Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre newsletter

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spťcialement conÁu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous √† nos flux RSS. Les flux RSS permettent d‚Äô√™tre inform√© automatiquement des derni√®res publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 S√©lectionnez un th√®me:
 
Accueil | Portail | S‚Äôenregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Coproprietaires
 Les travaux
 Obligation de travaux d'isolation - DPE
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent r√©pondre aux sujets dans ce forum
 
Auteur
Sujet pr√©c√©dent Sujet Sujet suivant  

danmasse
Contributeur senior

France
521 message(s)
Statut: danmasse est déconnecté

Post√© - 14 f√©vr. 2022 :  11:54:35  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil
Bonjour à tous !
Je reste très perplexe en lisant les annonces d'obligations auxquelles les copropriétés seront soumises si leurs dépenses énergétiques sont supérieures à certains seuils...
La méthode de mesure de ces dépenses énergétiques n'est pas spécifiée. On pense tout de suite au DPE, mais le nouveau DPE prend en compte les dépenses d'ECS et d'électricité, qui ne peuvent évidemment être réduites par l'isolation des fenêtres...
Les factures réelles de consommation de chauffage ne peuvent également être utilisées... (Or, il est en général parfaitement possible de connaitre la part de chauffage servant à l'ECS, et d'en déduire la part servant au chauffage).

Comment faire ?

Gédehem
Pilier de forums

15323 message(s)
Statut: Gédehem est déconnecté

 1 Post√© - 14 f√©vr. 2022 :  20:40:39  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil

Nous avons tous appris qu'il est impossible d'ajouter (ou de multiplier) des torchons et des serviettes.

Et bien si, le DPE y arrive !!!!

Il suffit de prendre l'année de construction de l'immeuble, d'y ajouter le nombre de fenêtres ou portes fenêtres, leurs dimensions, avec un coefficient selon le double vitrage ou pas, la surface des planchers, un coeff si vide sanitaire ou pas, isolation comble ou pas, le temps d'allumage de l'éclairage, sans oublier de se référer à des abaques ont il est vain de chercher la source, vous mettez tout cela dans une bétonnière, vous faites tourner 3 jours (selon le taux d'humidité, bien sur, par temps sec c'est 4 jours), et au résultat obtenu vous ajoutez l'age du capitaine, le tout étant divisé par 5 (ou 4,5, c'est selon le sens du vent).

Résultat final, un chiffre sorti du chapeau, dont on est certain qu'il est toujours dans la case "travaux à réaliser", la finalité du DPE (ancien ou nouveau (*)) étant de passer à la caisse.

(*) Souvenez vous : on a fait un DPE, dont on pouvez penser à priori qu'il était "scientifiquement" démontré Que nenni !! Certains (les bailleurs sociaux principalement, mais pas que !) ont protesté, estimant que certains immeubles étaient 'abusivement' classés F, le plus bas !!!
Qu'a cela ne tienne : on fait tourner une autre moulinette, on ajoute 3 bricoles, on retire quelques coeff là, et on vous sort le "DPE Nouveau" qui, tel le Bojaulais du même non, est plus pétillant, avec des immeubles classés F qui se retrouvent du jour au lendemain classés E ou même D !!!

Cherchez l'erreur : fumisterie ou arnaque ???

PS. On peut utilement faire sa propre estimation : consommation annuelle d'énergie "chauffage" (kWh) ramenée au m² de surface habitable de l'immeuble, ceci sur les 3 ou même 5 dernières années.
Sachant que les 1ères aides possibles nécessitent au moins 25% de gain énergétique, on peut savoir ce qu'il en est au final .... En gros, en dessous de 180 kWh/m²/an il est illusoire d'envisager des gains importants ....
Qui passent avant tout par du double ou triple vitrage partout, l'individualisation du chauffage lorsque techniquement possible, chaufferie (des chaudières c'est mieux) à condensation (gaz), isolation des canalisations (CEE : c'est payé par les pollueurs)....

√Čdit√© par - G√©dehem le 14 f√©vr. 2022 21:20:16

PCS1975
Contributeur débutant

86 message(s)
Statut: PCS1975 est déconnecté

Revenir en haut de la page 2 Post√© - 14 f√©vr. 2022 :  23:00:20  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par Gédehem


Nous avons tous appris qu'il est impossible d'ajouter (ou de multiplier) des torchons et des serviettes.

