Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spcialement conu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous à nos flux RSS. Les flux RSS permettent d’être informé automatiquement des dernières publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 Sélectionnez un thème:
 
Accueil | Portail | S’enregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Le marché immobilier
 Tendances du marché immobilier
 Y a-t-il un immobilier du neuf à 2 vitesses ?
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent répondre aux sujets dans ce forum
 
Auteur
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  

Well
Nouveau Membre

27 message(s)
Statut: Well est déconnecté

Posté - 08 nov. 2009 :  15:13:40  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil

Je veux dire un immobilier du neuf au « prix du marché », pour nous les particuliers, et un immobilier à prix très réduit, pour les institutionnels.

Oui, il y en a un, mais à quel niveau d’écart ?

Je sais que les institutionnels bénéficient d’une forte réduction. J’ai acheté sur plan en 1995 un appartement, dans une résidence composée de 2 bâtiments, un pour les particuliers, un pour un institutionnel. En fouinant dans les sous-sols pendant la construction, j’ai trouvé le contrat de cet institutionnel. Outre les clauses très avantageuses (intérêts en cas de retard de livraison) auxquels nous n’avons pas eu droit (6 mois de retard), j’ai également trouvé le prix d’achat de l’immeuble entier. Je n’ai plus les chiffres en tête et je ne les retrouve pas, c’était de l’ordre de 50 % de notre prix au m², voir plus, peut-être 25 % du prix des particuliers. Sans compter les prestations de niveau supérieur : parquet, chaudière individuelle gaz, digicode pour l’institutionnel, et chauffage électrique, moquette, pas de digicode pour les particuliers

L’écart de prix n’était pas encore trop choquant mais divers changements depuis cette époque font que je m’interroge sur plusieurs points.

1° forte hausse de l’immobilier
2° loi SRU (20% de logements sociaux)

Quand on voit la hausse de l’immobilier qui fait que des classes moyennes quittent Paris pour la banlieue, on peut s’étonner de voir dans quasiment tous les quartiers des populations qui visiblement ne sont pas propriétaires, n’ont pas les moyen de le devenir, mais cependant vivent sur place comme des bienheureux.

Qui supporte le coût de ces logements sociaux ? J’ai bien peur que le « cadeau » fait par le promoteur aux institutionnels soit financé par un surcoût pour les particuliers, ceux qu’on appelle communément les cochons de payants. Et comme la mode dans le neuf est au mixage des populations, ça doit être très amusant d’avoir sur son palier une famille logée à bas coût grâce à votre effort financier et votre emprunt.

poupix4
Contributeur senior



690 message(s)
Statut: poupix4 est déconnecté

 1 Posté - 08 nov. 2009 :  15:21:02  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
le" à 2 vitesses" s'applique de plus en plus pour tout....
Signature de poupix4 
Semper Fidelis

Well
Nouveau Membre

27 message(s)
Statut: Well est déconnecté

Revenir en haut de la page 2 Posté - 08 nov. 2009 :  16:35:24  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
je m'interroge vraiment.

Nous ne sommes plus au temps où un petit propriétaire possédant une parcelle de 500 m² construisait un petit immeuble de rapport. Vu les prix des terrains, ils n'en ont plus les moyens.

Maintenant ce sont des municipalités qui rasent tout un quartier insalubre, ou une friche industrielle. Et au lieu de construire un petit immeuble sympa sur une parcelle de 500 m², ils font ce qu'on appelle une résidence, qui occupe tout le pâté de maisons, pour partie en accession à la propriété et pour partie en location.

Mais ce sont les HLM du 21ème siècle financés en partie par les occupants en accession, car les municipalités non plus ni les moyens, ni la volonté, de construire tout un quartier de logements sociaux.

Au prix de la construction actuelle, il faut bien que ces réalisations soient financées par quelqu'un. D'où la fameuse mixité sociale.

philippe30
Contributeur vétéran



1515 message(s)
Statut: philippe30 est déconnecté

Revenir en haut de la page 3 Posté - 08 nov. 2009 :  17:40:11  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Bonjour Well,

Financement par Vefa , avance des propriétaires pour financer la construction.

Accord du constructeur avec la mairie pour pourvoir à la construction de certains équipements "indispensables à l'augmentation du nombre d'administrés dans la commune" comme école ou autre bâtiment qui ne coute pas cher à un constructeur en échange d'un terrain à petit prix.

Philippe
Signature de philippe30 
Investisseur immobilier

"Si tu veux savoir ce que Dieu pense de l'argent, regarde ceux auxquels il l'a donné"
Dorothy Parker
Si l'on veut gagner sa vie, il faut travailler. Si l'on veut devenir riche, il faut trouver autre chose.


ribouldingue
Pilier de forums



16503 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 Posté - 08 nov. 2009 :  22:07:19  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
En fouinant dans les sous-sols pendant la construction, j’ai trouvé le contrat de cet institutionnel. Outre les clauses très avantageuses (intérêts en cas de retard de livraison) auxquels nous n’avons pas eu droit (6 mois de retard), j’ai également trouvé le prix d’achat de l’immeuble entier.
Je n’ai plus les chiffres en tête et je ne les retrouve pas, c’était de l’ordre de 50 % de notre prix au m², voir plus, peut-être 25 % du prix des particuliers
Permettez moi de douter.

Un acte d'achat qui traine dans les sous-sols...


Une mémoire qui en se souvient plus si le pro paye 25% ou 50% de ce que paye le Monsieur Lambda. Mazette!
Comment pouvez vous échaffauder une théorie et lancer une discussion quand vous êtes aussi peu sur de vos chiffres;
Apres tout n'est-ce pas plutot 75%?

Édité par - ribouldingue le 08 nov. 2009 22:09:00

Well
Nouveau Membre

27 message(s)
Statut: Well est déconnecté

Revenir en haut de la page 5 Posté - 09 nov. 2009 :  09:03:41  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Bonjour Filochard

Ce n'était pas un sous-sol sordide. Etant la seule surface hors d'eau, le chantier y utilisait les box comme bureaux avec ligne téléphonique etc. Une porte n'était pas fermée. Ce n'était pas un acte d'achat, mais une copie du descriptif, avec prix, prestations, détail du contrat et notamment intérêts de retard en cas de retard.

la différence de prix était phénoménale. Je me souvient qu'en parlant avec quelques copropritaires, j'avais dit "avec le prix qu'on a payé nos appartements, ils ont tout un immeuble".

Mais je n'ai plus le chiffre exact, c'est pourquoi je pose la question ici. Si la remise avait été de 25 %, ce n'était pas choquant et je ne poserais même pas la question, les garages ont bien 40 % de remise.

C'était donc bien supérieur. Et 50 % de remise voir plus ne serait pas étonnant. Quand on voit que les institutionnels louent des 2 ou 3 pièces au prix qu'on loue un studiio, il n'y a pas de miracle. Ils ne font pas de philanthropie, il y a donc bien une raison.

Il est possible que je n'ai pas jugé utile de conserver ces traces car l'affaire était réglée et terminée. Mais la conjoncture actuelle fait que je n'ai pas envie de reservir de pigeon dans un éventuel nouvel investissement, de plus en plus difficile à rentabiliser vu les niveaux de prix.
 
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  
 
Aller à:  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2018 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com