvelle future modification du calcul du foncier ,(début 2010 et ce sera un début..)
alors là ... comment faire pour intégrer la fiscalité dans les calculs?
Signature de poupix4 
Semper Fidelis

Édité par - poupix4 le 21 déc. 2009 07:24:57
 
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  
 
Aller à:  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2018 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com