Et bien si, le DPE y arrive !!!!

Il suffit de prendre l'année de construction de l'immeuble, d'y ajouter le nombre de fenêtres ou portes fenêtres, leurs dimensions, avec un coefficient selon le double vitrage ou pas, la surface des planchers, un coeff si vide sanitaire ou pas, isolation comble ou pas, le temps d'allumage de l'éclairage, sans oublier de se référer à des abaques ont il est vain de chercher la source, vous mettez tout cela dans une bétonnière, vous faites tourner 3 jours (selon le taux d'humidité, bien sur, par temps sec c'est 4 jours), et au résultat obtenu vous ajoutez l'age du capitaine, le tout étant divisé par 5 (ou 4,5, c'est selon le sens du vent).

Résultat final, un chiffre sorti du chapeau, dont on est certain qu'il est toujours dans la case "travaux à réaliser", la finalité du DPE (ancien ou nouveau (*)) étant de passer à la caisse.

(*) Souvenez vous : on a fait un DPE, dont on pouvez penser à priori qu'il était "scientifiquement" démontré Que nenni !! Certains (les bailleurs sociaux principalement, mais pas que !) ont protesté, estimant que certains immeubles étaient 'abusivement' classés F, le plus bas !!!
Qu'a cela ne tienne : on fait tourner une autre moulinette, on ajoute 3 bricoles, on retire quelques coeff là, et on vous sort le "DPE Nouveau" qui, tel le Bojaulais du même non, est plus pétillant, avec des immeubles classés F qui se retrouvent du jour au lendemain classés E ou même D !!!

Cherchez l'erreur : fumisterie ou arnaque ???

PS. On peut utilement faire sa propre estimation : consommation annuelle d'énergie "chauffage" (kWh) ramenée au m² de surface habitable de l'immeuble, ceci sur les 3 ou même 5 dernières années.
Sachant que les 1ères aides possibles nécessitent au moins 25% de gain énergétique, on peut savoir ce qu'il en est au final .... En gros, en dessous de 180 kWh/m²/an il est illusoire d'envisager des gains importants ....
Qui passent avant tout par du double ou triple vitrage partout, l'individualisation du chauffage lorsque techniquement possible, chaufferie (des chaudières c'est mieux) à condensation (gaz), isolation des canalisations (CEE : c'est payé par les pollueurs)....


J'adore ce message!

Attention toutefois aux chaudières à gaz (même à condensation) : elles sont désormais interdites dans tous les nouveaux logements vendus par voie de VEFA.
Mon appartement, qui a une chaudière individuelle à condensation à gaz, a été vendu par VEFA en 2018 avec un score B. Il est passé en C car le gaz contribue à l'effet de serre.

PS : Ce n'est pas moi qui fait ce diagnostic, c'est un de mes voisins qui est bailleur et qui a demandé un diagnostic suite à la nouvelle réglementation. Je lui avais pourtant dit qu'il n'y avait pas de risque qu'il ne soit pas éligible à la location, mais il a préféré le faire...

√Čdit√© par - PCS1975 le 14 f√©vr. 2022 23:14:21

rambouillet
Pilier de forums

17565 message(s)
Statut: rambouillet est déconnecté

Revenir en haut de la page 3 Post√© - 15 f√©vr. 2022 :  07:14:08  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
oui, c'est comme les éoliennes qui font du bruit et sont au dessus de la valeur normée. Il suffit de rehausser cette valeur, et elles ne font plus de bruit ...... (on est passé récemment de 30 à 35 db)

danmasse
Contributeur senior

France
521 message(s)
Statut: danmasse est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 Post√© - 15 f√©vr. 2022 :  10:30:43  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
citation:
Initialement posté par Gédehem


PS. On peut utilement faire sa propre estimation : consommation annuelle d'énergie "chauffage" (kWh) ramenée au m² de surface habitable de l'immeuble, ceci sur les 3 ou même 5 dernières années.


Oui Gedehem : c'est justement là le problème... Ce chiffre calculé par nous n'a aucune valeur légale...
(Incidemment, il faudrait aussi tenir compte des DJU.)

