FICHES TECHNIQUES GENERALES
Les peintures et revêtements intérieurs
Les peintures et revêtements intérieurs
C'est probablement l'aspect le plus familier des travaux de rénovation que tout un chacun a déjà fait au moins une fois dans sa vie. Probablement pour la même raison, on trouvera chez les entreprises dans cette spécialité une foule d'amateurs pratiquant des prix défiant toute concurrence, mais dont la qualité de travail n'a rien à voir avec ce qu'est capable de faire un vrai professionnel qualifié.

Quand la rénovation concerne les parties communes, le choix des peintures et des matériaux doit être approprié aux conditions d'usage des locaux. La réfection des peintures et revêtements intérieurs peut être l'occasion par une touche de décoration d'une amélioration et d'une modernisation qui donne de la valeur au patrimoine ; on aura avantage dans ce cas à moderniser également l'éclairage intérieur.

Travaux avec ou sans maître d'œuvre ?

Cette question recevra une réponse variable suivant l'ampleur du chantier, la complexité et/ou le mauvais état des supports, la présence d'humidités, la possibilité de découvrir en cours de travaux des problèmes de structure (cas des immeubles anciens à structure bois notamment).

Par ailleurs, elle dépendra du souhait - et dans ce cas le choix du maître d'œuvre sera différent - de faire ou non un peu de décoration pour améliorer le "standing" des locaux.

Sur cette question, sur la nature de la mission du maître d'œuvre et sur les termes de son contrat, on se reportera au dossier travaux avec ou sans maître d'œuvre.

Les malfaçons les plus fréquentes

Cette spécialité est celle avec le ravalement où l'on rencontre le plus fréquemment des malfaçons.

Elles ont en général deux causes principales :

Mauvaise préparation des supports (notamment l'enlèvement des anciens peintures et revêtements :

- sur les peintures, cela se traduira par des irrégularités de surfaçage, des cloques, des craquelures, un écaillage ou une perte d'adhérence, des " fantômes "

- sur les papiers peints et revêtements muraux, cela se traduira par des irrégularités de surfaçage et des " fantômes " (cas des revêtements clairs)

- sur les carrelages, cela se traduira par des décollements

Insuffisante technicité des applicateurs par rapport au type de produits ou matériaux sélectionnés :

- sur les peintures, cela se traduira par un " bullage ", des surépaisseurs, des " coups de pinceau ", des coulures et bavures, de mauvais raccords, des " fantômes ", etc.

- sur les papiers peints et revêtements muraux, cela se traduira par des décollements, des tâches, etc.

- sur les carrelages, cela se traduira par des décollements, des irrégularités de joints, des cassures, etc.

Dans cette spécialité plus encore que dans d'autres, le choix de l'entreprise et la vigilance quant à ses qualifications théoriques et réelles sera déterminant.
La qualification de l'encadrement de l'entreprise et la capacité à assurer des chantiers d'importance et de complexité analogue sont deux aspects dont la vérification est indispensable avant toute passation de marché.

Un titre de qualification "Qualibat" atteste l'une et l'autre et certifie le niveau d'effectifs et de chiffre d'affaires réalisé par l'entreprise globalement et dans l'activité concernée.

La détention du titre "Qualibat" ou de la certification ISO 9000 est un "must" pour toute entreprise désireuse de travailler avec des donneurs d'ordre de quelque importance.


Les garanties

Pour les garanties et les assurances concernant les travaux, on se reportera au dossier sur la mise en jeu des garanties et assurances sur les travaux.

Les garanties légales sur les peintures et revêtements se limitent à la garantie de parfait achèvement et à la garantie biennale dite " de bon fonctionnement ". En effet, la peinture et les revêtements sont considérés comme des éléments d'équipement ne relevant pas de la garantie décennale, les désordres les affectant n'étant pas susceptibles de compromettre la solidité de l'ouvrage auquel ils sont associés ou le rendre impropre à sa destination.

Cependant, le marché peut être assorti de garanties contractuelles du fabricant de peintures ou des revêtements, et en tout état de cause, s'applique la responsabilité contractuelle de droit commun garantissant les dommages causés par une faute de l'entreprise (les garanties légales s'appliquent quant à elles indépendamment de cette notion, et créent une véritable obligation de résultat) ou par un manquement à son devoir de conseil.

Voir également notre dossier : (Petits et gros travaux dans les immeubles gérés : methodologie et documents associés )

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Des réponses à vos questions !!!

Pour estimer la valeur d'un appartement ou d'une maison à la vente ou à la location : consultez l'Argus du logement
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

UniversImmo.com

Copyright © 2000-2005 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.