Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spcialement conu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous à nos flux RSS. Les flux RSS permettent d’être informé automatiquement des dernières publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 Sélectionnez un thème:
 
Accueil | Portail | S’enregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Forum spécial pour un Livre blanc s/la Copropriété
 Appel à contributions pour un Livre blanc
 Proposition d'axes de réflexion
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent répondre aux sujets dans ce forum
 
Auteur
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  

universimmo
Admin du forum



2435 message(s)
Statut: universimmo est déconnecté

Posté - 20 nov. 2017 :  07:25:43  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil  Visiter la page d’accueil de universimmo
Suite à une réunion de plusieurs acteurs de la rénovation des copropriétés le 7 novembre chez Cerqual (participaient l'ARC, nous, Cerqual, Energie Posit'if et l'ANAH), 9 axes de réflexion sont proposés concernant les facteurs de blocage pour l'engagement de travaux de rénovation et notamment de rénovation énergétique :

Axe n°1 - La stratégie nationale de rénovation des copropriétés : les dispositions légales et réglementaires sont-elles cohérentes entre elles ou avec l’objectif défini par la politique nationale de l’énergie ?

Axe n°2 : Y a-t-il un intérêt de disposer d’un guichet d’informations unique : les services proposés par les territoires en matière de rénovation des copropriétés ne vous paraissent-ils pas hétéroclites et géographiquement mal répartis ?

Axe n°3 - Sur la difficulté de mobilisation des copropriétaires : comment parvenir à susciter l’adhésion des copropriétaires aux enjeux de rénovation des copropriétés ?

Axe n°4 - Sur l'inadéquation de la gouvernance de la copropriété en matière de rénovation : quelles sont les modifications à apporter à la loi de 1965 et au décret de 1967 pour rendre plus efficace et plus fluide les décisions d’engagement de gros travaux de rénovation ?

Axe n°5 - Formation des professionnels : estimez-vous que les professionnels (syndics, bureaux d’études, architectes, …) sont suffisamment formés pour être efficaces sur les 3 volets d’une rénovation : bâti, énergie et finances ?

Axe n°6 - Déficience de ingénierie : estimez-vous que la réalisation de gros travaux est suffisamment anticipée aussi bien pour la programmation des travaux que leur financement ?

Axe n°7 - Aides financières : pensez-vous que les aides financières actuelles soient bien ciblées et prennent bien en compte la dimension sociale de chaque copropriété ?

Axe n°8 - Charges de chauffage : considérez-vous que les pratiques des chauffagistes tendent à limiter la capacité d’investissement des copropriétés ?

Axe n°9 - Régime de copropriété : estimez-vous que le régime de propriété sur le plan juridique est favorable à la réalisation d’économies d’énergie, en particulier par rapport à la répartition parties communes/parties privatives ?



ribouldingue
Pilier de forums



16714 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

 1 Posté - 20 nov. 2017 :  13:06:25  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
avec l’objectif défini par la politique nationale de l’énergie ?
L'objectif?

S'il était clair.


Est-il favorable au gaz, à l'électricité nucléaire, aux installations photovoltaiques, mais seulement si les cellules font toiture (une aberration qui conduit à de multiples soucis), avec auto-consommation (Non, on ne promeut pas cas) ou réinjection dans les cables, mais alors il faut monter une usine à gaz (SIRET, comptabilité BIC, etc...) pour monter une micro-usine électrique, et j'en passe....

Si seulement 'la' politique était lisible, non politique, stable, et compréhensible, deja?



A u niveau national, c'était la COP21, on arrête le nuclaire, puis non finalement, etc..

Au niveau local ce sont des effets d'annonce. La Rochelle avait fait beaucoup de vent (... sur lélectricité) il y a 30 ans, Hidalgo communique beaucoup sur la fin de s voitures, ce qui n'est certes pas de la politique énergétique mais la phagocyte, tout le monde est contre les éoliennes désormais, les mairies font rouler des bus au gaz en dépensant notre argent, bref bref bref....

Édité par - ribouldingue le 20 nov. 2017 13:10:18

quelboulot
Modérateur

3349 message(s)
Statut: quelboulot est déconnecté

Revenir en haut de la page 2 Posté - 20 nov. 2017 :  21:34:14  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Ribouldingue, si je vous résume : " c'est le bo.del"

OUP'S désolé d'avoir réduit votre discours, et surtout celui de l'Etat, des collectivités territoriales en tous genres : région, dpt, locales et agences en tous genres etc à ce seul mot, mais en fait il ne fait que refléter la réalité de la situation !!!

TOUT LE MONDE SE MÊLE DE TOUT, sans aucune cohérence d'ensemble, avec des programmes qui au max ont une durée de vie de 2/3 ans etc...