Un certain nombre de copropriétaires ayant changé leurs menuiseries, notre conso par m2 et par an a décrut 132 à 92 kWh/m2/an (soit 0,0507 à 0,0387 kWh/m2/DJU entre 2013 et 2020 (en excluant évidemment le chauffage de l'ECS et le chauffage des bureaux attenants, alimentés par la même chaudière commune).
Mais le BE qui a fait notre bilan énergétique en 2015 a calculé (méthode 3CL) 217 kWhep/m2/an, et un autre BE a calculé en 2021 (méthode non précisée) une valeur de 225 kWh/m2/an...

Comment s'en sortir ?

Sunbird
Pilier de forums

4510 message(s)
Statut: Sunbird est déconnecté

Revenir en haut de la page 5 Post√© - 15 f√©vr. 2022 :  11:16:24  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
La dernière réforme DPE est une catastrophe.

Gédehem
Pilier de forums

15323 message(s)
Statut: Gédehem est déconnecté

Revenir en haut de la page 6 Post√© - 15 f√©vr. 2022 :  14:02:34  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
"Un certain nombre de copropriétaires ayant changé leurs menuiseries, notre conso par m2 et par an a décrut 132 à 92 kWh/m2/an "

Légal ou pas, c'est un bon indicateur pour CS et syndic (et copropriétaires), sur le niveau de dépense d'énergie.
O√Ļ l'on voit que des travaux de base (menuiseries double vitrage) permettent un gain important.

J'ai cit√© le cas d'un de 'mes' syndicats ayant individualis√© le chauffage collectif au milieu des ann√©es 80 (du si√®cle pass√© ...!) Entre 20 et 25% de gain √©nergie gaz la 1√®re ann√©e, 15 √† 20 % ensuite ..... (syst√®me avec chaudi√®res install√©es en cascade, plut√īt qu'une seule chaufferie)
Il y a 10 ans passage à des chaudières à condensation (type chauffe eau, toujours en cascade selon demande) : rebelote - 10 /12 % d'énergie en moins.
Avec quelques travaux sur la r√©gulation, la circulation, puis l'isolation des canalisations/boucle de distribution (chauffage et ECS) financ√©e dans le cadre des aides CEE (pas un ‚ā¨ √† charge du syndicat), on en arrive √† 85 kWh/m¬≤/an pour cet immeuble des ann√©es 70 (calcul interne sur consos). Certes, 90% des copropri√©taires se sont mis au double vitrage depuis pas mal de temps..
Avec un DPE ancienne version √† 128 kWh/m¬≤/an, il est impossible pour les copropri√©taires d'envisager des travaux d'isolation de l'immeuble, compte tenu du co√Ľt exorbitant pour un r√©sultat qui sera au final faible.
Qui plus est, le gain attendu étant très faible selon l'avis des intervenants ( dans la pratique 10%), toute aide sera exclue, réservée aux immeubles passoire dont le gain doit être supérieur à 25%, voire 30%.
Conclusion : pas d'isolation immeuble prévue, trop couteuse, l'ammortissement étant à trop longue échéance.

Ceci sans passer par le comptage de chaussettes multiplié par l'age du gardien de l'immeuble.....

√Čdit√© par - G√©dehem le 15 f√©vr. 2022 14:04:22

danmasse
Contributeur senior

France
521 message(s)
Statut: danmasse est déconnecté

Revenir en haut de la page 7 Post√© - 18 f√©vr. 2022 :  10:50:14  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
Oui, Gedehem, bien d'accord avec vous : notre exp√©rience est assez proche de la v√ītre.
Nous sommes dans la situation o√Ļ nous pourrions encore faire des √©conomies d'√©nergie, mais nous ne pourrons pas obtenir d'aides...
La seule chose qu'il me semble que nous pourrions faire est de moderniser notre VMC commune - mais là encore, il faudra se contenter d'une solution partielle...

Vous dites avoir individualisé les dépenses de chauffage ? Nos radiateurs sont alimentés par des canalisations verticales : d'après les textes, il faudrait poser des "répartiteurs", ce qui est absurde techniquement... (voir les textes de l'ARC sur le sujet). Est-ce la solution que vous mise en oeuvre ?