Merci à UI de nous "relancer", mais en fait, le "vulgus pecum" que je suis, copropriétaire mais également propriétaire immobilier individuel tout simplement en a "'ras le bol" des effets d'annonces des uns et des autres sans aucune logique... ni, et surtout, aucun suivi dans le temps..

Exemple, quand nous avons, profitant d'un ravalement imposé par la Municipalité, souhaité isoler un immeuble par l'extérieur, la Mairie nous l'a interdit, car immeuble des années cinquante désigné par cette même mairie comme "élément du patrimoine de la second moitié du XXème siècle !!!"
(Sans qu'à aucun moment, le syndicat de copropriétaire n'ait été ne serait-ce que par courrier simple, été informé de ce choix "dictatorial")

Je leur ai écrit pour qu'ils prennent en charge la moitié des charges de chauffage après ravalement sans isolation... étonnant, comme le disait Monsieur Cyclopède... jamais eu de réponse...

Dormez tranquillement braves gens, nos institutions, si diverses et si (a)variées veillent sur nous... Et surtout nos taxes foncières, taxes d'habitation (pour ceux qui ne font pas partie des 80 % potentiellement exonérés à terme) etc...)
https://www.youtube.com/watch?v=fy5ewMwLvMc



Signature de quelboulot 
Christophe

Location - Loi n°89-462 du 6 juillet 1989 - Décret n° 87-713 du 26 août 1987 - Décret n°87-712 du 26 août 1987 - Copropriété - Loi n°65-557 du 10 juillet 1965 - Décret n°67-223 du 17 mars 1967

ribouldingue
Pilier de forums



16714 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 3 Posté - 21 nov. 2017 :  08:29:40  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Je viens de lire, pour rebondir sur l'intervention de Quelboulot dont je partage les conclusions, une information sur des actions engagées par l'ADEME envers les entreprises françaises dans le but de faire des économies diverses, en particulier dans les supermarché.

Ces actions sont gratuites en ce qu concerne les conseils, elles se font avec des volontaires, et consiste a identifier les gaspillages de toute nature, aps seulement énergétiques (dans un supermarché, on jette du faux-filets, des crevettes, et peut-etre du caviar).

Ce genre d'action a pour but de montrer qu'on peut en faisant des économies monétaires (pour moi le seul vrai juge de paix) faire des économies de consommation de matière et de carburant (donc pas seulement lénergie) et qu'on peut ne pas rejeter trop de poubelles (donc pas seulement l'énergie).



Ca présente a mon avis le gros avantage de ne pas centrer l'action sur un but politique (moi français je veux etre en avance sur la COP21? 22, 23, blablabla), d'éviter de désigner les mauvais francais (de l'électricité, beurk, c'est mal, ca doit être du gaz, et dix ans plus tard le mauvais francais sera celui qui utilisera du gaz, voir l'histoire diesel/essence/gaz de pétrole liquéfié)

On évite aussi de construire des comités Théodule payés fort chers, et de créer des instances propres à l'habitation. Si on veut créer des logements pas chers et favoriser du locatif a faibles charges, on commence par économiser sur TOUS les couts, incluant le cout des comités Théodule.

On fonctionne enfin par le volontariat, et non la désignation au poteau d'éxécution (vous ne voulez pas y aller, vos allez vous prendre un gentil impots confiscatoire de plus).


Alors bien entendu, je vois arriver les organismes HLM avec leur grande habitude de ne pas maitriser les couts, qui vont demander à ce que l'on ... commence par eux.
Ben non, volontaire, c'est volontaire, mais si on veut que les syndicats de copropriétés ET les bailleurs individuels en habitat collectif (Je ne vosi pas de différence entre les deux situations, désolé) s'y mettent, c'est vers eux qu'il faut se tourner, et non pas encore une fois utiliser une bonne idée pour pallier des restrictions budgétaires.


Sur mon dernier point j'insiste, le problème n'est pas propre aux copropriétés, donc surtout ne pas crée des trucs spéciaux pour la copropriété.
QUand on a cré l'immatriculation des syndicats, on pouvait utiliser les registres SIRET.

ribouldingue
Pilier de forums



16714 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 Posté - 21 nov. 2017 :  08:39:52  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Je vais être méchant maintenant
citation:
Filiale de l’association QUALITEL, CERQUAL élabore et délivre des certifications qui garantissent la qualité des logements neufs. Celles-ci sont attribuées à des programmes immobiliers selon des critères d’ordres techniques (isolation acoustique, thermique, équipements de confort), environnementaux, économiques (maîtrise des charges) et de qualité de services (gestion de la relation client).
Je pense que Cerqual, l'ANAH, Energie posit'if et quelques autres risquent (sic) donc d'obtenir des financements et qu'ils/ elles peuvent, ou du moins ses membres, envisager une augmentation de leur nombre de salariés.




Pendant ce temps, j'aimerais bien entendu faire de vraies économies d'énergie, certes.

J'ai peur que ma taxe d'habitation ne soit pas supprimée, que la hausse de la CSG me touche, et que pour payer Cerqual et quelques autres '''on''' travaille a savoir comment on va me faire cracher au bassinet.
Toute une énergie dépensée .... dans le mauvais sens...

Sunbird
Contributeur vétéran

2612 message(s)
Statut: Sunbird est déconnecté

Revenir en haut de la page 5 Posté - 21 nov. 2017 :  15:21:28  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Le nerf de la guerre, c'est l'argent nécessaire et les mentalités des copropriétaires.

Tant que lors de l'achat d'un lot en copropriété, l'acquéreur aura comme éléments : le prix, et les charges (ce qui est obligatoire depuis ALUR), il sera difficile de trouver une solution pour les gros travaux (toitures, isolation mur, chaufferie...), concernant les carnets d'entretien, pour la plupart on y trouve rien d'intéressant.


Pour beaucoup l'achat en copropriété se résume au prix de l'appartement et des charges de fonctionnement, de fait il est difficile de faire voter des gros travaux.

Une des solutions pourrait être de pénaliser les transactions lorsque la copropriété n'a pas fait de DTG, et qu'elle n'a pas prévu d'appel de fonds travaux, fonds travaux calculer en fonction des préconisations du DTG.

Nous aurions lors de l'achat une parfaite information des acquéreurs par exemple:
Prix de vente : 300 k€
Charges annuelles : 2500 euros
Fonds travaux : 3000 euros/an



3000 euros/an c'est 1% du prix du bien, nous sommes loin des 125 euros/an minima de 5% imposé par la loi.


ribouldingue
Pilier de forums



16714 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 6 Posté - 21 nov. 2017 :  16:08:43  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
1%, 5%, parfois on parle du prix de l'actif, parfois du budget... Est-ce sérieux?

Je reviens aux données comptables, la dégradation d'un actif, ou du moins de ses composants, se mesure par l'amortissement après avoir fait un plan d'amortissement.

Riens à voir avec un DTG ni un budget de fonctionnement pour payer le syndic, l'assurance et la femme de ménage.

Revenons aux bases.

Sunbird
Contributeur vétéran

2612 message(s)
Statut: Sunbird est déconnecté

Revenir en haut de la page 7 Posté - 21 nov. 2017 :  16:25:45  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Peu importe la base, ce qui est important est la dépense.

Ce n'est pas en faisant un fond travaux de 125 euros/an qu'on va pouvoir subvenir aux travaux.

Mettez vous 2 secondes à la place d'un primo-accédant, qui ne comprend rien à la copropriété, et qui va devoir financer 2 ans après son achat des gros travaux.
Si on veut sortir les copropriétés de la situation dans laquelle elles sont, c'est en basant les fonds travaux sur une véritable étude technique et financière.

ribouldingue
Pilier de forums



16714 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 8 Posté - 21 nov. 2017 :  16:30:43  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
c'est en basant les fonds travaux sur une véritable étude technique et financière.
Je répète:

UN plan d'amortissement en comptabilité, c'est une étude technique et financière.

On décompose en composants, et on fait des prévisions de dure de vie, et donc on provisionne les remplacements prévisibles;



On ne peut pas dire aux copropriétaires soit-disant ignorants, 5% du budget c'est insuffisant et c'est idiot.
On doit leur dire: Cette méthode st abracadabrantesque parce que ne correspondant en rien à la réalité.

Ca, c'est compréhensible de tout le monde.


On ne peut pas prétendre les copropriétaires ignorants et faire croire à tout le monde que la corpropriété ne possède aucun actif... (mais qu'il faut les réparer.... HUMMM...)

Édité par - ribouldingue le 21 nov. 2017 16:32:56

JPM
Modérateur

5754 message(s)
Statut: JPM est déconnecté

Revenir en haut de la page 9 Posté - 01 déc. 2017 :  22:00:40  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil  Visiter la page d’accueil de JPM

On étudie beaucoup les copropriétés qui marchent mal.

Personne n'étudie les copropriétés qui marchent bien.

C'est une lacune certaine.

Il manque une zone dans l'immatriculation : bon ou mauvais fonctionnement de la copropriété.

Critère ? Dans un premier temps longévité du mandat de syndic. Ce n'est pas suffisant. L'ARC vous dira que la longévité est liée au caractère moutonnier de la population. Alors voir les comptes et les PV d'AG.

Les fournisseurs peuvent en indiquer bon nombre !



Signature de JPM 
La copropriété sereine
 
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  
 
Aller à:  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2018 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com