Gédehem
Pilier de forums

15323 message(s)
Statut: Gédehem est déconnecté

Revenir en haut de la page 8 Post√© - 18 f√©vr. 2022 :  19:44:25  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
Notre système est très simple, l'individualisation l'a été aussi.
Les chaudières chauffent une boucle permanente de distribution sur laquelle chaque lot est raccordé par piquages (circuits aller et retour).
Pour chaque lot, compteur de calories avec sondes sur aller et retour.

Système idéal : chaque lot est totalement autonome, au point que l'individualisation de la production avait même été envisagée.

Le système a évaporation (éprouvettes sur chaque radiateurs) a été notre moyen d'individualisation de la répartition à l'origine (vers 1985).
Gain en kWh la première année : plus de 20%. Plus de 15% les années suivantes ....

On raconte bien des fadaises sur ce moyen d'individualiser la répartition, sans doute par idéologie !!. Il ne s'agit que de cela : individualiser la consommation générale et non faire un comptage précis pour chacun.
Encore faut il que chaque lot soit indépendant des autres pour la distribution (circuit individuel).

danmasse
Contributeur senior

France
521 message(s)
Statut: danmasse est déconnecté

Revenir en haut de la page 9 Post√© - 19 f√©vr. 2022 :  10:32:52  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
Ah oui, en effet : astucieux, en effet, de répartir les appartements par lots indépendants.
A condition que ce soit possible, bien entendu.
Dans le cas classique de notre distribution verticale, je vois mal comment nous pourrions faire...
Quant au système de mesure par évaporation, il est simple, et il a un sens : il est en effet fonction de la quantité de chaleur fournie (ce qui n'est évidemment pas le cas des "répartiteurs"...).

Gédehem
Pilier de forums

15323 message(s)
Statut: Gédehem est déconnecté

Revenir en haut de la page 10 Post√© - 19 f√©vr. 2022 :  21:58:50  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
Le système à évaporation sert à la répartition puisqu'il mesure la quantité de chaleur du radiateur sur lequel l'éprouvette est posée.
Il y a des grilles avec des coeff selon la surface d'échange des radiateurs, permettant de déterminer la consommation de chaleur par lot.

Sachant que pour baisser la temp√©rature on n'ouvre pas la fen√™tre mais on r√©duit la vanne de chaque radiateur, pi√®ce par pi√®ce selon le besoin, qu'on ferme dans la chambre o√Ļ on ne va que le soir, et que lorsqu'on veut du chaud on ferme le fen√™tre qu'on a mis en double vitrage, et on ouvre un peu plus le robinet de tel radiateur dont on a besoin.

Sans oublier que chacun se chauffe selon ses habitudes,sa nécessité. Quoi de comparable entre le petit vieux (pardon, la personne agée) seul devant la télé toute la journée (besoin de chaud), et cette famille de 4 personnes, absents toute la journée, les enfants à l'école, au lycée, les parents au travail.
Etc, etc.

Résultat, après avoir bien expliqué les choses, une réduction de plus de 20% la première année, 15% les années suivantes. Idiot, trop simple peut être, mais le résultat a été là, qui plus est bien visible sur le montant du poste "chauffage" à charge de chacun.

Certes, certains payent plus qu'aux tantièmes : les 'gros' consommateurs.
D'autres (une majorité) payent moins, leurs besoins étant moindre.
Avec toute la palette entre les 2 extrêmes, chacun selon leurs besoins de 'chaud'.
Mais au total, tout le monde a bien compris et admis l'affaire de réduction de la consommation d'énergie.

Bien entendu, le circuit de distribution doit permettre cette individualisation par lot : chaque lot doit pouvoir être isolé du circuit commun de distribution.

Plutus
Nouveau Membre

1 message
Statut: Plutus est déconnecté

Revenir en haut de la page 11 Post√© - 11 mars 2022 :  20:54:14  Lien direct vers cette r√©ponse  Voir le profil
Question simple : les logements à Paris sont petits et vieux. Fin de la location d'appartements ?
 
Sujet pr√©c√©dent Sujet Sujet suivant  
 
Aller √†:  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2022 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com